AccueilTypesAppel à contribution




  • Appel à contribution - Études urbaines

    Villes et châtiments

    Revue Urbanités n°5 (mai 2015)

    Après avoir questionné la place des plaisirs en ville, le cinquième numéro d’Urbanités interroge la ville comme lieu d’exercice du châtiment. Punition sévère donnée à celui qui a – prétendument ou non – commis une faute, pour le corriger, le châtiment s’inflige aux humains à l’intérieur des enceintes de nos villes par l’exécution en place publique ; contre les murs des cités pour les détruire à coups de bombardements ; en y construisant des murs pour séparer un territoire d’un autre territoire, les détenus de leurs proches. Ce numéro d'Urbanités s'attache à interroger les modalités du châtiment en ville, son inscription spatiale, les lieux qu’il produit, les pratiques et représentations qu’il façonne.

    Lire l'annonce

  • Genève

    Appel à contribution - Sociologie

    Addictions et société

    Quels regards, quels enjeux ?

    Ce colloque organisé à l’occasion des 50 ans du « GREA » et des 10 ans de « première ligne » a pour objectif de susciter un dialogue interdisciplinaire entre des spécialistes des addictions et des chercheurs en politiques publiques, santé mentale, urbanisme, économie, droit, etc. Il réunira de jeunes chercheurs et des experts internationaux dans le but de favoriser des échanges scientifiques et de développer de nouveaux réseaux. Quatre thématiques ont été choisies pour aborder tant les logiques individuelles et subjectives des addictions que les logiques situationnelles et contextuelles : le risque ; l’espace public/l’espace privé ; la construction identitaire ; les marchés des psychotropes et des politiques publiques.

    Lire l'annonce

  • Bordeaux

    Appel à contribution - Amériques

    Déviance(s)

    E.A. CLIMAS (Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3)

    Si la déviance est un comportement qui échappe aux règles admises par la société, pour parler de déviance, il faut que soient réunis trois éléments : existence d'une norme, transgression de cette norme et stigmatisation de cette transgression (« The deviant is one to whom that label has successfully been applied », Becker). L'origine de la déviance n'est donc pas à chercher dans la nature profonde de l’individu, mais bien plutôt dans son « rôle social », lequel détermine son identité (Mead, Berger). La déviance s’inscrit dans une dialectique dont le pôle opposé est forcément la norme qu’elle enfreint. Partant le déviant est celui qui, par consensus communautaire, est affublé d’une étiquette (« labeling theory » ou « théorie interactionniste de la déviance »), véritable « stigmate social » (Goffman).

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Appel à contribution

    Supprimer ce filtre
  • Passés

    Supprimer ce filtre
  • Études urbaines

    Supprimer ce filtre
  • Criminologie

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

  • Passés

Langues

Langues secondaires

Années

Catégories

Lieux