AccueilCalendrier




  • Appel à contribution - Afrique

    Les relations Maroc-Afrique

    Le grand retour, enjeux et défis

    Le retour du Maroc dans son milieu naturel, à la fois géographique et humain, aura constitué l’évènement marquant de ce début de l’année 2017. Lors du sommet de  Nairobi (Kenya) en 1984 de l’Organisation de l’Unité Africaine, le Maroc avait vigoureusement protesté contre l’admission de la RASD comme membre de l’organisation panafricaine, au mépris du droit, en tant qu’entité ne réunissant pas les conditions minima d’un État. Saisissant l’opportunité du XXVIIIe sommet de l’Union Africaine (Addis-Abeba 30 et 31 janvier 2017), le Maroc a célébré son retour de manière magistrale ; un retour qui souligne un succès diplomatique après une absence qui lui était plus préjudiciable qu’autre chose.

    Lire l'annonce

  • Maputo

    Appel à contribution - Études urbaines

    Municipalisation et gestion urbaine au Mozambique

    Le Mozambique est encore très largement géré par l'administration de l'État central: il n'y a que 58 municipalités, toutes urbaines. La questionne est donc très politique, puisque toute avancée de la municipalisation permet à l'opposition d'acquérir plus de poids, même si le parti au pouvoir garde le contrôle sur la majorité d'entre elles. Ce colloque international aura lieu une dizaine de jours après la tenue des élections municipales d'octobre 2018, qui seront un test grandeur nature pour les élections présidentielles et législatives de l'année suivante...

    Lire l'annonce

  • Brisbane

    Colloque - Afrique

    Justice globale et nouvel ordre international. Le cas des relations sino-africaines

    Le cadre de notre réflexion se focalisera sur la reconfiguration de l’ordre mondial en cours au sein de l’arène internationale contemporaine. Les pays émergents tels que le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine, entendent peser sur le sens de l’histoire, et re-façonner l’équilibre des puissances datant de la fin du vingtième siècle. Ils intensifient leurs politiques extérieures en destination de zones stratégiques riches en matières premières, a fortiori en Afrique, où les nations occidentales ont également des intérêts. Rappelons que la persistance de la pauvreté mondiale renvoie, selon Pogge, à des problématiques relevant de la justice globale, dans la mesure où ce phénomène résulte d’un ordre mondial ayant pour effet structurel d’entériner une injustice qui, par ailleurs, contredit la Déclaration universelle des droits de l’homme.

    Lire l'annonce

  • Yaoundé

    Appel à contribution - Afrique

    Une diplomatie au service de l'émergence

    Le développement implique un processus de libération et de transformation de l’ensemble des structures notamment mentales, politiques, socio- économiques, culturelles et technologiques. Au Cameroun, le Chef de l’État a proposé à ses concitoyens comme challenge, une vision devant mener le pays vers l’émergence à l’horizon 2035. Ce projet exige la contribution de tous les secteurs et l’implication de toutes les catégories nationales. Au plan sectoriel, la diplomatie, domaine de souveraineté par excellence, ne peut être qu’un pilier majeur de cette conquête.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Journée d'étude - Afrique

    Retour sur la crise et l’actualité en Côte d’Ivoire

    Regards croisés d’un anthropologue, d’un économiste et d’un politiste

    La Côte d’Ivoire a traversé une décennie de crises militaro-politiques qui ont déchiré son tissu sociétal, ébranlé l’État, malmené l’économie. La crise post-électorale de 2010-2011 en a constitué tout à la fois le moment paroxystique et un dénouement. Depuis lors, le pays tente laborieusement de se remettre sur pied, en misant sur une bonne croissance économique pour régler le problème en suspens de la réconciliation post-conflit. Cette demi-journée propose de faire dialoguer trois chercheurs relevant de l’anthropologie, de l’économie et de la science politique, pour réfléchir ensemble aux évolutions passées et en cours en Côte d’Ivoire.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Afrique

    Extraversions africaines et mondialisations. L'étranger vu d'Afrique sur la longue durée

    Dans la continuité de la réflexion interdisciplinaire amorcée aux rencontres des études africaines 2014 (« Les réseaux connectés de l'océan Indien »), nous voulons dans cet atelier étendre le questionnement sur le rapport des sociétés africaines au global, en partant d'analyses locales. Les sociétés africaines s'inscrivent dans des relations mondialisées qui ont connu plusieurs phases de flux et de reflux depuis l'antiquité jusqu'à nos jours. À partir du XVIIIe siècle et surtout du XIXe à aujourd'hui, les sociétés africaines ont été intégrées de manière de plus en plus rapide dans des circuits d'échange de biens et de superstructures qui ont modifié en profondeur leurs organisations et leurs conceptions du monde.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Études du politique

    Éthique et personnalité politique : état du débat au Cameroun

    Les notions de caractère et de personnalité jouent un rôle important en philosophie morale et politique, en psychologie, en politique publique, bref dans toutes les sciences qui interrogent l’homme public dans son rapport avec lui-même et sa société. Depuis plusieurs décennies, l’on assiste au Cameroun d’une part à une médiatisation sans précédent des actes politiques (parade de distribution de dons dans une école, un centre de santé, etc.), prise de position en faveur des comportements éthiques des gestionnaires de la fortune publique et d’autre part, un espace public réticent, allant même jusqu’à dénier à ces acteurs politiques l’amour de la patrie. 

    Lire l'annonce

  • Lisbonne

    Appel à contribution - Ethnologie, anthropologie

    La construction sociale des normes pratiques : les pratiques quotidiennes à la marge des règles et des lois

    African dynamics in a multipolar world – ECAS 5 : Panel 048

    Ce panel propose de réfléchir sur les dynamiques de la régulation sociale et de l’action collective en Afrique. Un des effets de la globalisation a été l'affaiblissement de la souveraineté des États-nations et de la régulation sociale partout dans le monde. Il a ouvert la voie à une multiplication des sphères d'actions illégales et non légales voire criminelles. En Afrique cependant, ce processus a suivi une tendance particulière en raison du contexte historique propre à ce continent. En effet, depuis les indépendances, les sociétés africaines ont été engagées dans un processus progressif d’informalisation. Ce processus est variable selon le niveau de décomposition de l’État, de la désintégration des structures économiques, et des structures sociales. Il tend à produire et à multiplier les activités qui transgressent – et/ou qui échappent aux formes instituées par – les lois, les coutumes, les institutions, les modèles culturels et les normes sociales reconnues. La construction sociale des écarts entre normes et pratiques apparaît comme une constante sociologique. Et c’est un des objectifs de ce panel que d’en analyser la nature et les modalités.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Anglais

    Supprimer ce filtre
  • Afrique noire

    Supprimer ce filtre
  • Économie

    Supprimer ce filtre
  • Économie politique

    Supprimer ce filtre