AccueilTypesAppel à contribution




  • Hamilton

    Appel à contribution - Représentations

    Génocide, justice et témoins

    Des discours de la justice aux discours sur la justice

    Témoigner est un acte fondamental et essentiel au fonctionnement de la justice. Le recours au témoignage, en convoquant les témoins directs – les survivants dans les cas de génocide – et les experts – les historiens depuis quelques décennies, les journalistes, etc. – constitue le mode de preuve que l'on recevra au prétoire. Tous ces témoins attesteront solennellement par leur déclaration de la véracité des faits. Convoquant dans une même enceinte victimes directes (les témoins) et exécutants ou planificateurs de génocide, la justice peut-elle répondre à la fois à l'idéal philosophique et moral qu'elle incarne lorsque les victimes sont, par exemple, malmenées par les avocats de la défense ? Comment peut-on, comment faut-il comprendre ou définir cet "art du bon et de l'égal", comme définissait la justice une formule médiévale ?

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Études du politique

    Crise, sécurité, politique

    Revue Relaciones Internacionales, n°23

    Appel à contributions pour le numéro 23 de la revue Relaciones Internacionales, consacré au thème « Crise, sécurité, politique». Date de publication : juin 2013.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Études du politique

    « Changing the Tune » : musiques populaires et politique au XXIe siècle

    De la chute du communisme au Printemps arabe

    Le champ d’étude dédié aux musiques populaires a abondamment exploré la question politique. S’y est développée une tradition, féconde, d’analyse des rapports entre musique et pouvoir, des pratiques symboliques par lesquelles passe l’affirmation identitaire des subcultures (cultural, gender, postcolonial studies), ainsi que de la politisation des musiques populaires, depuis les mouvements syndicaux du XIXe siècle jusqu’aux héritiers de la contre-culture des années 1960. En revanche, rares sont les auteurs à s’être penchés sur les effets du nouveau contexte géopolitique et technologique de la fin du XXe et du début du XXIe siècles. Les transformations géopolitiques, culturelles et technologiques suivant la chute du bloc soviétique, l’accélération de la mondialisation, l’avènement de l’ère numérique et d’internet ou, plus récemment encore, les bouleversements politiques tels que le Printemps arabe et les différentes déclinaisons du mouvement « Occupy », par exemple, sont encore trop timidement étudiés par les chercheurs. Depuis plus de vingt ans désormais, les musiques populaires ont recomposé les formes de leur engagement en puisant dans la diversité du matériau qu’offrent un long héritage tout autant que ce nouvel environnement. C’est sur ces nouveaux usages, pratiques et significations politiques que nous souhaitons réfléchir à l’occasion de cette conférence internationale.

    Lire l'annonce

  • Dijon

    Appel à contribution - Histoire

    Le temps guérit toutes les blessures

    La Résistance à l’autorité de l’Histoire dans les concepts de nation et de nationalisme

    La journée d’étude, « Le temps guérit toutes les blessures : La Résistance à l’autorité de l’Histoire dans les concepts de nation et de nationalisme » aura lieu le 31 mai 2013 à l’Université de Bourgogne (Dijon). Les communications exploreront le concept de Benedict Anderson du « fratricide rassurant » pour voir comment les conflits à l’intérieur d’une nation sont réécrits dans les domaines de l’histoire, de la littérature et des sciences de l’éducation pour créer un récit national, apparemment harmonieux.

    Lire l'annonce

  • Hamilton

    Appel à contribution - Langage

    Génocide, justice et témoins. Des discours de la justice aux discours sur la justice

    Témoigner est un acte fondamental et essentiel au fonctionnement de la justice. Convoquant dans une même enceinte victimes directes et exécutants ou planificateurs, la justice peut-elle répondre à l'idéal philosophique et moral qu'elle incarne ? Comment peut-on, comment faut-il comprendre ou définir cet « art du bon et de l'égal » ? Devant tout génocide, la justice est, comme instance légale ou comme visée idéale vers laquelle les victimes voudraient que tende la justice, non seulement une tentative de rétablissement de la dignité humaine, mais surtout un exercice du droit, qui entend veiller à la réparation de l’idéal moral de la responsabilité, de l’idéal social du vivre ensemble et de l’idéal politique de l’aménagement de l’espace citoyen qui favorise la liberté pour tout le monde. Mais comment les victimes l'entendent-elles lorsqu'elles témoignent en dehors du cadre judiciaire ? Voilà ce à quoi nous invitons aussi à réfléchir durant ce colloque qui se veut pluridisciplinaire.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Appel à contribution

    Supprimer ce filtre
  • Anglais

    Supprimer ce filtre
  • 2012

    Supprimer ce filtre
  • Guerres, conflits, violence

    Supprimer ce filtre