AccueilLes interactions chez les religieux, Antiquité tardive – fin du XIXe siècle : emprunts, échanges et confrontations

Les interactions chez les religieux, Antiquité tardive – fin du XIXe siècle : emprunts, échanges et confrontations

Interactions among monks. Late Antiquity - late 19th century: borrowing, exchange and confrontations

*  *  *

Publié le jeudi 11 octobre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Les travaux sont déjà relativement nombreux qui sont isolément dédiés à certaines des modalités manifestes d’interactions telles que la réforme, les emprunts coutumiers ou les conflits. Mais la grande diversité des interactions chez les religieux mérite un regard d’ensemble. C’est pourquoi le CERCOR appelle à poursuivre la réflexion sur ce thème.

Annonce

Colloque international organisé par le CERCOR 24, 25 et 26 octobre 2012 Université Jean-Monnet, Saint-Étienne : Les interactions chez les religieux (Antiquité tardive-fin du XIXe siècle) Emprunts, échanges et confrontations

Argumentaire

L’agrégation en communauté religieuse a presque toujours un caractère identitaire. Celui-ci trouve notamment à s’exprimer dans des références exclusives ou combinées à un ou des personnages « fondateurs », un établissement originel, un corpus d’œuvres, un idéal spirituel, une tradition, des pratiques ou un habit spécifiques ou bien encore une règle religieuse entendue au sens large (regula, consuetudo, ordo, institutio ou constitutiones ...). De ce fait, les communautés religieuses inclinent au renforcement des qualités particulières qui traduisent leur appropriation de la quête du Salut et leurs singularités dans le partage d’une même vision du « monde ».

Dans la longue durée, ce phénomène de ségrégation volontaire s’amplifie à la mesure de la multiplication des nouvelles expériences religieuses. Il s’ordonne progressivement, en particulier du fait des discriminations opérées à l’initiative de la papauté (nomenclature, taxinomie, hiérarchisation). Sa conséquence est un effet de saturation, « monde plein » des religieux où la survie implique une construction comparative des communautés parfois exacerbée jusqu’à la rivalité. Aussi, dans une dynamique permanente d’échanges et de confrontations éphémères ou durables, les communautés s’établissent dans la reconnaissance réciproque ; s’affirment par la diffusion auprès de leurs homologues de leur esprit propre, leurs idéaux, préceptes ou pratiques ; se renouvellent en trouvant chez d’autres des modèles, des repoussoirs ou des exemples qu’elles adaptent. Les travaux sont déjà relativement nombreux qui sont isolément dédiés à certaines des modalités manifestes d’interactions telles que la réforme, les emprunts coutumiers ou les conflits. Mais la grande diversité des interactions chez les religieux mérite un regard d’ensemble. C’est pourquoi le CERCOR appelle à poursuivre la réflexion sur ce thème à l’aide des repères suivants.

Les origines des interactions

  • initiatives spontanées, en provenance des communautés elles-mêmes (unilatérales, bilatérales, multilatérales) ;
  • initiatives des autorités laïques ou ecclésiastiques, initiatives pontificales.

Les modalités des interactions

  • l’intervention dans les affaires internes d’une autre communauté notamment via un processus réformateur (appelé ou subi) ;
  • la reconnaissance réciproque, l’échange et le partage, (échanges épistolaires, échanges d’ouvrages, associations spirituelles ...) ;
  • l’imitation, l’emprunt, la révérence ; - la concurrence, voire la rivalité, parfois exacerbées jusqu’au conflit.

Les divers plans des interactions

  • interactions internes à une communauté, entre le supérieur et la communauté : sanctions et corrections mais aussi ajustements dans l’ordo ou la coutume ;
  • interactions internes à un ordre au sens institutionnel : les visites, les sanctions et leurs effets ; les réactions internes à l’autorité centrale ; les solidarités matérielles ;
  • interactions entre ordres eux-mêmes ;
  • interactions avec une instance ecclésiastique « supérieure », essentiellement la papauté : imposition d’une règle ou d’un ordre, réalité ou fait de nomenclature issu de la Curie romaine (modalités de création des règles du monachisme romain oriental à l’époque moderne) ;
  • interactions passé-présent : en particulier pour la période moderne, interactions entre les modèles religieux anciens (organisation, habitus) – monastiques ou non – et les nouvelles formes de vie consacrée (ordres de clercs réguliers, congrégations cléricales, congrégations laïques...).
 Les formes des interactions et plus encore leurs effets, en particulier dans les domaines suivants
  • la vie spirituelle, entendue au sens large : adoption de modèles spirituels externes, partage ou emprunt de figures spirituelles, circulations hagiographiques, circulation de modèles iconographiques ; à l’époque moderne émergence du discours sur « l’esprit » des ordres religieux, discours unifié sur la vocation à la vie religieuse ;
  • la pratique liturgique, l’élaboration des propres liturgiques ;
  • les mobilités humaines (pérégrinations monastiques, déplacements de couvents, de moines ou de frères, changements d’ordre ou de règle...) ;
  • le pouvoir, la construction et la production normatives (notamment les inclusions de normes allogènes ou les emprunts à celles-ci, les pratiques de dévolution des pouvoirs internes aux communautés) ;
  • la vie intellectuelle et les préoccupations savantes, les échanges de livres et d’idées ;
  • le genre de vie quotidien et l’organisation interne de la communauté ;
  • la vie économique (partages de terres ou compascuités, relais financiers communs..., affirmation des divergences conceptuelles à l’égard de la propriété ou rivalités concrètes).

Programme

Mercredi 24 octobre

15h00 Cérémonie d’ouverture

  • Communications de MM. Daniel-Odon Hurel (directeur du CERCOR) et Bernard Sanial (Association de soutien au CERCOR)

Amphithéâtre Benoît-Lauras, bâtiment E

18h00 Réception et cocktail en mairie (sur invitation)

20h30 Concert en l’église Notre-Dame
Programme proposé par M. Jean-Luc Perrot (titulaire des orgues historiques Callinet de l’église Notre-Dame, docteur en musicologie).

Jeudi 25 octobre

Amphithéâtre Benoît-Lauras, bâtiment E

8h45 Accueil. Atrium du bâtiment M

  • 9h00 Ouverture : Sylvain Excoffon (Université Jean-Monnet, UMR LEM-CERCOR).

Présidente de séance : Maria Mossakowska-Gaubert (Institut français d’archéologie orientale, Le Caire)

  • 9h15 Manuel De Souza (Université Jean-Monnet, UMR LEM-CERCOR) : « Essor et spécialisation des religiosi de l’Antiquité au Moyen Âge : vocable et interactions. »
  • 9h35 Florence Jullien (UMR LEM)  : « Le monachisme réformé en Mésopotamie (VIe siècle) : identité et référence. »
  • 9h55 Béatrice Caseau (Université Paris-Sorbonne, UMR orient et méditerranée) : « Entre admiration et rejet : les prouesses ascétiques orientales dans la littérature latine des IVe-VIIe  siècles.»

10h15 Discussion

Pause

Président de séance : Gert Melville (Technische Universität Dresden, FOVOG)

  • 10h55 Maria Mossakowska-Gaubert : « Anachorètes et cénobites égyptiens : cohabitation, échanges (IVe-VIIIe siècles). »
  • 11h15 Olivier Delouis (UMR orient et méditerranée) : « Saint Benoît de Nursie à Byzance. »
  • 11h35 Annick Peters-Custot (Université Jean-Monnet, UMR LEM-CERCOR) : « ... et saint Basile de Césarée en Occident. »
  • 11h55 Sabine Saliba (UMR LEM) : « Quelques réflexions autour des interactions entre les monastères et les ordres religieux au Liban (XVIIIe-XIXe siècles). »

12h15 Discussion

Déjeuner

Président de séance : Alain Dubreucq (Université Jean-Moulin Lyon 3, UMR CIHAM)

  • 14h30 Florian Gallon (Casa de Velásquez, UMR AUSONIUS) : « Adveniens a cordubensi patria. Les relations entre moines “mozarabes” et moines de chrétienté dans la péninsule Ibérique du haut Moyen Âge (VIIIe-XIe siècles). »
  • 14h50 Noëlle Deflou-Leca (Université  Pierre-Mendès-France,  Grenoble II,  UMR LEM-CERCOR) : « Rivalités et confrontations monastiques à la faveur des réformes (Xe-XIe  siècles). »
  • 15h10 Lucile Trân-Duc (Université de Caen, UMR CRAHAM) : « Fontenelle et Saint-Pierre de Gand (IXe-XIIIe siècles) : rivalités et échanges. »

15h30 Discussion

Pause

Président de séance : Daniel Le Blévec (Université Paul-Valéry, Montpellier III, EA CEMM)

  • 16h10 Élisabeth Lusset (Université Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense, EA CHISCO) : « Pro disciplina et reformatione maiore. Le droit et la pratique du transfert pro culpa au sein des ordres religieux médiévaux. »
  • 16h30 Francesco Salvestrini (Università degli Studi di Firenze) : « Les échanges et les affrontements de l’identité dans la réforme bénédictine italienne. La congrégation de unitate face aux vallumbrosains, aux camaldules et aux cisterciens au XVe  siècle. »
  • 16h50 Bertrand Marceau (Université Paris-Sorbonne, IRCOM-Centre Roland-Mousnier)  : « Les interactions institutionnelles dans l’ordre de Cîteaux au XVIIe  siècle : la charte de visite. »
  • 17h10 Pierre Moracchini (École franciscaine de Paris) : « Jeanne et Béatrice. Annonciades et conceptionnistes aux Pays-Bas espagnols et à Paris, XVIe-XVIIIe siècles. »

17h30 Discussion

Cocktail dînatoire, Atrium du bâtiment M (sur invitation)

  • 20h30Conférence de M. François Bœspflug (dominicain, professeur d’histoire des religions à l’université de Strasbourg)
    « Dieu-Trinité dans l’art d’Occident, des origines jusqu’à nos jours.Un panorama. »

Salle des spectacles, Maison de l’Université.

Vendredi 26 octobre

Président de séance: Jean-François Cottier (Université Paris-Diderot, Paris 7, EA CERILAC)

  • 9h00 Yannick Veyrenche (Université Lumière-Lyon 2, UMR CIHAM) : « Identité canoniale et modèles monastiques. Le cas des coutumes de Saint-Ruf. »
  • 9h20 Gert Melville : « Les religieux dans la Chronique d’Othon de Freising. »
  • 9h40 Pietro Silanos (Università cattolica del Sacro Cuore, Milan)  : « La mediazione dall’alto : elites ecclesiastiche e vita religiosa nella prima metà del XIII secolo. »

10h00 Discussion

Pause

Présidente de séance: Hélène Millet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR LAMOP)

  • 10h40 Alexis Grélois (Université de Rouen, EA GRHIS) : « Cisterciens et chartreux au XIIe  siècle : entre fascination et rejet. »
  • 11h00 Frédérique-Anne Costantini (Université Montesquieu Bordeaux IV, UMR LEM-CERCOR) : « L’église gothique de l’abbaye bénédictine de La Chaise-Dieu au XIVe  siècle : le choix d’une architecture mendiante et d’un architecte-religieux de la Cour pontificale d’Avignon. »
  • 11h20 Fabienne Henryot (Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne) : « Un héritage  disputé : saint Pierre d’Alcantara entre les récollets et les carmes déchaux (XVIIe-XVIIIe siècles). »
  • 11h40 Marie-Élisabeth Henneau (Université  de  Liège,  centre  d’études  transitions)  : « Les annonciades célestes : un projet de vie consacrée en interaction avec la nébuleuse des ordres nouveaux des XVIIe  et XVIIIe  siècles. »

12h00 Discussion

Déjeuner

Présidente de séance : Pierrette Paravy (Université Pierre-Mendès-France, Grenoble II)

  • 14h30 Bernard Hours (Université Jean-Moulin Lyon 3, UMR LARHRA) : « Les régulier(e)s dans la correspondance de dévotion reçue au carmel de Beaune au XVIIe siècle. »
  • 14h50 Philippe Castagnetti (Université Jean-Monnet,UMR LEM-CERCOR) : « Un saint en partage. Le culte liturgique de saint Augustin dans les principaux ordres masculins soumis à sa règle (France, XVIIe  et XVIIIe  siècles). »
  • 15h10 Bernard  Dompnier (Université  Blaise-Pascal,  Clermont-Ferrand  II,  EA  CHEC)  : « Émulation ou compétition ? La circulation des dévotions entre ordres religieux aux XVIIe  et XVIIIe  siècles. »

16h00 Conclusions : Daniel-Odon Hurel

Comité scientifique

  • Jean-François BRUN
  • Philippe CASTAGNETTI
  • Frédérique COSTANTINI
  • Noëlle DEFLOU-LECA
  • Manuel DE SOUZA
  • Sylvain EXCOFFON
  • Daniel-Odon HUREL
  • Annick PETERS-CUSTOT
  • Sylvain TROUSSELARD
  • Ludovic VIALLET

Lieux

  • CERCOR - UMR 8584 LEM, Site universitaire Tréfilerie; Bât. M - Université Jean Monnet, 35 rue du 11 Novembre
    Saint-Étienne, France (42)

Dates

  • mercredi 24 octobre 2012
  • jeudi 25 octobre 2012
  • vendredi 26 octobre 2012

Mots-clés

  • interactions, monachisme, réguliers, religieux, congrégations, influences, papauté

Contacts

  • Daniel-Odon Hurel
    courriel : cercor [at] univ-st-etienne [dot] fr
  • Ahmad Fliti
    courriel : ahmad [dot] fliti [at] univ-st-etienne [dot] fr

Source de l'information

  • Ahmad Fliti
    courriel : ahmad [dot] fliti [at] univ-st-etienne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les interactions chez les religieux, Antiquité tardive – fin du XIXe siècle : emprunts, échanges et confrontations », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 11 octobre 2012, http://calenda.org/222961