Home




  • Paris

    Study days - Sociology

    Psychic disability: new rights?

    En France, la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a ajouté le qualificatif « psychique », au côté de « mental » et « cognitif », à la liste des fonctions durablement altérées ouvrant des droits aux personnes atteintes. Elle a ouvert un nouvel espace d’interrogations pour la recherche en sciences sociales et en sciences cognitives. Les usagers de la psychiatrie (les malades et leurs familles) peuvent-ils s’emparer de ces droits ? Le souhaitent-ils ? Le droit à compensation ouvre un nouveau marché pour les professionnels de la réhabilitation et de l’accompagnement. Sont-ils armés pour ces nouvelles demandes ? Pour répondre à cette actualité française les Éditions rue d’Ulm ont traduit Voyage en terres bipolaires. Manie et dépression dans la culture américaine de l’anthropologue Emily Martin. Un tel décentrement ouvre de nouvelles perspectives. Philosophes, juristes et sociologues examineront lors de cette école d'hiver le paradoxe central du handicap psychique : peut-on soigner, aider, accompagner contre son gré une personne diagnostiquée comme malade mentale ? En amont de la prise en charge, économistes, psychiatres et psychologues peuvent-ils coopérer pour mesurer le handicap psychique et ouvrir les droits à compensation inscrits dans la loi ?

    Read announcement

  • Hamilton

    Call for papers - Language

    Genocide, justice and witnesses. From discourses from justice to discourses about justice

    Témoigner est un acte fondamental et essentiel au fonctionnement de la justice. Convoquant dans une même enceinte victimes directes et exécutants ou planificateurs, la justice peut-elle répondre à l'idéal philosophique et moral qu'elle incarne ? Comment peut-on, comment faut-il comprendre ou définir cet « art du bon et de l'égal » ? Devant tout génocide, la justice est, comme instance légale ou comme visée idéale vers laquelle les victimes voudraient que tende la justice, non seulement une tentative de rétablissement de la dignité humaine, mais surtout un exercice du droit, qui entend veiller à la réparation de l’idéal moral de la responsabilité, de l’idéal social du vivre ensemble et de l’idéal politique de l’aménagement de l’espace citoyen qui favorise la liberté pour tout le monde. Mais comment les victimes l'entendent-elles lorsqu'elles témoignent en dehors du cadre judiciaire ? Voilà ce à quoi nous invitons aussi à réfléchir durant ce colloque qui se veut pluridisciplinaire.

    Read announcement

RSS Selected filters

  • English

    Delete this filter
  • Psyche

    Delete this filter
  • Psychology

    Delete this filter
  • Sociology of law

    Delete this filter