AccueilCharles-Robert Ageron, historien de l'Algérie contemporaine : héritages et perspectives

Charles-Robert Ageron, historien de l'Algérie contemporaine : héritages et perspectives

شارل روبار أجيرون مؤرخ الجزائر المعاصرة : ميراث و آفاق

*  *  *

Publié le mardi 30 octobre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Le Centre d'études diocésain d'Alger, en partenariat avec l’Institut d'histoire du temps présent (IHTP) et le Centre d’histoire Sociale du XXe siècle (CHS), organise à Alger les 14, 15 et 16 décembre 2012 trois journées d’étude autour de l’héritage historiographique de Charles-Robert Ageron, figure incontournable et l'un des pionniers de l’histoire de l'Algérie coloniale et des décolonisations pour des générations d'historiens. De jeunes chercheurs, doctorants et post-doctorants, présenteront leurs travaux.

Annonce

Présentation

L’objectif scientifique de ces journées est d'interroger rétrospectivement les savoirs et méthodes produits par C.-R. Ageron et évaluer leur portée sur 50 ans d'historiographie de l'Algérie contemporaine.

Il s'agira de comprendre et de questionner le rapport de l’historien aux archives et aux sources écrites, sa méthode et ses outils de recherche. On s'interrogera plus généralement sur l'usage des archives écrites et le type d'approche qu'il induit chez les historiens de l'Algérie contemporaine, au regard d'autres types de sources et d'usages.

Du temps sera consacré à un retour critique sur les travaux, les thèmes et les présupposés théoriques et méthodologique. Y seront abordés la réception et la portée de l'héritage de C.-R. Ageron dans l'historiographie de l'Algérie contemporaine. On abordera enfin la question de la posture de l'historien dans la société, particulièrement dans le contexte de la guerre d'indépendance.

L'objectif pédagogique de ces journées est de contribuer à la circulation des idées dans le champ des études historiques algérien et international, et de favoriser la rencontre des chercheurs algériens et étrangers appartenant à la jeune génération.

Ces journées offriront à de jeunes historiens, par delà les clivages linguistiques et de nationalité, une opportunité de "faire génération" :

  • en confrontant leurs pratiques de recherche relatives aux sources archivistiques et autres sources (dans le contexte des discussions sur la mise à disposition des archives en France et en Algérie),
  • en mettant en commun leurs thématiques de recherche et leurs méthodes dans une volonté commune de jeter des passerelles entre différentes historiographies.

Programme

Chaque demi-journée sera présidée par deux membres du comité scientifique. Les intervenants disposeront de 30 minutes de parole suivies de 30 minutes de questions et discussion.

1ère  journée : Vendredi 14 décembre 2012

Matinée : 9h00 - 12h30

9h00 - 9h30 : Introduction générale des journées

Bipolarité de la société coloniale : études d’histoire sociale et de micro-histoire

Présidence : Sylvie Thénault et Daho Djerbal

  • 9h30 - 10h30 : « L’anonymat et les conditions d’énonciations. Expériences des femmes ‘indigènes’ algériennes entre 1830 et 1954 » par Karima Ramdani.
  • 10h30 - 11h30 : « Retour sur la bipolarité coloniale – Des ‘Algériens musulmans’ employés aux PTT (1900-1939) » par Annick Lacroix.
  • 11h30 - 12h30 : « Les élus à l’épreuve de la guerre d’Algérie : la fin d’un monde et le temps des incertitudes » par Tahar Ouhachi.

Après midi : 14h00 - 18h30

Présidence : Afaf Zekkour et Raphaëlle Branche

  • 14h00 – 15h00 : « Charles-Robert Ageron et la question de l’esclavage dans l’Algérie contemporaine » par Raed Bader
  • 15h00 – 16h00 : « L’itinéraire de Mohammed el-Aziz Kessous (1903-1965) » par Haoua Ameur-Zaïmèche
  • 16h30 - 17h30 : « Etude du centre de colonisation Maillot dans la région de M’chedellah » par Yasmina Saoudi
  • 17h30 - 18h30 : « L’Algérie par le Sud. Réflexions sur les sources de l’histoire d’un groupe de ‘subalternes’, les Mozabites » par Augustin Jomier

19h30 : Réception dînatoire Institut Français d'Algérie et partenaires

2ème  journée : Samedi 15 décembre 2012

Matinée : 8h30 - 12h30

Militantismes politiques en Algérie, Genèse et formation du nationalisme Algérien

Présidence : Malika Rahal et James Mc Dougall

  • 8h30 – 9h30 : « Ambiguïtés, tensions et paradoxes créateurs de sens : vers un renouvellement de l’approche historique du fait politique en situation coloniale ? Jeunes Algériens, Fédération d’élus et premiers partis politiques algériens (1880-1940) » par Julien Fromage.
  • 9h30 - 10h30 : « Positions et revendications des anarchistes d’Algérie à travers l’étude du Flambeau, organe anarchiste d’Afrique du Nord (1923-1926) : militantisme, propagande envers la population colonisée et anticolonialisme libertaire » par Philippe Bouba.
  • 11h00 - 12h00 : « Les frontières du messalisme de guerre : identité politique et charisme à l’épreuve de la situation révolutionnaire » par Nedjib Sidi Moussa.
  • 12h00 – 13h00 : « La position des socialistes de l’est algérien au sujet de l’assimilation et de la naturalisation des Algériens entre 1919 et 1939 » par Ahmed Menghour.

Après-midi : 14h30 - 19h00

Outils et méthodes de la recherche historique, critique des sources et de l’historiographie traditionnelle (I)

Présidence : Isabelle Grangaud + Fatma Zohra Guechi + Fouad Soufi

  • 14h30 - 15h30 : « Les sources orales et les sources écrites face à face dans l’écriture de l’histoire de l’Algérie contemporaine » par Athmane Zegueb
  • 15h30 – 16h30 : « Sources orales : récits de témoins de la guerre de libération nationale » par Bennadji Djaria
  • 17h00 - 18h00 : « L’événement à la source. L’impact du décret du 8 mars 1938 dans les revues de l’Association des ‘Ulamâ' Musulmans Algériens et les archives françaises » par Charlotte Courreye.
  • 18h00 – 19h00 : « Pratiques de l’Etat colonial et réactions des populations ‘regroupées’ : la guerre d’indépendance au prisme des archives des Sections Administratives Spécialisées » par Fabien Sacriste.

3ème  journée : Dimanche 16 décembre 2012

Matinée : 9h00 - 12h30

Outils et méthodes de la recherche historique, critique des sources et de l’historiographie traditionnelle (II)

Présidence : Isabelle Grangaud + Fatma Zohra Guechi + Fouad Soufi

  • 9h00 - 10h00 : « Quelle trace du vécu par les Algériens des opérations de cantonnement (1846-1863) ? » par Didier Guignard
  • 10h00 - 11h00 : « Les étrangers dans la société coloniale : sources et méthodes pour l’étude des rapports sociaux en milieu urbain » par Hugo Vermeren.
  • 11h30 - 12h30 : « En finir avec les ‘occasions manquées’ ? Retour sur une historiographie de l’Algérie contemporaine » par Claire Marynower.

Après midi : 14h - 16h30

Hommage à la figure de Charles-Robert Ageron

Table ronde avec :

  • Fanny Colonna,
  • Malika El Korso,
  • Omar Carlier,
  • les membres du comité scientifique
  • et Mme Ageron ;

Animation de la table ronde : Fatma Zohra Guechi et Anne-Marie Pathé (sous réserve)

14h - 16h : Table ronde + Questions

16h - 16h30 : Clôture de la journée

Informations pratiques

Renseignements et inscriptions : www.journees-ageron.org

Avec le soutien de l'Institut Français d'Algérie et du Centre National de Recherches Préhistoriques Anthropologiques et Historiques

Lieux

  • Centre d'étude diocésain des Glycines, 5 rue Hocine Slimane
    Alger, Algérie (16000)

Dates

  • vendredi 14 décembre 2012
  • samedi 15 décembre 2012
  • dimanche 16 décembre 2012

Mots-clés

  • jeunes chercheurs, Ageron, Algérie

Contacts

  • Guillaume Michel
    courriel : glycinesced [at] yahoo [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Guillaume Michel
    courriel : glycinesced [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Charles-Robert Ageron, historien de l'Algérie contemporaine : héritages et perspectives », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 30 octobre 2012, http://calenda.org/225616