AccueilTypesAppel à contribution




  • Guelph

    Appel à contribution - Histoire

    Perspectives historiques sur les prisons, les personnes incarcérées et les archives des prisons

    La constitution de la prison comme institution d'incarcération de masse a longtemps attiré l'intérêt des chercheurs. La nature exceptionnellement détaillée de la plupart des archives carcérales explique en partie cet attrait. Des sources similaires sont aisément disponibles dans les sociétés européennes et leurs colonies, ce qui permet de rassembler une grande quantité d'informations personnelles sur les individus incarcérés. L'analyse détaillée de ces données, débute dès les années 1970; elle est le fait autant des criminologues que des spécialistes de l'histoire sociale et économique, des démographes et d'autres chercheurs en sciences sociales. La puissance croissante des logiciels et du matériel informatique ainsi que l’accumulation de très grandes quantités de données sur les prisons, dont une partie est jumelée à d’autres sources, offrent aux chercheurs de larges perspectives, mais constituent aussi un défi. Cet atelier sera l'occasion d'approfondir ces questions portant sur l'exploitation des archives de la justice pénale. Il permettra de réunir des chercheurs de différentes disciplines et différents pays pour confronter leurs sources et leurs méthodes (classement, analyse, etc.) et pour réévaluer les paradigmes de la recherche.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Époque moderne

    Pièce défendue : mémoires de « La Barbe-Bleue » au XIXe siècle

    Atelier de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes (SERD)

    Tandis que plusieurs auteurs du XIXe enjoignent leurs contemporains à revoir leur jugement littéraire et moral sur Barbe-Bleue, le personnage est, dans le même temps, de plus en plus fréquemment cité dans les factums et les chroniques judiciaires. Dans les affaires de mœurs conjugales, plaideurs et chroniqueurs usent notamment de cette figure comme d’une clé de défense efficace. Pour incriminer ou disculper un homme accusé de violences domestiques, le nom de Barbe-Bleue se révèle en effet un piège à conviction redoutable, faisant appel à une histoire et à des représentations connues de tous, propres à gagner le public à la cause défendue. La judiciarisation de ce personnage de conte réfléchit ainsi les discussions juridiques qui absorbent le XIXe siècle, lequel débat avec passion des droits à la vengeance privée, des lois civiles, et de leurs limites. Barbe-Bleue aurait-il tué ses femmes si le démariage eût existé ? C’est ainsi que quelques années plus tard le cabinet de Barbe-Bleue devient la métaphore de l’asservissement des femmes mariées.

     

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Appel à contribution

    Supprimer ce filtre
  • 2018

    Supprimer ce filtre
  • Histoire des femmes

    Supprimer ce filtre
  • Criminologie

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

  • 2018

Catégories

Lieux