AccueilEspace et rapports sociaux de domination : chantiers de recherche

Espace et rapports sociaux de domination : chantiers de recherche

Space and social relationships of domination : research projects

Colloque interdisciplinaire organisé par le laboratoire ACP, Université Paris-Est Marne-la-Vallée

Interdisciplinary symposym organized by ACP Laboratory, University Paris-Est Marne-la-Vallée

*  *  *

Publié le mardi 19 juin 2012 par Elsa Zotian

Résumé

S’inscrivant dans le renouveau de la géographie critique, ce colloque a pour objectifs d’échanger autour d’approches radicales marquantes d’une part, de partager et confronter les analyses de chercheurs francophones qui travaillent sur l’espace dans ses multiples dimensions en prenant en compte les rapports sociaux de classe, de sexe ou de race d’autre part. Le colloque s’adresse aux chercheurs et chercheuses travaillant à l’intérieur ou à l’extérieur des universités, en géographie ou dans d’autres sciences sociales sensibles aux questions spatiales.

Annonce

Les inscriptions au colloque sont ouvertes en ligne ici : https://acp.univ-mlv.fr/colloques/cerd-2012/inscription/inscription/.

Colloque interdisciplinaire organisé par le laboratoire Analyse Comparée des Pouvoirs, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, 20-21 septembre 2012 : Espace et rapports sociaux de domination : chantiers de recherche

Programme

Jeudi 20 septembre

8h45-9h Accueil

9h-9h30 Introduction du colloque

  • Frédéric Moret, vice-président de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée
  • Un-e représentant-e de la Région Île-de-France
  • Anne Clerval, pour le comité d’organisation du colloque

9h30-11h Séance plénière : Approches radicales de l’espace (1)

Animation : Salvatore ENGEL-DI MAURO, enseignant-chercheur en géographie, Université de l’État de New York (États-Unis)

  • Neil SMITH, enseignant-chercheur en géographie, Université de la Ville de New York, États-Unis : « The Future is Radically Open »
  • Jean-Pierre GARNIER, chercheur en sociologie et en urbanisme, CNRS-IPRAUS, Paris : « L’espace urbain, l’État et la petite bourgeoisie intellectuelle : la radicalité critique en question »

11h-11h15 Pause

11h15-13h15 Table-ronde en plénière : Retour critique sur la géographie

Discutants : Béatrice COLLIGNON (enseignante-chercheuse en géographie, Université Paris 1, Université de Bologne) et Serge WEBER (enseignant-chercheur en géographie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, LVMT)

  • Federico FERRETTI, chercheur en géographie, UMR Géographie-cités, et Philippe PELLETIER, enseignant-chercheur en géographie, Université Lyon 2 : « Aux origines de la géographie critique. Spatialités et rapports de domination dans l’œuvre des géographes anarchistes Reclus, Kropotkine et Metchnikoff »
  • Cécile GINTRAC, doctorante en géographie, Université Paris-Ouest Nanterre, Gecko : « Quels positionnements pour quelle(s) géographie(s) critique(s) ? »
  • Robert HERIN, enseignant-chercheur en géographie, Université de Caen, UMR ESO : « Modes de production et rapports sociaux de domination dans l’Espagne du Sud-Est (1950-2010). Relecture de 50 années de recherches »
  • Alain MUSSET, enseignant-chercheur en géographie, EHESS-GGH-Terres : « Une injustice inexprimable : rapports de domination, inégalités sociales et frontière ethnique à León (Nicaragua) »

13h15-14h30 Déjeuner

14h30-16h30 Première session d’ateliers (en parallèle)

Atelier 1 : Gérer les pauvres au lieu de combattre la pauvreté

Discutantes : Florence BOUILLON (enseignante-chercheuse en sociologie, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, Centre Norbert Elias) et Djémila ZENEIDI (chercheuse en géographie, CNRS, UMR ADES, Bordeaux)

  • Hélène BALAN, doctorante en géographie, Université de Paris-Ouest Nanterre, UMR LAVUE, Mosaïques, et Gecko : « Les marchés informels des biffins dans l’Est parisien : des lieux de négociation de la domination ? »
  • Judicaëlle DIETRICH, doctorante en géographie, Université Paris-Sorbonne, UMR ENeC : « Nouvelles figures de la domination dans le traitement de la pauvreté à Jakarta »
  • Karine GINISTY, doctorante en géographie, Université Paris-Ouest Nanterre (Gecko), Université Cergy Pontoise (MRTE), IFAS : « Invisibilité et production de l’injustice en ville. L’exemple des services urbains à Maputo (Mozambique) »
  • Mathieu UHEL, doctorant en géographie, Université de Caen, UMR ESO : « Eau et pouvoir en géographie. Quelles “révolutions de l’eau” en Bolivie et au Venezuela ? »

Atelier 2 : La fabrique capitaliste de l’espace

Discutants : Frédéric DUFAUX (enseignant-chercheur en géographie, Université Paris-Ouest Nanterre, UMR LAVUE) et Marianne MORANGE (enseignante-chercheuse en géographie, Université Paris Diderot – Paris 7, SEDET)

  • Stéphane CADIOU, enseignant-chercheur en science politique, Université de Nice-Sophia Antipolis (Laboratoire ERMES) : « La défense du petit capital de “proximité” : la mobilisation des commerçants dans la politique urbaine »
  • Martine DROZDZ, doctorante en géographie, Université de Lyon II, UMR Environnement, Ville, Sociétés – IRG, guest lecturer, London School of Economics, département d’études Francophones : « Londres, ville inégale. Construction, circulations et spatialités des savoirs sur les processus de domination dans une “ville mondiale” »
  • Corinne LUXEMBOURG, enseignante-chercheuse en géographie, Université Lille Nord de France, Artois, DYRT : « Le processus de désindustrialisation : illustration des rapports de force socio-spatiaux »
  • Nicolas RAIMBAULT, doctorant en aménagement et urbanisme, Université Paris-Est, IFSTTAR, SPLOTT : « La périurbanisation logistique : le dévoilement d’une urbanisation privatisée en territoires dominés ? »

16h30-16h45 Pause

16h45-18h Deuxième session d’ateliers (en parallèle)

Atelier 3 : Peut-on parler de domination spatiale ?

Discutants : Laurent MATTHEY (enseignant-chercheur en géographie, Université de Lausanne, Suisse) et Fabrice RIPOLL (enseignant-chercheur en géographie, Université Paris-Est Créteil, Lab’Urba)

  • Irène PEREIRA chercheuse en sociologie, GSPM/EHESS : « La structuration de l’espace par les rapports sociaux de domination. Hypothèses épistémologiques et analyse de cas »
  • Sabine PLANEL, chercheuse en géographie, IRD : « Échelles, espace et domination en Éthiopie »

Atelier 4 : L’injonction à la mobilité

Discutants : Sylvie FOL (enseignante-chercheuse en aménagement et urbanisme, Université Paris 1, UMR Géographie-cités) et Serge WEBER (enseignant-chercheur en géographie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, LVMT)

  • Simon BORJA, doctorant en sociologie, GSPE, IEP-Strasbourg, Guillaume COURTY, enseignant-chercheur en science politique, UMR CERAPS – Sciences Po Lille et Thierry RAMADIER, chercheur en psychologie, Laboratoire Image, Ville, Environnement, Strasbourg : « Éléments de construction intellectuelle et politique de la mobilité. Une catégorie socio-spatiale au service du pouvoir »
  • Meike BRODERSEN, doctorante en sociologie, Université Libre de Bruxelles, Institut de sociologie, Centre METICES : « Biographies mobiles spatialisées : le capital mobilitaire comme forme de différentiation sociale »

18h-19h15 Apéritif

Vendredi 21 septembre

8h45-9h Accueil

9h-10h30 Séance plénière : Approches radicales de l’espace (2)

Animation : Salvatore ENGEL-DI MAURO, enseignant-chercheur en géographie, Université de l’État de New York (États-Unis)

  • Don MITCHELL, enseignant-chercheur en géographie, Université de Syracuse, New York, États-Unis : « On Becoming and Being a Radical Geographer in the United States »
  • Pierpaolo MUDU, enseignant-chercheur associé en études urbaines, Université de Washington Tacoma, États-Unis : « Des multiples façons de faire de la géographie radicale »

10h30-10h45 Pause

10h45-12h45 Troisième session d’ateliers (en parallèle)

Atelier 5 : Espaces contraints : de l’assignation à l’oppression

Discutantes : Armelle CHOPLIN (enseignante-chercheuse en géographie, Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP) et Camille SCHMOLL (enseignante-chercheuse en géographie, Université Paris Diderot, UMR Géographie-cités)

  • Tristan BRUSLE, chercheur en géographie, CNRS, Centre d’Études Himalayennes : « Loger pour exclure. Le labour camp, espace rouage d’un système de domination des migrants peu qualifiés dans le Golfe arabique (exemples au Qatar) »
  • Camille GUENEBEAUD, doctorante en géographie, Lille 1, laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société : « À chacun sa place. Une étude des rapports de domination dans l’aire de distribution des repas aux migrants sans-papiers de Calais »
  • Marion LECOQUIERRE, doctorante en géographie, European University Institute, San Domenico di Fiesole : « Résister dans un espace “verrouillé” : quelles stratégies ? L’exemple de la Cisjordanie »
  • Bénédicte MICHALON, chercheuse en géographie, UMR ADES, Bordeaux : « L’espace au cœur des rapports de pouvoir entre institutions et enfermés dans les centres de rétention pour étrangers (l’exemple de la Roumanie) »

Atelier 6 : Le politique et la ville : stratégies d’appropriation de l’espace

Discutants : Matthieu GIROUD (enseignant-chercheur en géographie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP) et Mathieu VAN CRIEKINGEN (enseignant-chercheur en géographie, Université Libre de Bruxelles, Belgique)

  • Christelle MOREL JOURNEL, enseignante-chercheuse en aménagement et urbanisme, Université Jean Monnet de Saint-Etienne - EVS-Isthme, Fabien DESAGE, enseignant-chercheur en science politique, Université Lille 2 - UMR CERAPS, Valérie SALA PALA, enseignante-chercheuse en science politique Université Jean Monnet de Saint-Etienne – UMR TRIANGLE : « L’émergence des enjeux de peuplement dans les politiques urbaines contemporaines : escamotage, régulation ou renforcement de la “lutte des places” en ville (Saint-Etienne, Lille) ? »
  • Jean RIVIERE, enseignant-chercheur en géographie, Université de Nantes (UMR ESO) : « La “clubbisation” est-elle inéluctable ? Demandes et offres électorales dans une commune périurbaine des classes supérieures lors du scrutin municipal de 2008 »
  • Max ROUSSEAU, post-doctorant en science politique, Université de Saint-Etienne – Université de Lyon (Laboratoire de Recherches Interdisciplinaires Ville, Espace, Société) : « La “montée en gamme” sociale comme solution au déclin urbain »
  • Gilles VAN HAMME, chercheur en géographie, Université Libre de Bruxelles / UMR LADYSS, Paris, Mathieu VAN CRIEKINGEN, enseignant-chercheur en géographie, Université Libre de Bruxelles, Belgique : « Recompositions de classes et clivages politiques au sein des espaces urbains »

12h45-14h Déjeuner

14h-15h Séance plénière : Une approche matérialiste des rapports de domination

Animation : Anne CLERVAL, enseignante-chercheuse en géographie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP

  • Christine DELPHY, chercheuse en sociologie, CNRS, UMR Triangle, ENS Lyon : « Le féminisme matérialiste, une analyse du patriarcat comme système de domination autonome »

15h-17h Quatrième session d’ateliers (en parallèle)

Atelier 7 : Genre et imbrication des rapports de domination

Discutantes : Anne CLERVAL (enseignante-chercheuse en géographie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP) et Amélie LE RENARD (chercheuse en sociologie, CNRS, CMH, Paris)

  • Adelina MIRANDA, chercheuse en sociologie, Université de Naples Federico II, CRESSPA Paris : « Assignations sociospatiales des immigrées dans la région de Naples »
  • Raphaël OURA KOUADIO, chercheur en géographie, Centre de Recherche pour le Développement, Université de Bouaké, Côte d’Ivoire (présence à confirmer) : « Crise dans l’économie de l’ananas et mutation de la division sexuelle du travail en milieu rural de Bonoua »
  • Charlotte PRIEUR, doctorante en géographie, Université Paris-Sorbonne, UMR ENeC : « Rapports de domination dans les lieux de transgression des normes de sexualité à Paris »
  • Yves RAIBAUD, enseignant-chercheur en géographie, IUT Michel de Montaigne, Université de Bordeaux 3, UMR ADES : « Sexe et couleur des skates parcs et des cités stades »

Atelier 8 : Les rapports de domination pour repenser l’environnement

Discutants : Sophie MOREAU (enseignante-chercheuse en géographie, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP) et Julien REBOTIER (chercheur en géographie, CNRS, UMR SET, Pau)

  • Renaud BECOT, doctorant en histoire, Centre Maurice Halbwachs, EHESS : « Les murs de l’usine comme obstacle à la justice environnementale ? Le dilemme syndical face à la pollution industrielle de 1945 à 1975 »
  • Romain FELLI, chercheur en géographie, School of Environment and Development, Université de Manchester, Royaume-Uni, et Raphaël RAMUZ, chercheur en sciences politiques, Université de Lausanne, Observatoire Science, Politique, Société : « Stratégie et capacité d’action : vers une précision des catégories d’analyse de la géographie ouvrière »
  • Pascale METZGER, chercheuse en géographie, IRD, UMR PRODIG, et Jérémy ROBERT, doctorant en géographie, Université de Savoie, IFEA : « Rapports de domination dans la production des sciences sociales sur l’environnement et les risques : la recherche piégée entre critique radicale et utilité sociale »
  • Alexis SIERRA, chercheur en géographie, IRD : « Transformer l’incertitude en risque : un instrument de domination ? »

17h-17h15 Pause

17h15-19h Plénière conclusive : synthèse des débats et ateliers tournés vers l’action permettant de faire émerger des projets pour la suite

Informations pratiques

  • Lieu : Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Bâtiment du Bois de l’Étang, ailes B et C, Cité Descartes - Rue Galilée – Champs-sur-Marne, Marne-la-Vallée (RER A, station Noisy-Champs)
  • Plan d’accès sur http://acp.univ-mlv.fr/cerd-2012/
  • L’accueil du colloque sera situé dans le hall C du bâtiment du Bois de l’Étang

Frais d’inscription

(comprenant les repas sur place)

  • Tarif plein pour les personnes ayant la possibilité de se faire financer ces frais : 100 €
  • Tarif réduit pour celles qui n’ont pas cette possibilité : 30 €
  • L’accès au colloque est gratuit, il est possible d’y assister sans prendre les repas.
  • L’inscription se fait en ligne sur le site du colloque : http://acp.univ-mlv.fr/cerd-2012/ jusqu’au 5 septembre 2012.

Contact du comité d’organisation : cerd2012@univ-mlv.fr

Comités

Comité d’organisation

  • Anne Clerval, enseignante-chercheuse en géographie (Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP)
  • Antoine Fleury, chercheur en géographie (CNRS, UMR Géographie-cités, Paris)
  • Julien Rebotier, chercheur en géographie (CNRS, UMR SET, Pau)
  • Serge Weber, enseignant-chercheur en géographie (Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, LVMT)

Comité scientifique

  • Julie-Anne Boudreau, enseignante-chercheuse en science politique et études urbaines (INRS, Centre urbanisation, culture, société, Montréal, Canada)
  • Florence Bouillon, enseignante-chercheuse en sociologie (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis, Centre Norbert Elias)
  • Armelle Choplin, enseignante-chercheuse en géographie (Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP)
  • Christine Delphy, chercheuse en sociologie (CNRS, UMR Triangle, ENS Lyon)
  • Jean-Pierre Garnier, chercheur en sociologie et en urbanisme (CNRS-IPRAUS, Paris)
  • Matthieu Giroud, enseignant-chercheur en géographie (Université Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP)
  • Amélie Le Renard, chercheuse en sociologie (CNRS, CMH, Paris)
  • Laurent Matthey, enseignant-chercheur en géographie (Université de Lausanne, Suisse)
  • Don Mitchell, enseignant-chercheur en géographie (Université de Syracuse, New York, États-Unis)
  • Marianne Morange, enseignante-chercheuse en géographie (Université Paris Diderot – Paris 7, SEDET)
  • Sophie Moreau, enseignante-chercheuse en géographie (Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP)
  • Frédéric Moret, enseignant-chercheur en histoire (Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, ACP)
  • Pierpaolo Mudu, enseignant-chercheur associé en études urbaines (Université de Washington Tacoma, États-Unis)
  • Camille Schmoll, enseignante-chercheuse en géographie (Université Paris Diderot – Paris 7, UMR Géographie-cités)
  • Jesse Ribot, enseignant-chercheur en géographie (Université de l’Illinois – Urbana-Champaign, États-Unis)
  • Fabrice Ripoll, enseignant-chercheur en géographie (Université de Paris-Est Créteil, Lab’Urba)
  • Neil Smith, enseignant-chercheur en géographie (Université de la ville de New York, États-Unis)
  • Mathieu Van Criekingen, enseignant-chercheur en géographie (Université Libre de Bruxelles, Belgique)
  • Djemila Zeneidi, chercheuse en géographie (CNRS, UMR ADES, Bordeaux)

Lieux

  • Cité Descartes, Rue Galilée – Champs-sur-Marne (Université Paris-Est Marne-la-Vallée, Bâtiment du Bois de l’Étang, ailes B et C)
    Champs-sur-Marne, France

Dates

  • jeudi 20 septembre 2012
  • vendredi 21 septembre 2012
  • mercredi 05 septembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • espace, rapports sociaux de domination, géographie radicale, recherche francophone

Contacts

  • Comité d'organisation du colloque ~
    courriel : terrain [at] ens-lsh [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne Clerval
    courriel : cerd2012 [at] univ-mlv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Espace et rapports sociaux de domination : chantiers de recherche », Colloque, Calenda, Publié le mardi 19 juin 2012, http://calenda.org/209020