AccueilTypesAppel à contribution




  • Paris

    Appel à contribution - Pensée

    La mort de l'éthique ? La démocratie en jeu

    Revue française d’éthique appliquée n°7

    Ce numéro 7 de la Revue française d’éthique appliquée prendra l’éthique comme objet de réflexion. Il ne s’agira cependant pas, en première intention, d’inviter les contributeurs à proposer une définition philosophique de l’éthique, mais plutôt à la considérer comme un champ de pratiques sociales protéiformes se désignant elles-mêmes comme relevant de l’ éthique. Que devons-nous et que voulons-nous faire de cette profusion des pratiques de l’éthique ? Quels rôles social et politique cette sphère de l’éthique est-elle en mesure de porter dans l'espace démocratique ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    Sixième conférence doctorale de théorie politique de Sciences Po Paris

    Ces deux journées d'étude sont ouvertes aux jeunes théoricien·ne·s politiques de tous horizons intellectuels et géographiques. Cette édition mettra à l'honneur Achille Mbembe qui clôturera l'événement par une leçon.

    Lire l'annonce

  • Lomé

    Appel à contribution - Droit

    Universités et accès au droit dans l'espace francophone

    IVe colloque du réseau des cliniques juridiques francophones

    Pour la IVe édition de son colloque annuel, le Réseau des cliniques juridiques francophones lance un appel à communications sur le thème : « Universités et accès au droit dans l'espace francophone ». Dans l’espace francophone, si nombre de sociologues, juristes et politistes ont fait de l’accès au droit leur objet d’étude, les recherches ne s’intéressent que rarement à la place des établissements d’enseignement supérieur. Conçues comme le lieu de réflexion sur le droit et de formation des ses acteurs principaux – juges et « médiateurs »  – les facultés de droit peinent à repenser leur rôle au-delà de cette posture initiale. À travers et au-delà des cliniques juridiques, ce colloque invite à penser le passage de l’accès au droit comme objet de recherche extérieur à l’université à un sujet de réflexion interne sur la place de l’université dans la communauté socio-politique.

    Lire l'annonce

  • Montréal

    Appel à contribution - Sociologie

    Interventions d’urgence

    Revue BioéthiqueOnline

    L’intervention d’urgence est un cas limite de l’agir qui questionne l’éthique professionnelle des premiers répondants et des équipes d’urgence médicale. Confrontés aux risques et à leurs conséquences physiologiques et psychosociales, les professionnels de l’urgence doivent intervenir rapidement dans des contextes diversifiés qui sont rarement balisés en totalité par leurs normes et pratiques professionnelles. L’urgence confronte à l’inattendu. Elle demande efficacité, rapidité, probité et parfois transgression afin de protéger l’intégrité physique et psychosociale des individus. Ce numéro veut rassembler des réflexions théoriques et des études de cas sur les défis éthiques de l’intervention d’urgence pour les professionnels, qu’ils soient premiers répondants, infirmières, médecins ou intervenants psychosociaux.

    Lire l'annonce

  • Nanterre

    Appel à contribution - Études du politique

    L'État social, la propriété publique et les biens communs

    La question du statut de la propriété publique constitue donc une porte d’entrée stratégique pour comprendre les modes de mise en œuvre de la démocratie réelle dans les États modernes. Elle invite, en particulier, à confronter la notion de propriété publique à celles, aujourd’hui en vogue, de propriété commune et de biens communs, lesquelles évoquent un fondement radicalement égalitaire des relations sociales, qui se situerait en-deçà des institutions politiques, et notamment étatiques. On peut ainsi se demander ce que peuvent être concrètement les biens communs, et comment ils ont été ou sont encore pensables dans un cadre juridique fortement marqué par la notion de propriété. Quelles sont les voies d’institutionnalisation du commun ? Et peut-on considérer que, historiquement, l’État républicain en ait été une forme à un degré ou à un autre ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    Les frontières de la communauté libérale

    Congrès de l'AFSP 2013, Section thématique 63

    Quand la démocratie libérale rencontre l’État-nation, ce sont deux grammaires politiques qui doivent s’articuler. La première dit l’égalité et la liberté des individus et la possibilité de prendre, ensemble, des décisions raisonnables et de mener une vie décente ; la seconde se soucie de préserver l’autonomie et l’intégrité d’un peuple de citoyens. Cette section thématique cherchera à analyser les problèmes auxquels ouvre cette articulation difficile et parfois contradictoire, autour de la question des frontières à la fois internes (comment concilier les exigences toujours plus nombreuses du pluralisme libéral avec l’unité stato-nationale ?), et externes (comment concilier l’universalisme moral tendant vers une conception cosmopolite de la justice et l’ancrage territoriale de la démocratie ?) de la « communauté libérale ».

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    Quelle place pour le comparatisme en histoire des idées politiques et en théorie politique ?

    Le comparatisme occupe une place importante au sein de la science politique. Pour certains, la « politique comparée » serait même un champ à part entière de la discipline, avec une démarche qui lui serait propre. Toutefois, lorsqu’on parle de comparatisme, ce sont principalement les régimes politiques, les institutions ou les politiques publiques qui sont étudiés. Il n’est guère habituel d’employer ce vocable au sujet de l’histoire des idées et de la théorie politique. L’objectif de cette Section thématique du prochain congrès de l’Association française de science politique sera donc de réunir des chercheurs qui ont posé la question de la comparaison dans ces deux domaines, afin de réfléchir en commun à ses enjeux épistémologiques et méthodologiques.

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    L’écriture constitutionnelle

    De la pensée politique au texte juridique : comment écrit-on une constitution ?

    À travers le thème de l’écriture constitutionnelle, cette journée d’étude s’intéressera au rapport entre le droit constitutionnel et ses modes d’énonciation. Plusieurs questions seront ainsi abordées : quelles sont les formes consacrées de cette écriture et dans quelle mesure le droit constitutionnel et les aménagements institutionnels qu’il sous-tend sont-ils dépendants du cadre linguistique dans lequel ils sont exprimés ? Et plus généralement, comment passe-t-on d’une idée politique, d’un corpus de valeurs ou d’une conception du « meilleur régime » à un texte juridique ?

    Lire l'annonce

  • Paris

    Appel à contribution - Études du politique

    « Le tournant délibératif » : bilan, critiques, perspectives

    Ce colloque se propose de faire un premier bilan des recherches suscitées en sciences sociales et en théorie politique depuis le milieu des années 1980 par l’idée de « démocratie délibérative ». Cet intérêt pour la délibération, parti de la philosophie politique normative, a progressivement touché d’autres disciplines, où se sont multipliés les recherches de terrain et les questionnements, souvent critiques, des cadres théoriques initiaux. Comment rendre compte, rétrospectivement, de ce « tournant délibératif » des sciences sociales ? Quelles en ont été les principales avancées et les principales limites ? Quels programmes de recherche originaux a-t-il inspiré ? Telles sont les questions qui sous-tendent et justifient l’organisation de ce colloque résolument interdisciplinaire, le premier du genre dans un contexte de recherche francophone.

    Lire l'annonce

  • Québec

    Appel à contribution - Études du politique

    La démocratie moderne comme régime inédit : questions et problèmes

    Atelier de pensée politique dans le cadre du colloque de la Société québécoise de science politique (SQSP) : 20-21 mai 2010 à Québec (Université Laval)

    A l’encontre de multiples philosophies qui tendent à inscrire l’émergence de la société contemporaine dans une nature pré-politique (selon l’utilité individuelle, les lois du marché ou la finalité de l’histoire), la compréhension de la démocratie moderne comme régime inédit entend interroger le fait anthropologique global politiquement institué qu’elle définit en tant qu’être-au-monde collectif. Cet atelier vise à dégager les spécificités et les limites d’une telle approche, notamment en questionnant les ambiguïtés de la notion de « régime », laquelle peut renvoyer tant aux caractéristiques d’une organisation politique qu’aux principes structurants d’une totalité sociale. Il s’agit donc d’approfondir l’intelligence de ce lien complexe entre le politique comme forme de totalisation moderne et les multiples institutions (individualité, droit, famille, marché, sociabilité, religion) qui participent de la dynamique collective.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Appel à contribution

    Supprimer ce filtre
  • Institutions politiques

    Supprimer ce filtre
  • Philosophie

    Supprimer ce filtre