AccueilLes stratégies de l'État éducateur

Les stratégies de l'État éducateur

Etudes de cas et problématiques

*  *  *

Publié le lundi 30 avril 2007 par Natalie Petiteau

Résumé

Il s'agit à la fois de faire dialoguer des disciplines académiques qui ont des approches bien différentes de cette notion, et de décentrer le cas français en le confrontant à des pays qui présentent d'autres configurations nationales (l'Allemagne de Weimar, l'Italie fasciste, l'Irlande tout juste indépendante etc.). Ce décloisonnement paraît nécessaire pour ne pas rester prisonnier de formes historiques particulières de l' « Etat éducateur » et ainsi pouvoir mieux analyser son éventuel déclin.

Annonce

Programme de la journée d’études

Les stratégies de « l'Etat éducateur ». Etudes de cas et problématiques

14 mai 2007

Maison de la recherche (28, rue Serpente - 75006 Paris)

 

La notion d' « Etat éducateur » n'est pas nouvelle. Elle semble concomittante de la construction en Europe occidentale des Etats modernes. En France par exemple, elle apparaît dès 1762 au moment où l'expulsion des Jésuites conduit l'Etat à organiser le recrutement et la formation à grande d'échelle d'enseignants pour l'enseignement secondaire . Mais si l'expression est très fréquemment employée dans les débats éducatifs, à la fois par ceux qui condamnent la restriction de liberté qu'elle implique et par ceux qui au contraire veulent un rôle de l'Etat plus important en matière d'éducation ; si plusieurs études historiques parviennent à identifier clairement les périodes au cours desquelles des Etats institutionnalisent un système scolaire à l'échelle d'une nation , elle apparaît peu en tant que telle dans la littérature, qu'elle soit scientifique ou philosophique, et dans les discours officiels des décideurs politiques.

Comment expliquer ce décalage entre d'un côté une expression omniprésente dans le débat public sur l'éducation, et pour ainsi dire galvaudée, et de l'autre sa faible reprise dans les discours politiques ou scientifiques ? Notre hypothèse est que l' « Etat éducateur » est une expression qui rend explicite le rapport de domination entre un Etat et ses sujets, et par-là une forme de violence politique, alors que cette domination et cette violence, pour être humainement acceptables et socialement légitimes, nécessitent le plus souvent d'être implicites. Il nous paraît dès lors essentiel d'étudier les moments où cette expression est employée (ou non) et d'analyser les stratégies qu'un Etat peut mettre en œuvre pour légitimer son action sans rappeler ce rapport de domination ou cette violence. La seconde hypothèse, qui sous-tend l'organisation de cette journée d'étude, renvoie à la nécessité de décloisonner le débat éducatif français sur le rôle de l'Etat en matière d'éducation.

9H - 9H30 : Accueil des particpants

9H30 – 10H : Présentation par l'équipe de l’atelier-projet

10H – 11H30 : L' « Etat éducateur » dans les textes. Essai de généalogie du cas français.

11h30 – 13H30 : Pause déjeuner

13H30 – 15H30 : Les stratégies de maintien : s'assurer de la continuité

15H30 – 16H : pause café.

16H30 – 18H : Les stratégies de gestion de crise : savoir tirer profit de la rupture.

Stéphanie Lanfranchi ( Paris VIII, italien) : « L'Etat éducateur sous le régime fasciste italien »

Patricia Fournier (Paris III, anglais) : « Politique éducative et promotion du gaélique dans l’Irlande nouvellement indépendante : vers l’affirmation de l’Etat comme Etat éducateur?»

Sandrine Benjelloun ( Paris IV, géographie) : « L'utilisation de la langue pour assurer la mutation identitaire et le changement de statut administratif d'un territoire : le cas de l'île de La Réunion »

Elise Sainero ( Paris VIII, sciences de l’éducation) : « La loi Edgard Faure sur l’éducation comme une relégitimation de l’Etat après les évènements de 1968 »

Discutant : Bruno Poucet

Nathalie Le Bouedec (Paris IV, études germaniques) : « L’échec, sous la République de Weimar, de la mise en place d’une éducation politique démocratique »

Dominique Vogel (Paris III, études germaniques) : « L’expression de la mission éducative de l’Etat dans la presse pour la jeunesse en RDA »

Patricia Legris ( Paris I, Science politique) : « La polémique sur l'enseignement de l'histoire au tournant des années 1970/80 en France »

Xavier Pons ( IEP Paris, Science politique) : « Une science de l'Etat éducateur ? Une histoire de la raison statistique du ministère de l'éducation français (XIX°-XXI°) »

Discutant : Yves Dutercq

Julien Barroche (Sciences Po Paris) : « La particularité de l'éducation dans la théorie de l'Etat »

Justine Martin ( Paris I, philosophie) : « L'Etat éducateur dans le discours des fondateurs de la troisième République »

Discutant : Pierre-Henri Tavoillot

Catégories

Lieux

  • Maison de la Recherche 28 rue Serpente, 75006 Paris
    Paris, France

Dates

  • lundi 14 mai 2007

Mots-clés

  • ETAT , EDUCATION, STRATEGIE, MAINTIEN, RUPTURE

Contacts

  • Patricia Legris
    courriel : patricia [dot] legris [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Patricia Legris
    courriel : patricia [dot] legris [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les stratégies de l'État éducateur », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 30 avril 2007, http://calenda.org/193020