AccueilLes religions face à la laïcité

*  *  *

Publié le mercredi 11 mai 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Un colloque est organisé à la Faculté de Droit et de Science politique les 27 et 28 mai prochains (direction scientifique Philippe Portier, Jean Baudouin, Jacqueline Lagrée, professeurs à l’Université de Rennes 1) sur le sujet suivant : « Les religions face à la laïcité ». Il s’agira de saisir en quoi les religions, qu’on a souvent présentées comme des freins à la modernité politique, ont pu contribué, paradoxalement, à l’émergence et à la consolidation des différentes formes de séparation des Eglises et de l’Etat. L’analyse, menée à partir de religions très diverses (christianisme, islam, judaïsme, hindouisme, bouddhisme…) s’arrêtera, de manière comparatiste, sur une pluralité d’aires géographiques (Amérique du Nord, Amérique latine, Asie, Afrique, Europe). Cette manifestation réunira de grands spécialistes internationaux de disciplines différentes (science politique, philosophie, droit, sociologie, histoire).

Annonce

LES RELIGIONS FACE A LA LAÏCITE

Organisateurs : Jean Baudouin, Professeur de science politique à l’Université de Rennes 1, Jacqueline Lagrée Professeur de Philosophie à l’Université de Rennes 1,
et Philippe Portier, Professeur de Science politique à l’ Université de Rennes 1

Les études sur la laïcité foisonnent depuis quelques années. Elles partent en règle générale des Etats modernes, de la manière dont ceux-ci, suivant des dispositifs eux-mêmes hétérogènes, organisent la régulation de la croyance dans les sociétés qu’ils régissent. A travers ces recherches qui combinent, de manière variable, des approches philosophiques, historiques et sociologiques, se laisse apercevoir, au-delà de l’attachement des démocraties occidentales à un socle culturel commun, une grande diversité de régimes d’articulation entre les Etats et les différentes communautés de convictions.

Ce colloque aimerait en quelque sorte inverser la démarche. Il ambitionne de traiter des laïcités contemporaines non pas à partir des centres politiques mais à partir des institutions religieuses. Il entend à cet égard dépasser le cadre exclusif de la « laïcité à la française » pour s’inscrire dans un horizon résolument comparatiste. On présente fréquemment le religieux comme l’autre de la modernité politique. Le but de cette rencontre est précisément d’interroger cette interprétation et de poser la question suivante : dans quelle mesure les religions n’ont-elles pas contribué à l’émergence et à la consolidation d’un espace public distinct de la sphère de la transcendance ?

Dans cette perspective, nous suggérons d’organiser les débats autour de trois axes majeurs :

· Il s’agirait, dans un premier temps, de revisiter les origines proprement religieuses de la laïcité. Feraient notamment l’objet d’investigations le catholicisme, le protestantisme, l’orthodoxie, le judaïsme, l’islam, à quoi pourraient s’ajouter bien sûr les religions orientales. L’objet des communications serait de mesurer ce qui, dans leurs principes fondateurs comme dans leurs pratiques ultérieures, a pu éventuellement nourrir, et pas seulement contrarier, l’idée d’autonomie du politique.

· Il s’agirait, en second lieu, par un retour sur la période contemporaine – souvent présentée comme celle du triomphe absolu de la modernité – de comprendre et d’analyser les réactions des Eglises face à la laïcisation de l’autorité politique. Sur ce point, plusieurs stratégies pourraient être répertoriées : stratégie d’acceptation totale, stratégie d’accom­modement relatif, stratégie de résistance ouverte ou d’ « exil intérieur ». Ces stratégies seraient analysées prioritairement à partir des discours et plus généralement, des systèmes de représentation de l’idée laïque véhiculés par les communautés de croyances.

· Il s’agirait enfin de scruter, passant ainsi de la théorie à la pratique, les modes d’implication des institutions religieuses dans le fonctionnement même de la société. On pourrait par exemple montrer comment elle participent à l’élaboration des normes collectives, comment elle contribuent au renforcement du lien social et à l’émergence, sur un mode parfois « multiculturaliste », de nouveaux régimes de citoyenneté.


Vendredi 27 mai

8h45    Accueil des participants

9h00    Allocution de bienvenue par le Doyen de la Faculté de Droit et de Science politique

9h10    Ouverture par Philippe Portier, professeur de science politique à l’Université de Rennes 1.  Les religions et la laïcité

 LES ACTEURS RELIGIEUX FACE AU POLITIQUE : L’EXPRESSION DES DEMANDES RELIGIEUSES

 9h30 / 13h00  L’engendrement de la laïcité

Présidence : Philippe Bénéton, professeur de science politique à l’Université de Rennes 1

 Ali Ben Makhlouf, professeur de philosophie à l’Université de Nice-Sophia Antipolis.

La religion entre cosmologie et politique : le cas d'Al Farabi, philosophe arabe du Xe siècle

Raphaël Draï, professeur de science politique à l’Université d’Aix-Marseille. Le pur, l'impur, le profane et le saint. Espace de communication entre le politique et le religieux dans l'alliance hébraïque

Jacques Rollet, maître de conférences en science politique à l’Université de Rouen. Le rôle du christianisme dans le processus de sécularisation

Ghislain Waterlot, maître de conférences en philosophie à l’Université de Grenoble. Les sources protestantes du concept de religion civile

Jacqueline Lagrée, professeur de philosophie à l’Université de Rennes 1. Herbert de Cherbury et la religion naturelle : une réponse anglicane au dogmatisme chrétien

 

14h30 / 17h30 La redéfinition de la laïcité

Présidence : Emile Poulat, directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

 Jean-Paul Willaime, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. Le repositionnement laïque des Eglises protestantes dans l'ultramodernité contemporaine

Micheline Milot, professeur de sociologie à l’Université du Québec à Montréal. Les religions au Canada : accommodements et résistances  à la laïcisation

Vincent Goossaert, chargé de recherches au CNRS (GSRL).  Les institutions religieuses face aux politiques laïques en Chine (XXe-XXIe siècles)

Jean-Pierre Bastian, professeur de sociologie à l’Université Marc Bloch de Strasbourg. Acteurs religieux en concurrence et lutte pour la définition de la laïcité en Amérique latine


Samedi 28 mai

LE POLITIQUE FACE AUX ACTEURS RELIGIEUX : LE TRAITEMENT DES DEMANDES RELIGIEUSES

9h15/12h45     Régulations occidentales

Présidence : Claude Langlois, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes 

Jean Baubérot, directeur d’études à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes. La laïcité française : les enjeux d’un centenaire

James Ceaser, professeur de science politique à l’Université de Virginie.  La remontée de la religion aux Etats-unis et ses effets sur le principe de la séparation de l' Eglise et de l'Etat

Adam Jamrόz, juge à la cour constitutionnelle de Pologne, ancien recteur de l’Université de Bialystok. Le statut juridique des Eglises en Pologne

Ilan Greilsammer, professeur de science politique à l’Université de Bar-Ilan. La participation des institutions religieuses à l'élaboration des normes collectives en Israël

Ali Vahit Turhan, professeur de science politique à l’Université de Marmara. "Le fleuve de l'islam va t-il rejoindre le lit de la laïcité ?" Réflexions sur la laïcité en Turquie

 

14h15/17h45   Régulations extra-occidentales

Présidence : Jean Baudouin, professeur de science politique à l’Université de Rennes 1

Kathy Rousselet, chargée de recherches au CNRS (CERI). L'Eglise orthodoxe et l'Etat dans la société russe

Max-Jean Zins, directeur de recherches au CNRS (CERI). Hindouisme et Islam : les particularités du sous-continent indien dans le rapport entre religions et laïcité

Gilles Kepel, professeur de science politique à l’IEP de Paris.  Pratiques des Etats face à la mouvance islamiste : essai de typologie

Daniel Bourmaud, professeur de science politique à l’Université de Pau. La laïcité en Afrique

Jorge Precht, professeur de droit public à l’Université pontificale de Santiago du Chili. Les Etats d’Amérique latine face à la laïcité



vendredi 27 et samedi 28 mai 2005
Faculté de Droit et de Science Politique de Rennes I
9, rue Jean Macé
35 042 Rennes Cedex

Amphi 2, Entrée libre

Catégories

Lieux

  • Rennes, France

Dates

  • vendredi 27 mai 2005

Contacts

  • Boublil Martine
    courriel : martine [dot] boublil [at] univ-rennes1 [dot] fr

Source de l'information

  • David Bisson
    courriel : david-bisson [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les religions face à la laïcité », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 11 mai 2005, http://calenda.org/190231