AccueilLe sens du corps : analyse spectrale

Le sens du corps : analyse spectrale

The meaning of the body: spectral analysis

Démarcations, compositions, segmentations

Demarkations, compositions, segmentations

*  *  *

Publié le lundi 29 octobre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Anthropologie ou histoire du corps, et surtout corps « en morceaux », « en miettes »… c’est à cor et à cri que les chercheurs en sciences humaines appellent le corps, depuis plusieurs décennies, à occuper la scène de leurs rencontres qui, comme certains livres, sont légion en ces matières. Mais aujourd’hui, il convient de sonder celles-ci à nouveaux frais, en déplaçant les angles de vue. C’est pourquoi le colloque à venir couvre un champ d’investigation pour une grande part original.

Annonce

Présentation

Colloque organisé par Margarita Xanthakou avec le concours de l’équipe de recherche du LAS « Le sentiment du corps dans les cultures et leurs natures »

Anthropologie ou Histoire du corps, et surtout corps « en morceaux », « en miettes »… c’est à cor et à cri que les chercheurs en sciences humaines appellent le corps, depuis plusieurs décennies, à occuper la scène de leurs rencontres qui, comme certains livres, sont légion en ces matières. Mais aujourd’hui, il convient de sonder celles-ci à nouveaux frais, en déplaçant les angles de vue. C’est pourquoi le colloque à venir couvre un champ d’investigation pour une grande part original.

Il s’agit, dans la perspective comparatiste, d’une expérience orientée par trois moments d’une interrogation générale. D’abord – question préjudicielle –, la conception des identités requiert-elle toujours l’exercice conjoint et des « corps » et, disons, des « âmes » ou quelque chose d’approchant ? En d’autres termes, monisme, dualisme, voire pluralisme : où et quand ? Ensuite, selon les catégories conceptuelles ou sémantiques/linguistiques en vigueur ailleurs, jadis ou bien hic et nunc, là où « le corps » fait sens et s’avère notion distinctive, quelles sont ses enceintes face à un « au-dehors », son extérieur ? Quelle est, surtout, sa composition interne, peut-on établir une hiérarchie de ses constituants, à savoir des organes du corps – d’où la formule « analyse spectrale » –, et comment les effets de ce morcellement physio-somatique ordonné se font-ils jour ?

Ce vaste questionnement doit se monnayer en réflexions propres à contourner les abstractions intraitables. De là les rubriques qui suivent, qu’on ne doit pas entendre comme étapes d’un programme de recherche à mettre en œuvre in extenso, mais qui en tout cas encadrent les contributions prévues.

Pour toutes informations, s’adresser à Margarita Xanthakou
tél. : 01 44 27 17 39 ou 01 44 27 17 31
courriel : margarita.xanthakou@college-de-france.fr

(Bus 47 et 89, arrêts Cardinal-Lemoine, métro Cardinal-Lemoine)

Programme

Jeudi 15 novembre, matinée : 9h 30 - 13h

9h30 - 9h45, ouverture, par Philippe Descola, anthropologue, professeur au Collège de France, directeur du Laboratoire d’anthropologie sociale (LAS)

9h45 - 10h, présentation, par Margarita Xanthakou, anthropologue, CNRS, responsable de l’équipe de recherche « Le sentiment du corps dans les cultures et leurs natures », LAS

Discours sur le corps – unité versus disjonctions

Modérateur Philippe Descola, anthropologue, Collège de France

  • 10h-10h20, Nicole Belmont, anthropologue, EHESS, LAS : Les mutilations des corps masculins et féminins dans les contes de transmission orale et leurs effets symboliques (Europe)
  • 10h20-10h40, Cédric Yvinec, anthropologue, post-doc Fyssen, Max Planck Institute for Psycholinguistics, Nimègue (Pays-Bas) : Les conceptions du corps chez les Surui du Rondônia (Amazonie brésilienne)
  • 10h40-11h, Frédérique Ildefonse, philosophe, CNRS, Centre Jean Pépin : Le corps morcelé de Dionysos (Grèce ancienne)

Pause café : 11h - 11h 20

  • 11h20-11h40, Françoise Michel-Jones, anthropologue, IRIS : Corps sans ombre, corps mis à plat : Playtime, de Jacques Tati, transparence et sérialité dans le modernisme urbain
  • 11h40-12h, Tassadit Yacine, anthropologue, EHESS, LAS : De l’unité au morcellement ou comment dire le corps dans la culture berbère

Discussion : 12h - 13h

Pause déjeuner : 13h - 14h30

Jeudi 15 novembre, après-midi : 14h 30 - 17h 20

Le corps et ses correspondances sémantiques ou symboliques

Modératrice Michelle Perrot, historienne, Université Paris Diderot

  • 14h30-14h50, Catherine Darbo-Peschanski, anthropologue helléniste, CNRS, LAS : La dynamique constituante : intérieur de l’anthrôpos et groupes politiques (Grèce ancienne)
  • 14h50-15h10, Lidia Calderoli, anthropologue, LAS, Università di Milano, Bicocca (Italie) : Organes du corps et dispositifs de la forge chez les Moose (Burkina Faso)
  • 15h10-15h30, Jean-Pierre Goulard, anthropologue : « Faire corps » chez les Tikuna (Amazonie : Brésil, Colombie, Pérou)

Pause : 15h 30 - 15h 40

  • 15h40-16h, Edoarda Barra, anthropologue helléniste, AnHiMA : Les chants du corps (Grèce ancienne)
  • 16h-16h20, Michèle Fiéloux, anthropologue et réalisatrice, CNRS, LAS : « J’ai mal aux os ». Le sentiment d’appartenance à un lignage chez les Sakalava-Masikoro (Madagascar)

Discussion : 16h 20 - 17h 20

Vendredi 16 novembre, matinée : 10h - 13h

Reproduction : flux et circulation de contenus du corps

Modératrice Dominique Memmi, sociologue et politologue, CNRS, CSU-CRESPPA

  • 10h-10h20, Anne-Marie Brisebarre, anthropologue, CNRS, LAS : Des pratiques pastorales plurimillénaires à la lumière des découvertes récentes sur les hormones
  • 10h20-10h40, Corinne Fortier, anthropologue, CNRS, LAS : Circulation sexuée des gamètes dans le cadre des procréations médicalement assistées
  • 10h40-11h, Giulia Colavolpe Severi, doctorante en anthropologie, EHESS : L’épée de Damoclès, le cerclage du sablier : le corps dans le scandale du Distilbène

Pause café : 11h - 11h 20

  • 11h20-11h40, Maria Eleonora Sanna, politologue, post-doc, EPHE/CNRS, groupe Sociétés religions laïcités : « Femme-contraceptive » : corps, sexualité, Église catholique (Italie)
  • 11h40-12h, Alejandro Bilbao, psychanalyste, Universidad Andrés Bello (Chili), chercheur associé à l’EHESS, et Enric Porqueres, anthropologue, EHESS, LAIOS : Les embryons et l’ADN en miroir : génération de personnes divisibles aux temps de l’individu (Afrique de l’Ouest)

Discussion : 12h - 13h

Pause déjeuner : 13h - 14h30

Vendredi 16 novembre, après-midi : 14h30 - 17h20

Construction, hybridation, négation du corps

Modératrice Carmen Bernand, anthropologue et historienne, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, CERMA

  • 14h30-14h50, Marika Moisseeff, anthropologue et psychiatre, CNRS, LAS : De l’humain « pur » aux chimères dans un mythe occidental contemporain
  • 14h50-15h10, Florence Brunois, anthropologue, CNRS, LAS : Du pénis morcelé au corps dédoublé, un homme condamné à rêver : le Kasua (Nouvelle-Guinée)
  • 15h10-15h30, Dimitri Karadimas, anthropologue, CNRS, LAS : Les secrets des Annonciations à la Licorne : corps et métaphores dans l’iconographie de la Renaissance

Pause : 15h 30 - 15h 40

  • 15h40-16h, Cristina Figueiredo, anthropologue, Université Paris Descartes, EDA : « Retirants sociaux » ou « Modern social renouncers » : ne plus exposer son corps (Japon, France)
  • 16h-16h20, Noémie Merleau-Ponty, doctorante en anthropologie, EHESS : Le corps embryoïde : vérifier la biologie, s’émouvoir du vivant (ethnologie d’un laboratoire, France)

Discussion : 16h 20 - 17h 20

Samedi 17 novembre, matinée : 10h - 13h

Manques ou plénitude du corps – pratiques relationnelles et rituels funéraires

Modérateur Jacques Lombard, anthropologue et réalisateur, IRD

  • 10h-10h20, Salvatore D’Onofrio, anthropologue, Università di Palermo et LAS : La tête et le sang : le miracle de saint Janvier de Naples (Italie)
  • 10h20-10h40, Carine Plancke, anthropologue, post-doc, LAS : Intégrer le corps en deuil fragmenté. Lamentations funèbres des Punu (Congo-Brazzaville)
  • 10h40-11h, Nathalie Manrique, anthropologue, post-doc, LAS : À dépouille morcelée, esprit frappeur. Représentations du corps des défunts chez les Gitans (Espagne)

Pause café : 11h - 11h 20

  • 11h20-11h40, Sébastien Donsez, doctorant en anthropologie, EHESS : « Perfection » et « déficience » du corps : leurs enjeux chez les Betsimisaraka (Madagascar)
  • 11h40-12h, Laurent Gabail, anthropologue, post-doc, African Studies Center, Oxford : Le corps en suspens. Dispositifs rituels et esthétiques de fabrication de sujets collectifs chez les Bassari (République de Guinée)

Discussion : 12h - 13h

Pause déjeuner : 13 - 14h30

Samedi 17 novembre, après-midi : 14h 30 - 17h 40

Le genre, la « race » et leurs index corporels

Modérateur Jean-Luc Bonniol, anthropologue et historien, Aix-Marseille Université, Centre Norbert Elias

  • 14h30-14h50, Gaëlle Lacaze, anthropologue, Université de Strasbourg, Monde iranien et indien : Les constructions du corps et du sujet mises en scène dans un « espace de prostitution » (frontière sino-mongole)
  • 14h50-15h10, Karine Tinat, anthropologue, Colegio de México, Centro de estudios sociológicos : Un corps, un sexe et des genres… Le cas d’un homosexuel dans le Michoacán (Mexique)
  • 15h10-15h30, Priscille Touraille, anthropologue, CNRS, MNHN : « Mâle, femelle » ou définir un corps par sa fonction de procréation. Concepts des sciences du vivant ? Trompe-l’œil du genre ?

Pause : 15h 30 - 15h 40

  • 15h40-16h, Helena Prado, doctorante en anthropologie, EHESS : Présence/absence de certaines parties du corps dans l’imaginaire brésilien relatif aux descendants d’immigrés japonais
  • 16h-16h20, Jean-Luc Jamard, anthropologue et économiste, CNRS : Sous couleur de « race »… Quand l’identification collective est indexée sur des sélections d’éléments somatiques

Discussion : 16h 20 - 17h 20

17h20 - 17h40, conclusions, par Margarita Xanthakou

De 17h45 à 19h, un buffet sera offert aux participants et au public du colloque

Lieux

  • Collège de France, rez-de-chaussée, bâtiment B, salle Claude Lévi-Strauss - 52 rue du Cardinal Lemoine
    Paris, France (75005)

Dates

  • jeudi 15 novembre 2012
  • vendredi 16 novembre 2012
  • samedi 17 novembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • corps, anthropologie, histoire, émotions, biologie, procréation médicalement assistée, Grèce ancienne, rituels

Contacts

  • Margarita Xanthakou
    courriel : margarita [dot] xanthakou [at] college-de-france [dot] fr

Source de l'information

  • Margarita Xanthakou
    courriel : margarita [dot] xanthakou [at] college-de-france [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le sens du corps : analyse spectrale », Colloque, Calenda, Publié le lundi 29 octobre 2012, http://calenda.org/225436