AccueilTypesAppel à contribution




  • Appel à contribution - Histoire

    Codicologie et paléographie à l'ère du numérique II

    It is only a year since the Institute of Documentology and Scholarly Editing (IDE) undertook an initiative entitled “Codicology and Palaeography in the Digital Age”. Yet its first results have already been written up and published: in July 2009, the anthology “Codicology and Palaeography in the Digital Age” was launched at an international symposium in Munich. Despite the fact that the anthology gives a broad insight into theory and practice, some relevant subjects and questions have not been covered. For this reason the IDE plans to publish a second volume of “Codicology and Palaeography in the Digital Age”. (for a French description of the first volume see http://www.palaeographia.org/apices/dotation.htm; cf. http://calenda.revues.org/nouvelle12755.html)

    Lire l'annonce

  • Madrid

    Appel à contribution - Moyen Âge

    Codicologie et histoire du livre manuscrit en écriture arabe

    Call for paper

    Au cours des siècles, le monde musulman a été le témoin d’une intense activité de composition de textes, accompagnée par une production non moins intense de copies de ces mêmes textes. La multiplication au cours des vingt dernières années d’études et de publications sur la codicologie des manuscrits en écriture arabe a permis de mieux en connaître la constitution et les particularités. Beaucoup reste encore à accomplir, mais le corpus de données codicologiques réuni à ce jour permet désormais de porter un regard plus étendu sur le domaine et de commencer à envisager la question de l’histoire du livre dans le monde musulman. Sur ce dernier point, et bien que la question du nombre total des manuscrits arabes reste pour le moment sans réponse précise, une approche quantitative de ces derniers paraît actuellement la plus à même de déboucher sur des résultats significatifs.

    Lire l'annonce

  • Tours

    Appel à contribution - Époque moderne

    Littérature pamphlétaire et littérature politique clandestine (1650-1750)

    Ces journées d'étude partiront d’une réflexion sur le vaste corpus de libelles et de satires publiés sous le règne personnel de Louis XIV (notamment contre le Roi, sa politique et son entourage). On cernerait comment ils traitent un certain nombre d'éléments d'ordre théologico-politique (philoprotestantisme, projansénisme, anti-jésuitisme, oecuménisme, tolérantisme, irénisme) ou politique (anti-bellicisme, anti-absolutisme, républicanisme, anti-aulicisme, travail sur la référence machiavélienne, sur les notions de raison d'État et de raison d'intérêt, critique de l'hyperfiscalité et des partisans). Mais il s'agirait aussi d'orienter le propos vers une approche générique et chronologique beaucoup plus large de la littérature clandestine à connotation politique de la fin et du tournant du dix-septième siècle : élargir d’une part la réflexion à une littérature interdite, critique ou satirique, mais non strictement pamphlétaire (intrigues galantes et satires de la Cour et des grands, biographies non autorisées, histoire non officielle, tableaux critiques de l'Europe et miroirs des princes, controverses théologiques...) ; d'autre part, poser la question de la postérité des formes et des contenus de cette littérature de libellistes et de publicistes au cours du premier dix-huitième siècle, jusqu'à la Régence, voire aux premières années du règne de Louis XV. Ainsi s’agirait-il de prendre la mesure de l’importance de ces textes non seulement pour l’histoire des idées et ses enjeux, mais pour une juste appréciation des intérêts et des horizons d’attente d’un lectorat très nombreux d’amateurs de livres interdits, simples « curieux » ou libraires avisés : appréciation capitale pour une compréhension en profondeur de l’esprit public à l’âge classique.

    Lire l'annonce

  • Bruxelles

    Appel à contribution - Études des sciences

    Archéologie et médias : quelles représentations, quels enjeux ?

    Ce colloque sera l’occasion de faire le point sur les représentations de l’archéologue et de l’archéologie dans les médias. L’analyse de la presse écrite et audiovisuelle (radio, cinéma, documentaire) et de la littérature (roman, bande dessinée, etc.) seront autant d’axes pour comprendre la perception de l’archéologue dans notre société, dans les supports médiatiques en eux-mêmes ou auprès des publics qui reçoivent ces discours. Deux perspectives sont principalement envisagées : les fictions et les médias vulgarisateurs, même si des ponts peuvent évidemment être établis entre les deux.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Appel à contribution

    Supprimer ce filtre
  • 2009

    Supprimer ce filtre
  • Information

    Supprimer ce filtre
  • Époque moderne

    Supprimer ce filtre