HomeCalendar




  • Sèvres

    Conference, symposium - Education

    The journeymen of the new university - history, memory and posterity

    Histoire, mémoire et postérité

    Les Compagnons, combattants de la Grande Guerre, espéraient que l’Union sacrée, acquise dans la boue des tranchées, dans le sang et dans le don de soi à l’intérêt supérieur de la nation, prolongerait ses effets dans la paix, en faveur d’une réforme totale de ce qu’ils nommaient l’université, au sens où nous disons aujourd’hui système éducatif. Une réforme démocratique, c’était une réforme qui devait mettre fin à la séparation des scolarités entre deux ensembles trop étanches : l’école primaire gratuite et ses classes primaires supérieures pour les enfants du peuple, et l’ordre secondaire payant, fondé par Napoléon Ier, autour d’un lycée précédé de ses classes élémentaires pour les enfants de la bourgeoisie, celui-là seul ouvert vers l’enseignement supérieur. Les Compagnons voulaient fonder une université nouvelle, juste et efficace, depuis l’école unique pour tous les enfants de toutes origines, jusqu’aux formations supérieures. L’équité sociale servirait l’efficacité économique en faveur de la patrie à reconstruire.

    Read announcement

  • Aix-en-Provence

    Conference, symposium - History

    Of citizens and rulers and their education

    The French Association of the Historians of Political Ideas

    Si l’on se réfère à Littré, il faut distinguer l’éducation, qui est « relative à la fois au cœur et à l’esprit (…) [et qui] s'entend des connaissances que l'on fait acquérir et des directions morales que l'on donne aux sentiments » de l’instruction qui consiste à « enseigner diverses connaissances à la jeunesse ». Cette distinction perd une grande partie de sa netteté chez la plupart des locuteurs. Avec Socrate, l’éducation est devenue, une question pour les philosophes du fait que l’exercice des responsabilités politiques et la participation citoyenne à la désignation des gouvernants supposent, pour atteindre un certain optimum, des connaissances, des dispositions et des qualités. Toute la question est de donc savoir comment les penseurs politiques, depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine, se sont saisis de la question de l’éducation des citoyens et des gouvernants.

    Read announcement

RSS Selected filters

  • Forthcoming

    Delete this filter
  • Conference, symposium

    Delete this filter
  • History of education

    Delete this filter

Choose a filter

Events

Languages

Secondary languages

Types

  • Conference, symposium

Subjects

Places