AccueilTrajectoire et témoignage

*  *  *

Publié le jeudi 13 octobre 2011 par Claire Ducournau

Résumé

Cette deuxième journée d’étude, organisée au Centre Norbert Elias (École normale supérieure de Lyon, salle n° 2, bât. de l’IFE), le 16 novembre 2011, relève d’un cycle destiné à approfondir et partager une réflexion collective sur l’heuristique du témoignage dans la recherche en sciences humaines et sociales. Quelle que soit la discipline, le témoignage prend place, au moment du recueil comme au moment de l’analyse, à différents niveaux logiques et méthodologiques non exclusifs qui, souvent, sont entremêlés et « débordent » les uns sur les autres sans nécessairement que cela fasse l’objet d’une interrogation spécifique. Sans tenter de réduire la diversité des formes et des contextes, les journées d’étude Trajectoire et témoignage ont l’ambition d’explorer l’articulation de ces différents niveaux, leur fonctionnement et les démarches par lesquelles on peut les expliciter, grâce à l’éclairage de plusieurs approches disciplinaires.

Annonce

Cette deuxième journée d’étude d’un cycle destiné à approfondir et partager une réflexion collective sur l’heuristique du témoignage dans la recherche en sciences humaines et sociales.

Argument du cycle

Quelle que soit la discipline, le témoignage prend place, au moment du recueil comme au moment de l’analyse, à différents niveaux logiques et méthodologiques non exclusifs qui, souvent, sont entremêlés et « débordent » les uns sur les autres sans nécessairement que cela fasse l’objet d’une interrogation spécifique. Sans tenter de réduire la diversité des formes et des contextes, les journées d’étude Trajectoire et témoignage ont l’ambition d’explorer l’articulation de ces différents niveaux, leur fonctionnement et les démarches par lesquelles on peut les expliciter, grâce à l’éclairage de plusieurs approches disciplinaires.

Les intervenants réinterrogeront leur(s) corpus d’entretiens, de textes, leurs pratiques de recherche et les situations de communication auxquelles ils ont été confrontées, selon différents axes de réflexion qui ne sont ni exhaustifs, ni exclusifs : la légitimité de la situation, du chercheur, du témoin ; la sollicitation de savoirs extérieurs au témoignage par le témoin, par le chercheur ; les « catégories de cohérence » hétérogènes, variables selon les individus, aux différents moments du témoignage et selon le cadre interprétatif mobilisé (cohérence du discours ou cohérence du parcours ?) ; le rapport aux valeurs et l’engagement dans la situation de communication ; les technologies de recueil des données, d’archivage et de restitution du témoignage.

Deux préalables sont partagés par les intervenants : d’une part, le fait qu’il est nécessaire de penser les démarches empiriques en lien avec un cadre théorique et épistémologique qui ne doit pas être entendu comme surplombant, mais comme une série de décisions, de présupposés et de postulats orientant les opérations de recherche non seulement lors de l’enquête mais aussi en amont du recueil et en aval dans l’analyse. D’autre part, on ne peut considérer que la trajectoire existe « en soi », en dehors de son élaboration dans un contexte spécifié – par exemple celui de l’entretien, qui construit des positions réciproques, des rapports multiples entre enquêteur et enquêté et entre groupes d’appartenance, etc.

Présentation de la journée

Les intervenants sollicitent leurs objets en lien avec des problématiques bien spécifiques ; un fil conducteur relie cependant les interventions qui, chacune à sa manière, interrogent la situation, l’espace et leur lien avec la construction du témoignage et/ou de la relation d’enquête. Une première intervention collective rend compte de l’heuristique du travail d’analyse mené en groupe restreint, parallèlement aux journées d’étude.

Centre Norbert Elias, équipe C2So – École Normale Supérieure de Lyon – Salle n° 2, bât. de l’IFE – 16 novembre 2011

Programme

9h00 Accueil

9h30 Heuristique de l’interrogation collective du témoignage et de ses modalités d’analyse

  • Sarah Cordonnier // MCF en Sciences de l’information et de la communication (SIC), Centre Norbert Elias, ENS Lyon
  • Bernard Bensoussan // Chercheur CNRS, Centre Max Weber, Université de Lyon
  • Mélodie Faury // Doctorante en SIC, Centre Norbert Elias, ENS Lyon
  • Joëlle Le Marec // Professeur en SIC, Centre d’Étude et de Recherche Interdisciplinaire Lettres, Arts et Cinéma, Université Paris 7

11h30 Entre Nation et Europe : Muséalisation des « Zeitzeuge »

  • Sarah Czerney // Doctorante en Europäische Medienkultur, wissenschaftliche Mitarbeiterin, Bauhaus Universität Weimar

14h00 (Dés)ordre des discours. Quand la position de l’enquêteur définit l’horizon de l’enquête

  • Yann Calbérac // Docteur en géographie, ATER, Laboratoire Espaces Nature Culture, Université Paris 4

15h00 « Pourquoi moi » et « pourquoi vous » ? Lorsque enquêteur et enquêté interrogent mutuellement leur légitimité dans un entretien centré sur le vécu d’inondation

  • Elodie Levasseur // Doctorante en psychologie sociale, ATER, Groupe de Recherche en Psychologie Sociale, Université Lumière Lyon 2

16h00 Dire et construire la situation d'urgence en psychiatrie : la clinique, entre enjeu pratique et travail d'analyse

  • Jérôme Thomas // Docteur en SIC, Laboratoire Triangle, IEP de Lyon

Lieux

  • 15, parvis Descartes (École Normale Supérieure de Lyon – Salle n° 2, bât. de l’IFE)
    Lyon, France

Dates

  • mercredi 16 novembre 2011

Mots-clés

  • témoignage, trajectoire, réflexivité

Contacts

  • Sarah Cordonnier
    courriel : sarah [dot] cordonnier [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Mélodie Faury
    courriel : melodie [dot] faury [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Trajectoire et témoignage », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 13 octobre 2011, http://calenda.org/205657