AccueilTypesAppel à contribution




  • Appel à contribution - Afrique

    Maître Lamine Guèye, itinéraire panafricain (1891-1968)

    Commémoration du cinquantième anniversaire de la disparition de Maître Lamine Gueye

    Maître Lamine Guèye s’est éteint, à Dakar, le 10 juin 1968, à l’âge de 76 ans. Ce jour-là, le Sénégal perd le premier président de son Assemblée nationale. Cinquante années après, L’Association pour la pérennisation de la pensée et de l'œuvre du Président Lamine Gueye, dans sa volonté d’honorer la mémoire de l’illustre disparu, de mettre en lumière ses multiples facettes et de valoriser son héritage, a pris l’initiative d’organiser un certain nombre de manifestations dont un colloque et une exposition à Dakar, les 13 et 14 novembre 2018, sous le thème : « Maître Lamine Guèye, Itinéraire panafricain (1891-1968) ».

    Lire l'annonce

  • Appel à contribution - Afrique

    Cinquantenaire du processus d'intégration régionale en Afrique centrale : 1960-2010

    À la veille des indépendances, les nationalistes africains sont conscients du dessein pervers et inique que nourrissent les puissances coloniales qui dominent leur continent depuis plusieurs décennies. Ces dernières rêvent de perpétuer, au-delà des indépendances, la situation de domination et d’extraversion que connaît l’Afrique. Par le biais de la coopération par exemple, la France parvient à maintenir ses positions dans ses anciennes possessions d’outre-mer et à perpétuer certaines données coloniales. Il s’agit, en fait, pour ces anciennes métropoles de réaliser une décolonisation dans la continuité qui prépare le lit au néocolonialisme.Les leaders africains opposent à cette menace l’idéal panafricain qui affirme l’unité culturelle de l’Afrique et prône son unification politique et économique. Ce processus commence par un regroupement au niveau des régions.50 ans après, force est de constater que les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs, et qu’il existe un réel déphasage entre les discours prolixes sur le sujet et la réalité sur le terrain.Mais 50 ans, c’est aussi l’âge de la maturité et il serait bon d’examiner le chemin parcouru, d’en dresser le bilan et de dégager les perspectives pour la survie de l’Afrique centrale en particulier et de l’Afrique en général.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • Appel à contribution

    Supprimer ce filtre
  • Histoire du droit

    Supprimer ce filtre
  • Afrique noire

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

Années

Catégories

Lieux