AccueilLieux




  • Pessac

    Colloque - Études du politique

    Relire Sociologie des crises politiques

    Enjeux épistémologiques, théoriques et méthodologiques

    Publié en 1986, l’ouvrage de Michel Dobry intitulé Sociologie des crises politiques a depuis lors été utilisé par plusieurs générations de chercheurs, sur des terrains diversifiés et pour étudier des objets variés. Les outils théoriques qui y sont proposés (« conjoncture fluide » ; « désectorisation » ; « évasion des calculs », etc.) ont fait l’objet de multiples appropriations. Les questions épistémologiques et méthodologiques formulées ont par ailleurs fourni des repères utiles à de nombreux travaux (relation entre la théorie et les cas d’étude ; définition de la démarche comparative, etc.). En prenant appui sur la récente réédition de Sociologie des crises politiques et sur la préface inédite qui l’accompagne, le colloque propose – en présence de l’auteur – un retour sur les clés de lecture livrées et une réflexion collective sur la place particulière qu’elles occupent dans les sciences sociales du politique.

    Lire l'annonce

  • Nanterre

    Journée d'étude - Études des sciences

    Philosophies et sciences sociales : usages et transformations des concepts

    Par bien des aspects aujourd’hui, il semble contestable d’ériger une frontière entre la philosophie et les sciences sociales, tant la multiplication des usages et des emprunts conceptuels dans les sciences humaines se couple à une extension des objets de questionnement et à l’étude de thèmes communs. Cependant, s’agit-il uniquement d’emprunts heuristiques que la philosophie puiserait dans les sciences sociales (et inversement) ? Quels effets ces translations ont-elles sur la production des concepts ? Sur la distinction entre le conceptuel et le non-conceptuel ? Sur les méthodes, les terrains d’enquête et les pratiques discursives ? Ces questions, que nous souhaiterions examiner dans le cadre de cette journée d’études, permettent à la fois de ne pas hypostasier des différences tendancielles, mais aussi de revenir aux enjeux épistémologiques des partitions disciplinaires et à leur fécondité, pensée également en termes de frictions, de contestations, voire de conflits. L’horizon de cette journée serait donc d’identifier des modalités (usages, positionnements épistémologiques, traductions éventuelles) à travers lesquelles certaines sciences sociales, à l’image de l’économie, de la sociologie et de l’histoire, se saisissent de contenus, concepts, énoncés, thèses philosophiques, et les effets qui en résultent sur les frontières et partages disciplinaires. Mais l’on aimerait aussi peut-être évaluer si en retour certaines pratiques de la philosophie – notamment en philosophie politique ou philosophie sociale – se voient réorientées, renouvelées, ou reconfigurées, par ces importations.

    Lire l'annonce

RSS Filtres sélectionnés

  • 2011

    Supprimer ce filtre
  • Épistémologie

    Supprimer ce filtre
  • Sociologie politique

    Supprimer ce filtre

Choisir un filtre

Événements

Langues

Langues secondaires

    Années

    • 2011

    Types

    Catégories