HomeCalendar




  • Paris

    Study days - Sociology

    Digital capitalism and new forms of business

    Les secteurs des hautes technologies, de l’informatique puis du numérique, ont constamment été le creuset d’expérimentations organisationnelles depuis le début du siècle dernier. Cette journée pluridisciplinaire poursuit deux objectifs : d’une part, réinscrire les débats actuels sur les transformations du capitalisme dit « numérique » et de ses formes productives dans cette histoire longue ; d’autre part, explorer les expérimentations organisationnelles qui se développent à côté et au-delà du modèle des plateformes, qui focalise aujourd’hui l’attention. A partir d’interventions d’historiens, de sociologues, de gestionnaires et d’économistes sur les transformations du capitalisme high-tech et sur les entreprises et plateformes alternatives,elle vise à susciter des échanges croisés sur les dynamiques et tensions qui traversent aujourd’hui le secteur numérique.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - Sociology

    Big data, entreprises et sciences sociales

    Usages et partages des données numériques de masse

    L’objectif général de cette journée est d'éclairer les enjeux socio-économiques et scientifiques des nouvelles possibilités d’analyse de données numériques. Les trois axes de la journée d’études sont conçus pour 1) dresser un panorama des usages académiques et instrumentaux des données numériques de masse, 2) aborder les « Big data » en tant que terrains d’enquêtes pour les sciences sociales, et 3) interroger le potentiel des données numériques de masse comme outils de recherche en sciences sociales.

    Read announcement

  • Nanterre

    Study days - Science studies

    Philosophies and Social Sciences : uses and transformations of concepts

    Par bien des aspects aujourd’hui, il semble contestable d’ériger une frontière entre la philosophie et les sciences sociales, tant la multiplication des usages et des emprunts conceptuels dans les sciences humaines se couple à une extension des objets de questionnement et à l’étude de thèmes communs. Cependant, s’agit-il uniquement d’emprunts heuristiques que la philosophie puiserait dans les sciences sociales (et inversement) ? Quels effets ces translations ont-elles sur la production des concepts ? Sur la distinction entre le conceptuel et le non-conceptuel ? Sur les méthodes, les terrains d’enquête et les pratiques discursives ? Ces questions, que nous souhaiterions examiner dans le cadre de cette journée d’études, permettent à la fois de ne pas hypostasier des différences tendancielles, mais aussi de revenir aux enjeux épistémologiques des partitions disciplinaires et à leur fécondité, pensée également en termes de frictions, de contestations, voire de conflits. L’horizon de cette journée serait donc d’identifier des modalités (usages, positionnements épistémologiques, traductions éventuelles) à travers lesquelles certaines sciences sociales, à l’image de l’économie, de la sociologie et de l’histoire, se saisissent de contenus, concepts, énoncés, thèses philosophiques, et les effets qui en résultent sur les frontières et partages disciplinaires. Mais l’on aimerait aussi peut-être évaluer si en retour certaines pratiques de la philosophie – notamment en philosophie politique ou philosophie sociale – se voient réorientées, renouvelées, ou reconfigurées, par ces importations.

    Read announcement

RSS Selected filters

  • Study days

    Delete this filter
  • Economic sociology

    Delete this filter
  • Economy

    Delete this filter
  • Science studies

    Delete this filter

Choose a filter

Events

Languages

Secondary languages

Types

  • Study days

Subjects

Places