HomeCalendar2013




  • Paris

    Study days - History

    Socio-political uses of the category of genocide

    La catégorie de génocide est une notion juridique et scientifique qui fait l’objet de nombreux débats et polémiques dans le monde contemporain. Forgé par le juriste Raphaël Lemkin en 1944, ce terme est aujourd’hui devenu très fréquent, au point que son usage est au cœur de discussions et de conflits, aussi bien dans l’espace public (tel événement du passé peut-il être qualifié de génocide ?), que dans l’espace savant de l’écriture de l’histoire. Utilisé à l’origine pour désigner le crime perpétré par les nazis à l’égard des juifs et des tsiganes, il est devenu central dans la dénomination d’événements historiques auparavant appelés « massacres », et dans l’acquisition d’une stature internationale pour ces événements. Un certain nombre de termes dérivés sont même apparus, comme ethnocide, ou génocide culturel, manifestant de nombreuses projections émotionnelles et morales collectives. Face à la multiplication des discours convoquant cette catégorie, on peut distinguer la question de la qualification génocidaire au niveau scientifique et juridique, de celle de ses usages dans l’espace social. 

    Read announcement

  • Issy-les-Moulineaux

    Call for papers - Ethnology, anthropology

    Digital anthropologies

    Digital Anthropologies

    Les sciences sociales, le cinéma documentaire et les créations artistiques contemporaines sont à la fois influencés par les tensions géo politiques, les crises économiques, les situations d’urgence, les flux migratoires auxquels un grand nombre de communautés sont de plus en plus confrontées ainsi que par la question des destins individuels perçus dans ces différents cadres ou simplement abordés pour ce qu’ils sont au sens où ils portent à leur manière le sens de notre « époque ». L'objectif stratégique de cette nouvelle édition est de favoriser la prise en compte d’écritures singulières qui s’efforcent d’associer, avec la plus grande fluidité possible, l’état d’une réflexion sur un enjeu et la mise forme de son émergence dans le cours des choses. Écritures donc qui intègrent tant l'interactivité, la multiplicité des points de vue  que la création collective ou encore une approche des témoignages de toute nature, par une élaboration fine de leur appréhension sensorielle.

    Read announcement

  • Call for papers - Geography

    Ethnic or national minorities. Between renewal and permanence

    Belgéo Review

    The coordinaters of this issue of he Belgéo review plan to reflect about the "ethnic or national minorities", two polysemous concepts here perceived in a way opened to interpretation even if they are inscribed in P. Poutignat and J. Streiff-Fénart’s definition, when they state that these groups “only exist thanks to the subjective belief their members share that they constitute a community.” The minority group is dialectically linked to the existence of a majority. It can be said “ethnic” because of racial parameters but above all because of the presence of linguistic, religious, cultural or other discriminating and specific markers. The will to be different expresses itself in various ways – instutional or not – and leads to very diverse situations, located between resistance and cooperation, forced integration and autonomy. The way to name places, individuals, but also their status – granted or claimed for – their visibility in the social and political space, are elements characterizing the notion of “otherness”.

    Read announcement

  • Frankfurt (Oder) | Słubice

    Call for papers - Political studies

    Phantom Borders in the Political Behaviour and Electoral Geography in East Central Europe

    We understand phantom borders as political borders, which politically/legally do not exist anymore but seem to appear in different forms and modes of social action and practices today, as for example voting as one part of political behaviour. The conference deals with historical borders, made visible in discourses and maps concerning political behavior, as for instance in electoral maps. Our aim is to challenge the historical interrelation of current political behaviour, the involvement of geopolitical images, internal as external governance contexts and transnational networks for (re)constructing historical borders as phantom borders. We are interested in case studies especially about East Central Europe, but also in studies from all over the world combining qualitative and quantitative approaches, addressing the main questions of the conference. Case studies may address different levels and scales from local to transnational.

    Read announcement

  • Call for papers - Ethnology, anthropology

    Ancestrality revisited

    Calls for contributions to the Civilisations journal

    Le culte des ancêtres a longtemps été un des objets d’étude favori de l’anthropologie classique, africaniste tout du moins. Puis la mode s’en est perdue, peut-être parce que les lignages, dans le cadre desquels le culte s’effectuait, ont cessé d’être perçus comme des réalités stables et perpétuelles. Dans cette désaffection s’est peut-être perdue quelque chose qui était présent chez nos prédécesseurs, à savoir que le culte des ancêtres, ou vaudrait-il mieux dire la notion d’ancestralité, comportait des aspects touchant à la constitution de la personne, à la transmission entre générations, aux rapports qu’une société entretient avec son passé. Ce numéro spécial propose de repenser l’ancestralité en montrant comment ce phénomène persiste, en dehors des agencements familiaux.

    Read announcement

RSS Selected filters

  • 2013

    Delete this filter
  • Political anthropology

    Delete this filter
  • Cultural identities

    Delete this filter