HomeCalendar




  • Nanterre

    Study days - Sociology

    Social conquests, resistance and adaptations of peasant classes in the Mediterranean basin

    Organisées par le Groupe de recherche petites paysanneries (GPP), les journées de témoignages, d’interaction et de réflexion sur les conquêtes sociales, résistances et adaptations des paysanneries du pourtour méditerranéen, matérialisent un principe fondateur du groupe : donner la parole aux paysans, aux collectifs de soutien et aux observateurs privilégiés, en tant que témoins de leur vécu et en tant que coproducteurs du savoir (Algérie, France, Grèce, Italie, Maroc, Turquie…).

    Read announcement

  • Saint-Denis

    Seminar - Sociology

    Political terrains - collective reflections on the practices of commited research

    Réflexions collectives sur des pratiques de recherches engagées

    Le séminaire « Terrains politiques » propose un espace d'échange aux chercheurs en sciences sociales qui mènent des enquêtes de terrains sur les mobilisations collectives, les organisations, les collectifs activistes et militants ou sur des sujets et terrains connexes. Plus largement, il s'agit donc de s'interroger sur ce qu'implique d'interroger le politique en sciences sociales. En effet, ces terrains politiques mettent inévitablement les chercheur.e.s face à une double responsabilité, à la fois académique et politique (vis à vis des causes étudiées). Dès lors, comment mettre à profit cette tension entre rigueur d’analyse et engagement ?

    Read announcement

  • Basel

    Call for papers - Ethnology, anthropology

    Uncertain futures

    Tsantsa journal issue 22 (2017)

    Les situations incertaines représentent une part inévitable de la vie sociale ; cependant, les collectivités diffèrent dans leur appréhension des situations dont l’issue est incertaine, et dans les réponses qu’elles y apportent en fonction des outils (matériels comme immatériels) à leur disposition. Dans leur combat contre l’incertitude, les acteurs tentent de changer la situation, de redéfinir leur vie et d’assurer leur futur. Ces réponses sont individuelles ou collectives et les institutions sociales, les autorités par exemple, peuvent participer à la résolution des difficultés rencontrées. Les manières de gérer l’incertitude sont culturelles et, dès lors, peuvent différer.

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - Ethnology, anthropology

    The experiences of anticapitalism. Ontologies and epistemologies

    Après une période de reflux – diversement qualifiée –, les années 1990 et 2000 ont vu se développer de nouvelles formes de la critique sociale et politique, des essais de refondation des théories critiques. Alors que Boltanski et Chiapello analysent « l’esprit du capitalisme », soit ce qui « justifie l’engagement dans le capitalisme », le séminaire portera sur ce que seraient un ou des esprits de l’anticapitalisme. En d’autres termes, des expériences auto-encodées sous le registre de l’anticapitalisme qui explorent et portent des projets de modernités alternatives à la modernité capitaliste seront interrogées, analysées à partir de quelques points de problématisation : l’encodage des formes à combattre, les manières d’accorder et d’articuler les temporalités, les modalités de la prise de décision politique et de la gestion des autorités, la construction de l’anticapitalisme comme expérience.

    Read announcement

  • Paris

    Call for papers - Political studies

    Politicising, depoliticising and repoliticising

    Quel sens donner à l’affirmation selon laquelle « tout est politique » ? D’un côté, à chaque point précis où il y a domination, asymétrie de pouvoir, il y a conflit possible et émancipation possible, donc il y a de la politique. De l’autre, celle-ci n’existerait qu’en puissance, en chaque lieu où l’ordre social serait absolument naturalisé, où son arbitraire et sa contingence seraient intégralement recouverts. Il existe donc deux cas-limites, celui ou en un sens rien n’est politique, et celui de la politisation « totale » : deux polarités qui nous permettent de poser le problème différemment. Car si tout n’est pas toujours considéré comme politique, c’est-à-dire effectivement politisé, tout n’est-il pas, par contre, politisable (l’organisation du travail dans les luttes ouvrières, le privé dans les mouvements féministes, la technique dans les mouvements écologistes, les migrations dans les luttes postcoloniales…) ?

    Read announcement

  • Paris

    Call for papers - Sociology

    Militantism today - asking questions of change

    Interroger le changement

    Deux laboratoires - le CERLIS et PHILéPOL - de la faculté de sciences humaines et sociales de l'université Paris Descartes se sont associés pour constituer une journée d'études autour de la question du militantisme. Nous invitons les potentiels intervenants - doctorants et docteurs venant de diverses disciplines des sciences sociales - à questionner l'évolution du militantisme à travers deux axes majeurs : d'une part, interroger la dichotomie droite / gauche au sein du militantisme, d'autre part, discuter de la pluralité des espaces du militantisme dans le contexte récent d'une démocratisation d'internet.

    Read announcement

  • Paris

    Call for papers - Europe

    Social Movements of the Global South

    Methodological and Theoretical Considerations

    ISA47 is launching a new journal "Social Movements and Change". Philipp Altmann, Deniz Günce Demirhisar and Jacob Mwathi Mati are organizing a special edition on "Social Movements of the Global South – Methodological and Theoretical Considerations". Their aim is to "bring together research on social movements worldwide that break with the Eurocentric bias of social movement theory and try to develop both theories and methodologies apt to understand action, discourse or outcomes of social movements in the Global South".

    Read announcement

  • Nogent-sur-Marne

    Call for papers - Africa

    Democratic Aspirations and “Authoritarian Democracies” in Central Africa

    This issue will endeavor to illustrate the strategies of the different players and forces that support or oppose these democratic aspirations, by combining various fieldwork approaches across countries. It is obvious that these democratic aspirations are not only related to politics or to regional and international geopolitics; they correspond to ethical standards and refer to a value system that appears to go beyond pre-existing factions and divides.

    Read announcement

  • Addis Ababa

    Call for papers - Africa

    From A Sudan to Another

    Political and Social Restructuring Underway

    The separation of the two Sudans in July 2011 created as many opportunities as it aroused difficulties and threats, therefore opening new research fields in Social Sciences. The themes of analysis regarding political and social reshuffling are many, and for a majority of them, yet to study. The CEDEJ-Khartoum and the CFEE-Addis Ababa are willing to give an academic content to the debate, which official talks often miss to address; and to convey discussions between Sudanese and South Sudanese scholars, as well as international specialists of the region.

    Read announcement

  • Call for papers - Sociology

    The agitators of the web - internet and the extreme right

    L'internet des droites extrêmes

    Depuis plusieurs années se manifestent dans différents pays d’Europe un ensemble assez hétérogène de mouvements dont les formes d’organisation et de structuration paraissent de prime abord assez nouvelles. Ces mouvements politiques à l’idéologie qualifiée parfois d’«identitaire », de « nationaliste » ou de « réactionnaire », tendent en effet à échapper aux logiques de catégorisation usuelles. Ils empruntent massivement aux formes de communication et de diffusion rendues possibles par les nouvelles technologies de l’information et, en particulier par le réseau Internet. À y voir de plus près, cependant, il apparaît qu’ils reprennent à leur compte une rhétorique réactionnaire et des référents appartenant classiquement à l’extrême droite...

    Read announcement

  • Paris

    Call for papers - Political studies

    Thinking democracy after the anti-totalitarian moment

    The challenge of political philosophy today

    Le renouveau de la philosophie politique, à partir des années soixante et soixante-dix, a été fortement lié à la critique des phénomènes totalitaires et à une prise de distance polémique à l’égard des diverses philosophies de l’histoire ou d’une certaine pratique des sciences sociales. Que signifie dès lors, pour la philosophie politique, l’éloignement progressif du moment anti-totalitaire qui en avait favorisé la réémergence ? Quelle est son rôle possible dans la connaissance des dynamiques propres des sociétés modernes et dans les débats sur les méthodes qui peuvent fonder cette connaissance ? Quel éclairage peut-elle apporter dans les réflexions normatives sur la démocratie et les divers défis auxquels font face les sociétés modernes ?

    Read announcement

  • La Plaine-Saint-Denis

    Seminar - Thought

    Comparative reflections on the constructions and representations of identity

    Le séminaire s'attache à explorer, d'une part, les enjeux liés aux constructions et aux représentations identitaires – dans un monde globalisé où les diverses filières migratoires ont fait naître de nouveaux brassages culturels et des enjeux géopolitiques – et d'autre part, l'émergence de mouvements sociaux nationaux et transnationaux dans leurs particulatités, mais aussi dans leurs similitudes et dans un contexte de transformations plus ou moins marquées par les luttes antiracistes et les revendications d'une citoyenneté élargie. Ce monde, chaque fois moins étanche, mais qui construit en même temps des frontières symboliques et matérielles multiples - telles que des mesures politiques strictes anti-migration - devient un terreau fécond à partir duquel une diversité de voix croisées s'élève contre toutes les formes d'inégalité, d'exclusion et de discrimination.

    Read announcement

  • Call for papers - Africa

    Musical cosmopolitanism - reality or fiction?

    Avec le développement des nouvelles technologies (Chéneau-Loquay, 2010), l’accroissement de la classe moyenne (Darbon, 2012) et une augmentation des circulations sur le continent (Gary-Tounkara, 2007), l’Afrique connaît une situation cosmopolitique inédite. On parle d'ailleurs souvent des Afriques pour signifier ces changements. Cependant, si aujourd'hui la « réalité est devenue elle-même cosmopolite » (Beck et Duthoo, 2006) sur le continent, elle n'induit pas pour autant une uniformisation des pratiques (Appadurai, 2001) et n’empêche pas la formation de différentes relations au monde qui s’expriment, notamment, par la création artistique.

    Read announcement

  • Call for papers - Africa

    African extraversions and globalisations. Abroad viewed from Africa in the long term

    Dans la continuité de la réflexion interdisciplinaire amorcée aux rencontres des études africaines 2014 (« Les réseaux connectés de l'océan Indien »), nous voulons dans cet atelier étendre le questionnement sur le rapport des sociétés africaines au global, en partant d'analyses locales. Les sociétés africaines s'inscrivent dans des relations mondialisées qui ont connu plusieurs phases de flux et de reflux depuis l'antiquité jusqu'à nos jours. À partir du XVIIIe siècle et surtout du XIXe à aujourd'hui, les sociétés africaines ont été intégrées de manière de plus en plus rapide dans des circuits d'échange de biens et de superstructures qui ont modifié en profondeur leurs organisations et leurs conceptions du monde.

    Read announcement

  • Paris

    Lecture series - Religion

    Les mardis des Bernardins (2014-2015)

    Porter un regard neuf sur de grands thèmes collectifs, penser autrement la place de l’homme dans la société et interpréter les grandes transformations de nos civilisations à la lumière de la sagesse chrétienne, voici quelques-uns des défis qui animent, chaque semaine, les équipes des mardis des Bernardins. Pour départager l’information superficielle des enjeux véritables, pour dégager des perspectives et anticiper l’avenir, ces tables rondes n’ont qu’un seul parti pris : replacer l’homme au centre des enjeux de notre temps.

    Read announcement

  • Nanterre

    Conference, symposium - Sociology

    Debt as a social relationship: limitations or the condition of freedom?

    Le concept même de dette, que celle-ci soit publique ou privée, permet de caractériser tout un ensemble de relations sociales sur lesquelles le regard porté ne peut être neutre. L’objet du colloque est d’interroger les présupposés qui sous-tendent différentes conceptions de la dette et de l’endettement, de comprendre comment celles-ci s’entrecroisent et s’appliquent au sein de la réalité. Comment qualifier ces différentes relations sociales qui se développent sous l’entremise de la dette ? Le problème que nous posons renvoie à des considérations qui mettent en discussion certains postulats insuffisamment questionnés autour de la notion de dette, mais, plus largement, sur le devenir de nos sociétés et des liens sociaux qui s’y développent.

    Read announcement

  • Call for papers - Ethnology, anthropology

    Truant participation. What participation outside participative democracy means

    Participations journal theme issue (2017)

    Ce dossier propose de participer au nécessaire questionnement permanent des formes canoniques de la participation en prenant appui sur des formes, espaces et dispositifs de participation existant en dehors des espaces de la « démocratie participative », ce qui permet à la fois de réinterroger celle-ci depuis ses marges, et de saisir d’autres formes démocratiques. L’appel à explorer des formes buissonnières de participation est une invitation à un détour par des cas d'étude extérieurs à ce label de « démocratie participative ». En détaillant ces formes de participation dans leur routines, dans leur inscription dans l'ordinaire des participants et dans des configurations sociales diverses (scènes professionnelles ou associatives, liens affectifs ou familiaux, scènes discrètes de la « petite politique », etc.), ce dossier interrogera des relations de participation du point de vue du vernaculaire, du quotidien et des formes contemporaines de l’ethos démocratique.

    Read announcement

  • Lisbon

    Call for papers - Africa

    Resistance and Empire, new approaches and comparisons

    Since the early twentieth century, the notion of resistance became common currency in colonial language and anti-colonial ideologies to refer to military, political, and other forms of countering the authority of the colonizing institutions and agents in the colonies. After World War II and the boom of decolonization, it became an important tool in the critical and conceptual analysis of colonialism as a relationship of domination and opposition. Consequently, a wealth of studies was produced that focused on the ways though which indigenous people actively opposed, rebelled, or contested – militarily, politically, symbolically, culturally – the colonizing presence of Europeans. In the 1990s-2000s the validity of taking on “resistance” as a privileged concept and empirical topic was criticized for reducing the colonial phenomenon to a simplistic dichotomy – and since it appeared to have lost much of its early vitality in historical and anthropological research on empires and colonialism. Yet, since decolonization, ideas of “liberation” and anti-colonial resistance did not lose their significance as powerful tropes in retrospective nationalist readings of the birth of post- colonial nation-states. More recently, across the social sciences, “resistance” as a concept and a research trope seems to be revived, and a trans-disciplinary field of ‘resistance studies’ appears to come into emergence. What it means to study “resistance” both conceptually and comparatively in colonial and imperial history today?

    Read announcement

  • Call for papers - Ethnology, anthropology

    "Ah bé tè"! Second anthro-Pau-logical conference

    Looking, listening, and involvement

    Les organisateurs de l'événement souhaitent associer dans nos réflexions la vision des scientifiques et des acteurs de la vie sociale sur les problèmes contemporains. Au-delà des différences d'approches, chacun porte un certain regard sur la façon dont les cultures se (re)dessinent et les stratégies sociales se (re)déploient. L’intérêt accordé aux mutations de nos sociétés conduit à des rencontres avec « le terrain » : l'engagement ethnographique demeure une question omniprésente puisque l'ethnographe est personnellement et fortement impliqué dans l'enquête (Favret-Saada 1977).

    Read announcement

  • Aix-en-Provence

    Conference, symposium - Sociology

    The improbability of public services

    Ce colloque international est organisé par le programme Transpume (Transformations du service public en Méditerranée) avec le soutien de la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme (UMS 3125), de la Communauté du pays d’Aix, de l’Institut d’ethnologie méditerranéenne européenne et comparative (AMU-CNRS UMR 7307), du laboratoire Temps, espaces, langages, Europe méridionale, Méditerranée (AMU-CNRS UMR 7303).

    Read announcement

RSS Selected filters

  • Political anthropology

    Delete this filter

Choose a filter

Events

Languages

Secondary languages

Types

Subjects

Places