HomeSubjectsSocietyPolitical studiesWars, conflicts, violenceGenocides and massacres

HomeSubjectsSocietyPolitical studiesWars, conflicts, violenceGenocides and massacres




  • Paris

    Call for papers - Modern

    Writings about the destruction in the Judeo-Polish world from the end of WWII to the end of the sixties

    Productions, trajectories, networks

    Ce colloque a pour objectif de rassembler un ensemble de travaux consacrés aux écrits de la destruction, produits par les survivants du monde juif polonais essentiellement yiddishophone, dès la fin de la seconde guerre mondiale, en Europe, dans les diasporas juives et en Israël. Le terme écritures de la destruction évoque d'une part des écritures sur la « Catastrophe » (khurbn) – que l'on appelait pas encore Shoah – produites dans le temps même des événements ou postérieurement, et d'autre part des écritures sur « l'avant », faisant exister un espace géographique et des formes de vie sociale désormais disparus. Il s'agira de s'interroger à la fois sur une judéité polonaise qui s'efforce de continuer à exister hors de son ancrage d'origine et sur la manière dont ces écrits, questionnant nos frontières génériques, aident à penser autrement la notion, apparue après-coup, de témoignage.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - History

    Socio-political uses of the category of genocide

    La catégorie de génocide est une notion juridique et scientifique qui fait l’objet de nombreux débats et polémiques dans le monde contemporain. Forgé par le juriste Raphaël Lemkin en 1944, ce terme est aujourd’hui devenu très fréquent, au point que son usage est au cœur de discussions et de conflits, aussi bien dans l’espace public (tel événement du passé peut-il être qualifié de génocide ?), que dans l’espace savant de l’écriture de l’histoire. Utilisé à l’origine pour désigner le crime perpétré par les nazis à l’égard des juifs et des tsiganes, il est devenu central dans la dénomination d’événements historiques auparavant appelés « massacres », et dans l’acquisition d’une stature internationale pour ces événements. Un certain nombre de termes dérivés sont même apparus, comme ethnocide, ou génocide culturel, manifestant de nombreuses projections émotionnelles et morales collectives. Face à la multiplication des discours convoquant cette catégorie, on peut distinguer la question de la qualification génocidaire au niveau scientifique et juridique, de celle de ses usages dans l’espace social. 

    Read announcement

  • Paris

    Call for papers - History

    Writings about the destruction of the Judeo-Polish world from WWII to the end of the sixties: productions, trajectories, networks.

    Ce colloque voudrait réunir un ensemble de travaux consacrés aux écritures et aux écrits de la destruction dès la fin de la seconde guerre mondiale en Europe, dans les diasporas juives et en Israël, par les survivants d’un monde juif polonais essentiellement yiddishophone. Son objet est de questionner la manière dont les auteurs issus de ce monde et ayant survécu à la Catastrophe écrivent la destruction. Il s’agira de s’interroger à la fois sur une judéité polonaise qui s’efforce de continuer à exister hors de son ancrage d’origine – par les réseaux de publication et de diffusion, mais aussi par le maintien de codes d’écriture – et sur la manière dont ces écrits, questionnant nos frontières génériques, aident à penser autrement la notion, apparue après-coup, de témoignage.

    Read announcement

  • Paris

    Lecture series - History

    Inaugural conferences of the Institut d'études avancées de Paris

    Cycle de conférences pluridisciplinaires données par les chercheurs résidents de l'institut d'études avancées de Paris à l'occasion de l'inauguration des nouveaux locaux de l'Institut à l'Hôtel de Lauzun.

    Read announcement

  • Paris

    Lecture series - History

    Cinema and the Holocaust: "mauvais genres"?

    Gender and cinema: representations of the Holocaust

    Des premiers temps du cinéma jusqu’à nos jours, la question des genres cinématographiques (comédie, mélodrame, western, épouvante, etc.) est demeurée essentielle, tant sur le plan de la politique industrielle des studios que sur celui de l’émergence d’un regard cinéphile. C’est donc au sein d’un paysage cinématographique fortement structuré qu’au lendemain de la seconde guerre mondiale, le thème de la déportation et du génocide des Juifs a fait irruption sur les écrans. Que reste-t-il de la singularité de la Shoah lorsqu’elle doit se plier aux codes et aux traditions des genres qui l’abordent, des plus attendus aux plus improbables ? Et à l’inverse, dans quelle mesure la nature de l’événement a-t-elle pu les affecter ?

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    Traces of war and mediation after conflicts

    Actors, places and narrative (20th-21st centuries)

    Quelles sont les voies possibles d’un vivre ensemble, voire d’une réconciliation quand un conflit – guerre mondiale, guerre entre deux nations, guerre civile – a opposé dans la violence des populations ? Est-il possible de (re)vivre ensemble ? L’après génocide peut-il être assimilé à une sortie de guerre ? Quelles sont les traces laissées par ces conflits et comment peut-on les étudier ? Notre séminaire interroge les voies multiples qui ont été choisies au cours du XXe siècle pour mettre fin aux conflits et parfois assurer la réconciliation entre des populations ou entre des nations (procès ; réparations ; « repentances »...).

    Read announcement

  • Dijon

    Study days - History

    The exhumation of mass graves in the 21st century

    Practices and social uses

    Traces matérielles du massacre, ces fosses et les restes qu’elles contiennent sont un outil à la disposition des chercheurs certes mais aussi des familles, de la justice et des États pour établir une vérité méconnue, oubliée, refoulée ou niée. On le devine, les motivations des uns et des autres ne concordent pas nécessairement et les conflits symboliques associés sont à la hauteur du degré de sensibilisation des sociétés au passé soulevé par ces traces. Cette première journée vise à confronter les approches d’archéologues et d’anthropologues qui président aux chantiers de fouille nécessaires aux ouvertures des fosses et aux traitements des données qu’elles fournissent, avec la réflexion historienne sur les usages symboliques, politiques et sociaux portés par cette pratique. Quels sont les objectifs de telles exhumations ? Qui en sont les promoteurs et leurs motivations ? Quel est le protocole suivi par les praticiens du chantier ? Quel rapport entretiennent-ils avec les communautés locales ? Que faire ensuite des rapports archéologiques et médico-légaux qu’ils fournissent ? Que faire des faits établis et des restes mis au jour ?

    Read announcement

  • Oshawa

    Call for papers - Language

    Genocide: regimes of pardon

    Réfléchir sur le pardon dans le contexte d’un génocide revient à penser l'impossibilité de l'acte même de pardonner et à reposer la question de la responsabilité du crime qui, au-delà de son caractère « étatique » est autant collectif qu’individuel. Comment envisager le pardon dans cet imbroglio de responsabilités ? Qui pardonne, à qui et quelles sont les modalités de ce pardon, s’il est envisageable ? Est-il une nécessité ou une possibilité, un droit ou un devoir, un acquit ou un mérite? C’est pour répondre à ces questions qu’est né le thème de ce colloque, inspiré par les rencontres qui lui ont précédé : après avoir réfléchi sur le témoignage, la mémoire, le tiers et le témoin second, et la justice, le pardon arrive bien à propos pour poursuivre les débats sur le génocide et sa gestion. Si pardonner c’est remonter dans le passé de la faute pour rouvrir la blessure afin de mieux la panser, est-il possible de pardonner sans « banaliser le mal », sans rendre possible sa résurgence ?

     

    Read announcement

  • Montreal

    Call for papers - Political studies

    Peace missions and their detractors

    Le colloque vise à examiner la nature précise de la crise des missions de paix, les dynamiques entre pouvoir et contre-pouvoir (ou entre pouvoir et résistance) et les formes variées et complexes que prennent les missions de paix du point de vue des intervenants et du point de vue des « récipiendaires » locaux afin de débattre pour qui et pour quoi, exactement, la paix est-elle maintenue, imposée et / ou consolidée. Qu'il s'agisse de l'Union européenne, de l'Union africaine, ou de l'Organisation internationale de la Francophonie, les avantages et les désavantages des coopérations multilatérales avec (ou sans) l'Organisation des Nations unies sont complexes et recoupent les aspects politiques, normatifs, logistiques, organisationnels et légaux.

    Read announcement

  • Leeds

    Conference, symposium - Representation

    War, Memory Amnesia: Francophone Perspectives on postwar Lebanon

    This is the first conference in the UK to bring colleagues from across the globe to discuss francophone memory cultures and has been funded by the Leverhulme Trust, the Society for French Studies, the Institut français, SMLC and our own French subject area. Registration is open at the following site: http://store.leeds.ac.uk/browse/product.asp?catid=480&modid=1&compid=1

    Read announcement

  • Call for papers - Thought

    Figures et figurations contemporaines de la violence

    Le deuxième numéro de la revue Ubuntou propose comme objet d’étude : la violence. Volontairement ouvert, l’intitulé du dossier invite à une réflexion soucieuse de dépasser les évidences convenues et les limites conceptuelles auxquelles la routine théorique aurait confiné la violence.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - Europe

    La connaissance du génocide des Arméniens

    Les enjeux en France d'une loi de pénalisation

    Cette journée prolonge la sortie de La loi peut-elle dire l’histoire ? Droit, justice et Histoire, (sous la direction de Bertrand Favreau, éd. Bruylant, novembre 2012) et de Légiférer sur la contestation des génocides : débats et enjeux, (dossier de la Revue arménienne des questions contemporaines, n°15, décembre 2012). Le 27 avril, plusieurs communications reviendront sur l’état de l’historiographie comme de l’enseignement du premier génocide de cet « âge des extrêmes », sur l’engagement des intellectuels devenus des dreyfusards, sur la première des lois dites « mémorielles » (loi Gayssot), sur les problématiques politiques, juridiques et judiciaires, comme sur la question de la mémoire et de l’Histoire, de la Justice et de la Loi. Une table ronde, réunissant là encore historiens, politistes, juristes, sociologues, permettra de s’interroger à la fois les enjeux et la diffusion des savoirs sur cette question.

    Read announcement

  • Call for papers - History

    Historiographical errors

    Si, depuis longtemps, les spécialistes d’histoire des sciences physico-mathématiques ont intégré l’analyse des erreurs à leurs recherches, une telle approche n’existe guère en historiographie. Il semble pourtant qu’une telle démarche est susceptible d’offrir de nouvelles perspectives pour la compréhension du fonctionnement du champ de la recherche historique. Une partie du dossier sera consacrée à une erreur historiographique paradigmatique, celle d’Olga Wormser-Migot en 1968 sur l’existence des chambres à gaz homicides dans les camps de Mauthausen et Ravensbrück. Néanmoins, des contributions sur d’autres erreurs dans l’historiographie des grands conflits contemporains, de la répression et des massacres de masse au XXe siècle sont également attendues. De même, des contributions qui porteraient sur la question des « erreurs » dans d’autres champs disciplinaires pourraient utilement compléter le dossier dans une perspective pluridisciplinaire.

    Read announcement

  • Rennes

    Call for papers - Europe

    War Memories

    Commemoration, Re-enactment, Writings of War in the English-speaking World (18th-21st centuries)

    The wars of the past have not left the same imprint on collective memory. Wars of conquest or liberation have marked the history of the British Empire and its colonies in different ways. American foreign policy seems to be motivated by what is sometimes viewed as an imperialist vision which led the army into the quagmire of Vietnam and more recently into controversial involvement in the Gulf. Whether they end in victory or defeat, or are a source of patriotic pride or collective shame, wars are commemorated in museum exhibitions or through literature and the cinema in which the threads of ideological discourse and the expression of subjective experience are intertwined. From the upheavals of the Napoleonic Wars and the American Civil War to the Boer Wars in South Africa, from the “Troubles” in Northern Ireland to the carnage and devastation of the two World Wars, some conflicts seem to attract “duties of memory” while others are simply forgotten.

    Read announcement

  • Paris

    Conference, symposium - Representation

    Techniques of transmission

    The "Other" in heritage policies

    Depuis les années quatre-vingt-dix les musées font écho aux problématiques générées par les cultural studies et les postcolonial studies. Accusés d’être complices de l’hégémonie occidentale ébranlée par les indépendances coloniales, les musées ont ouvert leurs portes à ces « Autres » jusqu’alors circonscrits par des représentations abstraites. Les processus culturels qui émergent à la faveur de cette évolution sont complexes. D’un côté, la notion d’altérité tend à s’absolutiser ; de l’autre, la figure de l’Autre est progressivement réinventée. Certaines archives deviennent elles-mêmes opératrices de transmission. On observe ainsi parfois à la reconstitution d' « archives-œuvres » nouvelles, qui, à partir des fragments et des restes qui ont résisté à l’anéantissement, viennent prendre le spectateur à témoin. Le premier séminaire du projet de recherche « Transmission et musées », se concentre sur les métamorphoses de cet « Autre ». Il analyse également l’impact des nouvelles technologies sur le patrimoine et le changement du statut de l’archive. Ces deux moments participent à l’élaboration et à la transmission d’une représentation de l’« Autre » qu’il s’agira précisément d’identifier au cours de cette recherche.

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    Witnessing Images: the belatedness of the real

    Peut-il y avoir des images de l'extermination ? En tant que siècle des génocides, le XXe siècle met à l'épreuve les limites de la représentabilité, mais inaugure également une nouvelle réflexion sur les témoignages non-linguistiques.

    Read announcement

  • Marseille

    Call for papers - History

    Image(s) and truth: thinking the relationships of fixed or mobile images and the truth in representation of the genocide

    Dans le contexte de la représentation du génocide, les débats ont pris un deuxième souffle avec la remise en question du rôle et des capacités de l’image face au caractère crucial du sujet. D’une part, le sujet, en lui-même, pose plus que jamais la question des moyens de la représentation. Et d’autre part, le débat est d’autant plus vif que l’objectif est crucial : il s’agit, dans le cadre d’un génocide, de transmettre une réalité incroyable, impensable... celle de la destruction d’un groupe d’hommes par un autre. La question au centre de ces journées peut être simplement formulée en ces termes : L’image fixe ou mobile, au cinéma, dans la BD et la littérature est-elle susceptible de transmettre la vérité dans le cadre du génocide ?

    Read announcement

  • Paris

    Seminar - History

    Europe of distant wars - representations and sensibilities (1820-1930)

    Séminaire 2012-2013

    Les « guerres lointaines » : on en parlait beaucoup dans l’Europe du XIXe siècle. Elles avaient pour cadre les confins du continent, de la Grèce à la Crimée ; le Nouveau Monde des armées de Bolivar, des volontaires garibaldiens, de l’intervention française au Mexique ou de la guerre de Sécession ; l’immense Asie, depuis l’Afghanistan jusqu’à la Chine et à la guerre russo-japonaise ; l’Afrique mal connue, de l’expédition d’Alger à la guerre des Boers ; les mers du Sud, enfin, où un certain nombre de conflits accompagnèrent la désignation nouvelle de l’océan dit « Pacifique ». Ces guerres n’étaient pas sans précédent – et d’autres survinrent, qui leur ressemblèrent, jusqu’à aujourd’hui. Reste que ce séminaire, crée en septembre 2011, interrogera en priorité le long XIXe siècle, lequel, pour de nombreuses raisons (relative rareté des conflits sur les territoires de l’Europe de l’Ouest, définition d’une politique moderne de colonisation outre-mer, avènement des supports de la culture de masse), paraît en constituer un moment décisif, où l’écho de ces guerres en Europe fut proprement original, comme ses conditions.

    Read announcement

  • Paris

    Lecture series - History

    Cinema and the Shoah: portraits of women

    Quelles places les femmes occupent-elles au sein de l’imaginaire de la persécution et de l’extermination des Juifs européens ? Alors qu’après-guerre, l’image type du déporté est celle d’un homme résistant, ce sont essentiellement des témoignages de femmes qui sensibilisent l’opinion au thème de la déportation et au sort tragique des juifs. Dans le milieu très masculin du cinéma de cette époque, c’est également une femme qui tourne à Birkenau la première fiction consacrée à l'univers concentrationnaire. Y’a-t-il eu une expérience spécifiquement féminine de la Shoah ? Existe-t-il une approche particulière de cette question de la part des réalisatrices, des actrices et des témoins qui s’en sont saisies ?

    Read announcement

RSS Selected filters

  • Genocides and massacres

    Delete this filter
  • 2013

    Delete this filter

Choose a filter

Events

Event format

    Languages

    Secondary languages

    Years

    Types

    Places

    Search OpenEdition Search

    You will be redirected to OpenEdition Search