AccueilTypesAppel à contribution




  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    Politique de l'indépendance

    Depuis les années 1980, les espaces politiques et bureaucratiques sont de plus en plus pénétrés par des institutions ou des rôles institutionnels (cours, agences, banques centrales, hautes autorités, etc.) qui tirent leur légitimité de leur extériorité revendiquée à l’égard des gouvernants et de la politique partisane, et aucun domaine de l’action publique ne semble échapper à ce mouvement.

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Représentations

    Le XIXe siècle au futur

    Penser, représenter, imaginer l’avenir au XIXe siècle – VIIe congrès de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes)

    On a souvent remarqué que le XIXe siècle a été le premier à se penser en tant que siècle, et le premier aussi à se désigner par un numéral. Une autre de ses caractéristiques, c’est qu’il ne s’est pas centré autour d’une qualification unique, comme a fini par le faire le siècle des Lumières, mais qu’il a, au contraire, multiplié les appellations censées le caractériser. Nombreuses sont les expressions sous la forme « le siècle de... », insistant sur une de ses déterminations jugées essentielles : le siècle de l’histoire, le siècle des révolutions, le siècle des inventaires (Thibaudet), le siècle des dictionnaires (Larousse), le siècle de l’abstraction (Fortoul), le siècle de la science, le siècle des inventions, le siècle de la vitesse, le siècle positif, le siècle romantique, le siècle de la blague (Goncourt), etc.

    Lire l'annonce

  • Bordeaux

    Appel à contribution - Études des sciences

    Archéologie et politique

    Collusion ou conflit entre l'archéologie et la politique

    Compte tenu de leur importance et de leurs conséquences sur notre culture et l'histoire de nos civilisations, les liens entre l’archéologie et la politique sont d'une actualité brûlante et bien qu’ils soient traités dans les médias ils suscitent souvent des commentaires peu éclairés. Ce sujet aujourd’hui très commun peut être abordé selon deux approches. D’un côté on voit dans l’histoire, ancienne ou récente, voire très actuelle, que, parfois sans hésiter à recourir aux faux les plus grossiers, les pouvoirs politiques ou les nationalismes ont cherché et cherchent encore dans l’archéologie la justification des idéologies ou des revendications les plus contestables. D’un autre côté, on voit bien aussi que la recherche et le sauvetage légitimes des vestiges du passé ainsi que la conservation attendue de ce qui en est mis au jour sont devenus des enjeux politiques, au sens noble du terme, c’est-à-dire qu’ils sont l’affaire de tous, qu’ils font partie, au même titre que la protection de l’environnement, par exemple, des grands dossiers (notamment ceux de l’aménagement du territoire) que doivent désormais prendre en compte les responsables publics, à quelque niveau de décision ou d’exécution, national, international ou même mondial, qu’ils se situent.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Appel à contribution

    Supprimer ce filtre
  • Institutions politiques

    Supprimer ce filtre
  • Histoire des sciences

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Catégories

Lieux