HomeCalendar




  • Paris

    Seminar - History

    The epistemology of drawing

    Concepts, readings and interpretations - 20th-21st century

    Réfléchir aux fondements du dessin – lieu d’inspiration pour l’artiste, « activateur de pensée », projection de fantasmes artistiques, trace balbutiante de compositions « in progress », transcription brute d’imaginaires figurés, « premier jet » graphique d’abstractions conceptuelles, vérification « sur pièces » d’hypothèses rêvées, essai visant à tester la capacité réalisatrice, aboutissement d’utopies intangibles par d’autres techniques, etc. – autant que poser les pratiques et usages sociaux du dessin – intimité secrète d’une œuvre à l’amont de son processus, circulation d’une ébauche servant de modèles aux disciples, projet destiné aux commanditaires, fondement de l’enseignement artistique au XIXe siècle, objet de convoitise des collectionneurs, trace mobile aisément reproductible, etc. –, inscrit le débat d’idées à la frontière de l’histoire de l’art, de la génétique et de l’histoire culturelle.

    Read announcement

  • Montpellier

    Conference, symposium - Thought

    The imagination of the real

    La question de l’imagination est au cœur de nombreuses recherches, axées tantôt sur la morphologie de l’imagination et son rapport à la perception et à la cognition, tantôt sur le rôle de l’imagination dans la formation des croyances, la création institutionnelle, la formation des imaginaires sociaux. À ce titre, l’imagination apparaît comme une notion transversale, intéressant tant la philosophie que les sciences sociales ou les études littéraires. 

    Read announcement

  • Strasbourg

    Study days - History

    Art in Central Europe

    Workshop organised by the "Knowledge and Central Europe" laboratory and the University Library of Strasbourg, in cooperation with EA3400 (history department, Strasbourg)

    Depuis 2016, la B.N.U. et le réseau national « Connaissance de l’Europe médiane » (« Groupement de recherche » n°3607 du C.N.R.S.), appuyés sur l’équipe de recherche E.A. 3400 (faculté des Sciences historiques de l’université de Strasbourg), contribuent à faire mieux connaître l’Europe médiane en Alsace. Dans cet espace entre Allemagne et Russie (qui comprend des collections de rang mondial), l’art a participé et participe encore à des débats brûlants : rapport entre images et religion, croisement entre l’Orient et l’Occident… En dialogue avec leurs collègues étrangers, les chercheurs de l’université présenteront leurs travaux récents allant de la Bohême médiévale aux rivages de Bulgarie, en passant par l’art islamique à Vienne, dans une manifestation ouverte au public.

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    The epistemology of drawing

    Concepts, readings and interpretations, 19th-21st century

    Réfléchir aux fondements du dessin – lieu d’inspiration pour l’artiste, « activateur de pensée », projection de fantasmes artistiques, trace balbutiante de compositions « in progress », transcription brute d’imaginaires figurés, « premier jet » graphique d’abstractions conceptuelles, vérification « sur pièces » d’hypothèses rêvées, essai visant à tester la capacité réalisatrice, aboutissement d’utopies intangibles par d’autres techniques, etc. – autant que poser les pratiques et usages sociaux du dessin – intimité secrète d’une œuvre à l’amont de son processus, circulation d’une ébauche servant de modèles aux disciples, projet destiné aux commanditaires, fondement de l’enseignement artistique au XIXe siècle, objet de convoitise des collectionneurs, trace mobile aisément reproductible, etc.

    Read announcement

  • Toulouse

    Call for papers - Epistemology and methodology

    Feminist criticism of knowledge: creations, militantism, research

    Dans les années 1970, les critiques énoncées par des mouvements militants et des universitaires à l’encontre du savoir scientifique ont permis la formulation des théories des « savoirs situés ». Selon Sandra Harding (1986, 1991), Donna Haraway (1991) ou encore Patricia Hill Collins (1990), la construction de « savoirs situés » doit permettre non seulement d’expliciter les biais du point de vue masculin, de classe supérieure, blanc, eurocentré et cis-hétérocentré à partir duquel sont, pas seulement mais majoritairement, produits les savoirs scientifiques. Il s’agit ensuite de favoriser l’émergence de nouveaux savoirs, des savoirs situés, à partir desquels les rapports de domination pourront être mis en évidence pour être ensuite déconstruits. En tant qu’association de jeunes chercheur·se·s situé·e·s à l’intersection de ces champs, nous souhaitons participer à la production et à la mise en valeur de ces savoirs à travers ce projet construit sur deux années.

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    The epistemology of drawing (2017-2018)

    Concepts, readings and interpretations - 19th-21st century

    Réfléchir aux fondements du dessin – lieu d’inspiration pour l’artiste, « activateur de pensée », projection de fantasmes artistiques, trace balbutiante de compositions « in progress », transcription brute d’imaginaires figurés, « premier jet » graphique d’abstractions conceptuelles, vérification « sur pièces » d’hypothèses rêvées, essai visant à tester la capacité réalisatrice, aboutissement d’utopies intangibles par d’autres techniques, etc. – autant que poser les pratiques et usages sociaux du dessin – intimité secrète d’une œuvre à l’amont de son processus, circulation d’une ébauche servant de modèles aux disciples, projet destiné aux commanditaires, fondement de l’enseignement artistique au XIXe siècle, objet de convoitise des collectionneurs, trace mobile aisément reproductible, etc. –, inscrit le débat d’idées à la frontière de l’histoire de l’art, de la génétique et de l’histoire culturelle.

    Read announcement

  • Pantin

    Study days - History

    Crafting theses - the recherchers' craft and toolbox

    Avant d’être un objet fini, synthèse glorieuse d’un travail de plusieurs années, la thèse peut s’apparenter à un travail parfois fastidieux et parsemé de troubles, alternant doute et enthousiasme. À partir de communications de doctorants en début de thèse, et avec la participation d’Elizabeth Claire et Roland Huesca, l’atelier « Pratiques de thèse en danse » propose cette journée consacrée à l’échange et à la réflexion sur les dessous du doctorat. Cette journée d’étude est le moment de troquer outils et idées afin de partager, de s’aider et de se rencontrer autour de problèmes très concrets de la recherche.

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    The epistemology of drawing (2016-2017)

    Concepts, readings and interpretations - 19th-21st century

    Réfléchir aux fondements du dessin – lieu d’inspiration pour l’artiste, « activateur de pensée », projection de fantasmes artistiques, trace balbutiante de compositions « in progress », transcription brute d’imaginaires figurés, « premier jet » graphique d’abstractions conceptuelles, vérification « sur pièces » d’hypothèses rêvées, essai visant à tester la capacité réalisatrice, aboutissement d’utopies intangibles par d’autres techniques, etc. – autant que poser les pratiques et usages sociaux du dessin – intimité secrète d’une œuvre à l’amont de son processus, circulation d’une ébauche servant de modèles aux disciples, projet destiné aux commanditaires, fondement de l’enseignement artistique au XIXe siècle, objet de convoitise des collectionneurs, trace mobile aisément reproductible, etc. –, inscrit le débat d’idées à la frontière de l’histoire de l’art, de la génétique et de l’histoire culturelle.

    Read announcement

  • Paris

    Miscellaneous information - History

    Drawing and research - analysis and representation / Matter and terrain

    Analyses et interprétations | Matières et terrains

    Le focus est ici porté sur deux tables-rondes consacrées à la recherche sur le dessin contemporain, organisées par Agnès Callu (PhD/HDR, CNRS-IHTP) et financées par le Labex CAP (Création, art, patrimoines), dirigé par Jean-Philippe Garric, professeur des universités à Paris I (Paris-Sorbonne).

    Read announcement

  • Tours

    Call for papers - Representation

    Périphéries et recentrements en histoire de l'architecture

    Les périphéries de l’histoire de l’architecture, qu’elles soient topographiques, chronologiques, épistémologiques, méthodologiques, historiographiques, sont les ferments d’un renouvellement et d’un recentrement permanents de la discipline. Les contributions attendues se centreront sur les facteurs de renouvellement de l’histoire de l’architecture par l’apport des autres disciplines et de nouvelles méthodes, par l’étude de ses malentendus et de ses angles morts topographiques, temporels et thématiques.

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    Épistémologie du dessin (2014-2015)

    Concepts, lectures et interprétations, XIX-XXIe siècle

    Réfléchir aux fondements du dessin – lieu d’inspiration pour l’artiste, « activateur de pensée », projection de fantasmes artistiques, trace balbutiante de compositions « in progress », transcription brute d’imaginaires figurés, « premier jet » graphique d’abstractions conceptuelles, vérification « sur pièces » d’hypothèses rêvées, essai visant à tester la capacité réalisatrice, aboutissement d’utopies intangibles par d’autres techniques, etc. – autant que poser les pratiques et usages sociaux du dessin – intimité secrète d’une œuvre à l’amont de son processus, circulation d’une ébauche servant de modèles aux disciples, projet destiné aux commanditaires, fondement de l’enseignement artistique au XIXe siècle, objet de convoitise des collectionneurs, trace mobile aisément reproductible, etc. –, inscrit le débat d’idées à la frontière de l’histoire de l’art, de la génétique et de l’histoire culturelle. De fait, par l’examen approfondi de corpus diversifiés croisant des grilles d’analyses pluridisciplinaires, le séminaire, sur le registre de l’anthropologie culturelle, questionne les « racines de l’œuvre », isole aussi ses fonctions socio-esthétiques grâce à une typologie critique.

    Read announcement

  • Montreal

    Conference, symposium - Representation

    La frontière en soi. Vivre et écrire entre les lignes

    Ce colloque sera l’occasion d’une réflexion novatrice sur la notion de frontière. En histoire, en sciences politiques, en géographie ou en littérature, la frontière est souvent considérée comme la ligne de séparation qui permet de délimiter deux espaces géographiques, conceptuels ou linguistiques. Plutôt que de reconduire cette appréhension de la frontière, nous proposons de la considérer comme un lieu à part entière. Celle-ci se définit alors comme un espace intermédiaire – entre deux sans être ni l’un ni l’autre – qui échappe aux clivages qu’il devrait instituer et manifester. C’est cette approche qu'explorera ce colloque, aussi bien dans ses aspects formels, épistémologiques et politiques.

    Read announcement

  • Poitiers

    Conference, symposium - History

    Political theology at the end of the Middle Ages

    Présente dans le sous-titre des Deux corps du roi (1957), œuvre fondatrice d’Ernst H. Katorowicz, la notion de « théologie politique » nourrit la réflexion et les débats des spécialistes du Moyen Âge. Elle souligne la sécularisation des concepts de la théorie médiévale du gouvernement dans les idéologies qui permettent aux modernes de prendre, d’exercer et de conserver le pouvoir. La célébration de la royauté, mais aussi de la puissance des moindres princes, seigneurs ou simples chevaliers, découle d’une propagande imprégnée en profondeur par la religion. Médias d’une théologie politique de nature spéculative, de multiples rituels imposent une gestuelle de la domination : couronnement, adoubement, funérailles, processions… Aussi performants sont les symboles, insignes et devises qui marquent visuellement un pouvoir. Le christianisme est au cœur de tous ces systèmes de communication. Il n’empêche que son instrumentalisation idéologique subit régulièrement de saines remises en question de la part d’intellectuels cléricaux qui proposent, au nom de l’Évangile, une plus nette distinction du spirituel et du temporel, une hiérarchie sociale moins rigide ou une attitude plus tolérante envers l’infidèle. Le débat existe, en effet, au Moyen Âge.

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    The epistemology of drawing (2012-2013)

    Concepts, reading and interpretations, 19th-21st centuries

    Par l’examen approfondi de corpus diversifiés croisant des grilles d’analyses pluridisciplinaires, le séminaire, sur le registre de l’anthropologie culturelle, questionne les « racines de l’œuvre », isole aussi ses fonctions socio-esthétiques grâce à une typologie critique. De la sorte, fidèle aux interrogations du philosophe Gaëtan Picon arpentant les « Sentiers de la Création » aux tournants des années 1970 lorsqu’il évoque, par exemple, les dessins de Miró, pour la plupart inaboutis : « […] ce témoignage sur ce qui aurait pu être n’a pas moins d’importance. Le pays de la création est plein de ces chemins dont parle Heidegger, qui ne mènent nulle part, si ce n’est aux entrelacs de leur errance. Que la création avant d’être l’acte irréparable de l’œuvre, ait été intention, puissance, nous le voyons ici, de tout près […] », le séminaire cherche à toucher, frôler au moins, « l’ailleurs » de l’œuvre. Ouvrant jusqu’à l’actualité afin d’interpréter les ferments de la création contemporaine, le groupe de recherche ne fait pas l’impasse sur les artistes, architectes ou designers d’aujourd’hui.

    Read announcement

  • Lyon

    Call for papers - History

    Imagination and History : current issues

    Le laboratoire junior Imag'His, le LARHRA (LAboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes) et le GRAC (Groupe Renaissance et Age Classique) organisent un colloque international à l'École Normale Supérieure de Lyon les 22, 23 et 24 novembre 2012, ayant pour ambition de dépasser la question des rapports entre littérature et histoire en adoptant comme fil conducteur la notion d'imagination, entendue au sens de faculté créatrice.

    Read announcement

  • Paris

    Call for papers - History

    Colonial Archaeology : A Transversal Approach

    L’archéologie en situation coloniale a servi à mettre au jour une double altérité spatio-temporelle, fondée sur une dialectique de reconnaissance et distanciation. Pourtant, s’il existe à l’évidence, plusieurs nations coloniales – en y incluant l’empire russe et le Japon – et systèmes de domination (colonie sous direct ou indirect rule, protectorat, pays sous influence à l’exemple de l’Afghanistan), existe-t-il une archéologie coloniale dont les caractéristiques structurelles et les négociations conjoncturelles pourraient être dégagées, à l’échelle d’un siècle (1860-1960) et au travers d’exemples pris dans plusieurs aires culturelles, de l’Asie à l’Afrique sub-saharienne et au Pacifique, du bassin méditerranéen aux mondes de l’Islam ?

    Read announcement

RSS Selected filters

  • Past

    Delete this filter
  • Epistemology

    Delete this filter
  • History

    Delete this filter
  • History of art

    Delete this filter