HomeTypesStudy days




  • Embrun

    Study days - Early modern

    Pierre Jartoux (1169-1720), the original Jesuit of Embrun and scientist in China4

    Le samedi 8 août 2020, à Embrun (Hautes-Alpes), se tiendra une journée d’étude sur l'activité des jésuites scientifiques en Chine aux XVIIe et XVIIIe siècles, à partir du cas particulier du père Pierre Jartoux (Embrun, 1669 - Pékin, 1720), avec la participation d’universitaires, historiens et archivistes, est organisée par le diocèse de Gap et Embrun, en partenariat notamment avec la ville et le Pays S.U.D.

    Read announcement

  • Brussels

    Study days - Language

    Writing a city, inhabiting a city: the spatial representations of persecutions in occupied Europe (1940-1944)

    À l’occasion de la présente journée d’études, nous nous proposons de réfléchir à la manière dont l’imaginaire urbain renvoie à des territorialités qui sont simultanément habitées par les écrivains et artistes, l’occupant, les autochtones et ceux qui sont désormais considérés dans leur condition d’exclus, d’étrangers ou de « clandestins ». Nous invitons les contributeurs à s’interroger sur la part de la dimension spatiale dans les écrits (fiction, poésie, écrits intimes, théâtre, etc.) ou les réalisations picturales, musicales des écrivains, artistes et musiciens qui ont réagi face aux mesures introduites à l’encontre des Juifs.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - Sociology

    Public stages, private interests - the interpentration of systems of theatrical production

    L’interpénétration des systèmes de production théâtrale

    Ce projet de recherche a pour objectif de saisir, d'analyser et de décrire le processus dans lequel le caractère « public » d’un large secteur du théâtre français — le mot théâtre étant pris ici au sens large, incluant diverses formes d'expression performative — s'est forgé non sans ménager des recoupements et des compromis avec les acteurs, les usages, les règles qui relèvent de la sphère du droit « privé ». L’analyse prend donc en compte non seulement ledit « théâtre public » mais aussi le « théâtre privé » – également susceptible de recevoir des subventions ou le produit d’une taxe parafiscale – dans lequel la notion de public intervient toujours au sens de collectivité de spectateurs.

    Read announcement

  • Study days - Modern

    Artists, artisans, tutors and civil servants? From worker's and young people's instructors to education advisors

    75 years of extraordinary cultural activities 1944-2019

    Le comité d’histoire des ministères chargés de la Jeunesse et des sports avec le concours des Archives nationales organise une journée d’étude consacrée aux actions culturelles et pédagogiques menées de la Libération à nos jours par les instructeurs d'éducation populaire, et leurs héritiers, les conseillers techniques et pédagogiques (CTP) et conseillers d’éducation populaire et de jeunesse (CEPJ). Grâce à des communications scientifiques, des témoignages, et la présentation de films et d'enregistrements audio, il s'agira de restituer et d'analyser ce qu'ont été les actions menées par ces fonctionnaires particuliers, mi-artistes mi-pédagogues pour les premières générations, dans les domaines du théâtre, du chant choral, de la danse, du folklore et de l'image fixe et animée, avec un intérêt particulier pour le stage de réalisation, dispositif privilégié.

     

     

     

    Read announcement

  • Karlsruhe

    Study days - Thought

    The return of the Wigalois

    A handwriting of the 15th century in the focus of new research approaches

    On June 18th and 19th 2020 the Badische Landesbibliothek organizes the international and interdisciplinary congress “The return of the Wigalois - a handwriting of the 15th century in the focus of new research approaches”. The congress presents and discusses first results of the again possible scientific altercation with materiality of the handwriting, its production context and the book market at the upper Rhine, for which it was produced.

    Read announcement

  • Manchester

    Study days - History

    Americanisation through the arts? France – United States - exchanges and appropriations 1850-2020

    Workshop 1: Bringing the arts into dialogue

    Ce premier atelier du programme de recherche « Américanisation par les arts ? France – États‑Unis. Échanges et appropriations (1850-2020) » abordera la question des échanges et des appropriations culturelles entre la France et les États-Unis, de manière interdisciplinaire, pour en cerner les effets et les modes opératoires sur l’univers sensible tant des Français que des Nord-Américains à partir de quatre portes d’entrée : le corps (manières de se comporter, place accordée au corps dans la vie quotidienne), la voix (manières de parler, de chanter, vocalités, environnement sonore radiophonique et télévisuel), la langue (manières d’écrire et de penser, représentations), les formes (influence des arts savants et populaires dans l’environnement sonore et visuel quotidien).

    Read announcement

  • Aix-en-Provence

    Study days - Thought

    Voyages to other worlds

    Après une première journée d’étude consacrée aux jeux de reflets entre récits de voyages réels et imaginaires, le programme de recherche « Géographies imaginaires : le voyage-prétexte comme machine à penser » organise une deuxième journée qui portera sur les voyages vers les autres mondes et les nouvelles perspectives que ces décentrements, fictifs ou réels, entraînent.

    Read announcement

  • Caen

    Study days - Representation

    The dilettant in the Romantic age

    Cette journée d'études vise à interroger l'émergence de la posture de l'écrivain dilettante à l'époque romantique qui s'inscrit à la croisée des arts et annonce la figure de l'artiste, qui s'imposera un peu plus tard dans le siècle. Il s’agira également de cerner les contours en pleine évolution d'une notion qui, après avoir désigné l'amateur passionné de musique, s’est élargie à toute personne exerçant une activité au gré de sa fantaisie et de ses goûts.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - Representation

    Pictural writings - pseudographics, metagraphics and asemia

    Pseudographies, métagraphies, asémies

    Cette journée d'étude interrogera les expérimentations d’artistes contemporains sollicitant dans leurs œuvres l’écriture qu’il s’agisse de forme de pseudo-graphies, de métagraphies ou d’écritures asémiques. La spécificité de cette journée d’étude sera d’associer une perspective historique sur les usages artistiques de l’écriture, à une interrogation théorique et pratique sur les fondements de ce voisinage ou mixité entre éléments de l’écriture et composants de l’espace pictural. L’éclairage comparatiste permettra aussi d’aborder des études de cas issus de plusieurs territoires linguistiques et culturels.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - Representation

    Producing images - noting and drawing dance in the first half of the 19th century

    Noter et dessiner la danse dans la première moitié du XIXe siècle

    Le XIXe siècle témoigne d’une richesse des expérimentations graphiques visant à représenter et noter la danse. Les ouvrages, partitions ou carnets d’Arthur Saint-Léon, Henri Justamant, Théleur, Carlo Blasis ou G.-Léopold Adice ont été relativement bien étudiés par les chercheurs en danse. La bibliothèque-musée de l’Opéra conserve cependant plusieurs fonds inédits dont un ensemble de croquis, succession de tableaux scéniques, destinés à la reprise à l’Opéra de Paris de plusieurs ballets tels que Zéphire et Flore de Charles Didelot. Outre divers schémas détaillant les déplacements des danseurs, le fonds A.J.J Deshayes est riche de très nombreux dessins qui interrogent les relations entre maître de ballet et décorateur (P. Cicéri et L. Daguerre notamment) et attestent d’un recours à la représentation comme outil de mise en scène et de transmission de ce ballet romantique dont Théophile Gautier louait le « spectacle oculaire ».

    Read announcement

  • Montpellier

    Study days - Thought

    Writing violence on stage in France and England (1560-1600)

    Hippolyte (Robert Garnier) and Richard III (Shakespeare)

    Il s'agit de proposer une lecture croisée de deux pièces de théâtre au programme de l'agrégation des lettres, l'une du dramaturge français Robert Garnier, Hippolyte, et l'autre de Shakespeare (Richard III), d'initier une série de comparaison dans la façon dont ces deux dramaturges se saisissent notamment de l'héritage sénéquien pour rendre compte de la violence, du désir macabre et des liens qui se tissent entre terreur et pouvoir.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - History

    "Shoah" after Lanzmann

    Shoah marque à sa sortie, en 1985, une étape majeure dans la reconnaissance publique de la singularité du génocide des Juifs d’Europe. Bien plus, le film imprime un nouveau tournant dans l’histoire des représentations cinématographiques de la période, jusqu’à lui donner son nom propre, au moins dans le contexte français. Ce retentissement se poursuit, au cours des années 1990, quand l’œuvre est remobilisé dans l’espace public à l’occasion de débats portant sur l’impossibilité de représenter ou de comparer la Shoah. Jusqu’à sa mort, en juillet 2018, Claude Lanzmann n’a cessé de placer son film en position « d’étalon », de « référence absolue », de sorte que la réception de l’œuvre est restée inséparable de la figure et de l’autorité du réalisateur qui la défendait ainsi. Un an après son décès, cette journée d’étude veut prendre en considération les effets de cette disparition sur la réception et le devenir de cette œuvre majeure du XXe siècle.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - Representation

    The circulation of ideas in the worlds of art

    Si la période très « théoriciste » des années 1960-1970 semble s’être refermée, la place des idées dans l’art contemporain est pourtant loin d’avoir décru. Au contraire, les catalogues et les revues spécialisées, les déclarations d’intention des curateurs ou des artistes foisonnent de références à des intellectuels et à des concepts en vogue. Quelles sont leurs origines et comment se diffusent-elles ? Quels rôles jouent ces idées dans les activités, les représentations, les stratégies de légitimation des artistes, des professionnels et des institutions du monde de l’art ?

    Read announcement

  • Paris

    Study days - History

    Being alive: art and metamorphoses

    Ideas night 2020 at the National Institute of Art History (INHA)

    Qu’on l’envisage en termes artistiques, mais également biologiques ou métaphysiques, du microcosme au macrocosme, le vivant est fondamentalement métamorphoses : mutations, contaminations, passages, hybridations. L’art, en tant que producteur de formes et de sens en devenir permanent - en tant que lieu par excellence de l’intermédiaire - est, à cet égard, un catalyseur privilégié de pensée et d’action. Il peut nous permettre d’envisager avec plus d’acuité et d’intensité les métamorphoses majeures qui bouleversent aujourd’hui, à l’heure de l’anthropocène, notre perception et nos définitions du vivant. Comment les artistes peuvent-ils nous aider à cartographier les territoires physiques et symboliques en mouvement perpétuel sur et avec lesquels nous évoluons, la plupart du temps sans nous en rendre compte ? Comment, malgré son urgence, ne pas céder au vertige produit par une refonte des grandes classifications qui structurent le vivant ?

    Read announcement

  • Metz

    Study days - Education

    The musician spirit and the scholary form

    Lorsqu’il s’agit d’évoquer la dimension réputée artistique des enseignements scolaires ou la dimension réputée scolaire des enseignements artistiques, on en vient souvent à opposer « quelque chose » de l’art et « quelque chose » de l’enseignement qui ne feraient pas bon ménage – voire s’opposeraient ou s’anéantiraient réciproquement au moindre contact. Aussi diverses et nombreuses que soient les approches théoriques de la question (de l’éthique à la sociologie des pratiques culturelles en passant par les sciences de l’éducation, la psychologie ou l’esthétique) elles peinent isolément à dépasser ici des apories ou des dénonciations. Pourquoi ? Comment se lient ou se délient théorie et pratique lorsqu’entrent en jeu l’identité, la profession, l’adhésion ou la distinction sociale d’un individu, avec leur efficacité pratique mais aussi leurs paradoxes, leurs dissonances ou leurs ombres préservées ?

    Read announcement

  • Marseille

    Study days - Representation

    The punk scene in Marseille

    Dès 1976, le punk est en France un phénomène total. La montée de sève qui propulse sur scène des groupes à peine formés et déjà célèbres à l’échelle de leur quartier, de leur ville ou de leur région montre combien le mouvement ne se limite pas à un phénomène parisien, même si la capitale constitue un centre de gravité qui attire ou au contraire suscite méfiance et défiance. Marseille s’ouvre au punk dès 1978. Par le dynamisme de ses quartiers populaires (La Plaine et les quartiers Nord), l’importance de la vie associative – de Monkey Production à Runaway Movement – et des groupes historiques comme Nitrate ou Cops and Robbers, l’importance de la scène punk à Marseille s’impose. À partir des années 1980, on assiste à la montée en puissance de cette identité musicale qui inscrit la contribution marseillaise au punk en dialogue avec les expressions musicales punk tant nationales qu’anglo-saxonnes mais aussi plus diverses (de la chanson au rock) bien ancrées au niveau régional.

    Read announcement

  • Champs-sur-Marne

    Study days - Urban studies

    Study models / study models

    Study day into models as a conception tool for architectural projects

    Les maquettes sont des objets complexes se situant entre outils et sculptures, capables de représenter une diversité d’intentions. Pour cette raison, parler au pluriel permet de regrouper différentes « usages » des modèles réduits à trois dimensions. La journée d’étude propose d’interroger la valeur des maquettes comme outil actif de vérification constante et permanente de phases d’évolution du projet architectural, qu’il soit à l’échelle du bâtiment ou du territoire. La réalisation de maquettes d’étude est un des moments de conception de la forme. Elle se structure comme une sédimentation tridimensionnelle des concepts, laquelle permet de « vérifier l’espace » d’une façon différente des autres systèmes d’élaboration graphiques. Ces modèles sont conçus pour être éphémères, précaires et maniables, ils sont des œuvres involontaires d’une conception de l’espace. Le plus souvent, ils ne font pas l’objet d’archivage, et ce qui reste est parfois seulement un enregistrement visuel par l’image photographique. 

    Read announcement

  • Amiens

    Study days - Representation

    Our Time Has Come

    Towards Transatlantic and Transdisciplinary Approaches to Black Counter-Representations, from 1945 until Today

    The central goal of this conference lies thus in the investigation of the multiplicity of visual representations produced by the Black population and diaspora between France and the United States in the second half of the 20th century. In particular, we invite researchers to focus on productions which have challenged—directly or indirectly—the traditional canon for Black representations. Of particular interest in this conference are examples demonstrating a visual/ideologic rupture with depreciative models that permeated the public imagination in the West, whether they be positive counter-models or new visual representations aiming to critically subvert formerly pejorative representational frames. 

    Read announcement

  • Pau

    Study days - Representation

    Connected telephones and cinema - filming with phones

    Le choix de faire du cinéma, avec cet appareil non dédié à la pratique cinématographique, éminemment portable, léger, qui tient dans la main et ne pèse plus sur l’épaule, impacte le filmage autant que les rôles établis entre réalisateur.trice.s, acteur.trice.s et technicien.ne.s. En effet, le film peut être réalisé par un.e cinéaste - extérieur.e au film, professionnel.le ou amateur.e- ou par l’un des personnages du récit -intradiégétique- ou encore en ayant recours aux deux diégèses -fiction véridique. Il semblerait aussi que le filmage avec le téléphone engendre une mise en abyme de son propre mode d’échange. Ce petit appareil ordinaire permet une proximité inédite avec le pro-filmique, pour reprendre le vocabulaire de Souriau, au point qu’elle ne peut que modifier en retour la relation avec les personnes, paysages ou objets qui le composent. On se demandera également si la relation entre le filmeur et le téléphone connecté est exclusive ou si elle inclut le spectateur.

    Read announcement

  • Paris

    Study days - Information

    Taking the library: loans in perspective

    BnF book workshop

    Si emprunter la bibliothèque est pour l’usager d’aujourd’hui une évidence, un service parfois considéré comme consubstantiel à l’idée même de bibliothèque – il n’est que de constater la surprise des nouveaux inscrits à la BnF apprenant que la consultation sur place est la règle – le prêt s’inscrit pourtant dans une histoire relativement récente, aujourd’hui interrogée par la révolution numérique. L’emprunt comme usage de la bibliothèque peut ainsi être analysé comme une pratique sociale qui témoigne d’un certain rapport – moral, économique, technologique – au livre comme à l’institution qui le conserve. Il est également historiquement lié à la notion d’égal accès aux œuvres et au savoir.  À l’heure du numérique, de l’open access et de la bibliothèque troisième lieu, le prêt est cependant remis en cause et à travers lui, c’est la fonction même de la bibliothèque et la place qu’elle doit occuper dans la cité qui sont interrogées. Où en est la bibliothèque de prêt au XXIe siècle ?

    Read announcement

RSS Selected filters

  • Study days

    Delete this filter
  • Cultural history

    Delete this filter

Choose a filter

Events

Languages

Secondary languages

Years

Subjects

Places