AccueilComment cartographier les récits documentaires et fictionnels ?

Comment cartographier les récits documentaires et fictionnels ?

Mapping Methodologies: Factual and Fictional Texts

*  *  *

Publié le vendredi 09 novembre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

La cartographie devient un « instrument d'interprétation du monde », un langage, mobilisé tant pour essayer de rendre compte du réel (cartes documentaires des voyageurs, des géographes) que de l'imaginaire (exploration cartographique des romans, des bandes dessinées, du cinéma). Nous tenterons, lors de ces journées, de proposer des méthodologies pour « traduire » en langage cartographique le langage textuel des œuvres littéraires, des récits documentaires ou les discours historiques (relayés par exemple dans les musées, les expositions, les circuits touristiques).

Annonce

Journées d'études « Comment cartographier les récits documentaires et fictionnels ? » organisées à Clermont-Ferrand les 16 et 17 novembre 2012 dans le cadre d'un programmepluridisciplinaire de la Maison des Sciences de l'Homme ; le programme MSH LIDO,"Des lieux, des œuvres. Représentations cartographiques, littéraires et iconographiques deslieux et des territoires".

Programme

Vendredi 16 novembre 2012 - IADT, 51 bd F. Mitterrand, Clermont-Ferrand

8 h 45 – Accueil des participants

9 h 00 – Ouverture des Journées d’études par Timothy WHITTON, Directeur de l’EHIC

9 h 15 – Introduction par Mauricette FOURNIERCERAMAC et Sandhya PATEL, EHIC

9 h 30 – Cartographier pour (re)lire la ville

  • Florence TROIN, UMR 7324 CITERES, Tours – Une expérience de cartographie stimulante : révéler des dimensions cachées à l’intérieur des récits policiers, L’Ombre du vent de C.R. Zafón et la trilogie Fabio Montale de J.-C. Izzo
  • Elise OLMEDO, Doctorante, UMR Géographie-Cités, Équipe EHGO – Femmes de Marrakech. Pour une cartographie émotionnelle des récits des femmes de Sidi Youssef Ben Ali

10 h 30 – Pause

11 h 00 – Mise en carte du récit de la nation

  • Paloma MORENO-DIAZ, Professeur Agrégée, Doctorante en littérature comparée (Univ. Paris III) – Une maison vide de Carlos Cerda ou comment cartographier l’horreur
  • Inna KHMELEVSKAYA, Doctorante, EDEAGE (Institut d’Etudes Anglophones, Paris-III, Sorbonne Nouvelle) – L’Easter Rising 1916 dans la littérature irlandaise : mise en carte de la mémoire
  • Juliette MOREL, Doctorante à Paris Sorbonne (Paris 4), CIEF (Centre International d’Études Francophones) – Cartographier le Cycle de Nedjma de Kateb Yacine, ou comment représenter la non-linéarité d’une structure narrative

12 h30 – Déjeuner

14 h 00 – Approches méthodologiques

  • Séverine VILETTE-BILLON et Frédérique GALIN, Bibliothécaires, Bibliothèque Clermont Communauté – Présentation de La Limagna d'Overnia (1560) de Gabriel Siméoni : une transcription cartographique du Bello Gallico de César
  • Emmanuelle PERALDO, Université Jean Monnet , Saint-Etienne, CELEC, LIRE, Yann CALBÉRAC, Université Paris-Sorbonne (IUFM de Paris), UMR 8185 ENeC – Performativité à la carte, La cartographie comme modalité du discours narratif dans Gulliver's Travels et Through the Looking-Glass
  • Sylvie LARDON, INRA et AgroParisTech, UMR Métafort, Clermont-Ferrand – Le « mobile de chorèmes » pour cartographier les récits de voyage au coeur des territoires. Expériences personnelles

15 h 30 – Pause

16 h 00 – Arrêt sur images : cartographie et cinéma

  • Laura CORSI, doctorante EHESS, Paris – Cartographier un corpus de films pour analyser les dimensions spatiales du discours politique et social du nouveau cinéma des rues cubain
  • Sébastien CAQUARD, Professeur adjoint, Department of Geography, Planning and Environment, Concordia University, Montreal, Canada – Propositions cartographiques pour la représentation des récits cinématographiques

17 h 00 – Clôture de la journée

Samedi 17 novembre 2012 – Amphi 220, MSH, 4 rue Ledru, Clermont-Ferrand

8 h 45 – Accueil des participants

9 h 00 – Mobilités romanesques

  • Laurence BROGNIEZ, Professeur de littérature, Jean-Michel DECROLY, Professeur de géographie humaine, Christophe LOIR, Chercheur qualifié FNRS en histoire, Tatiana DEBROUX, Doctorante en géographie humaine, Université libre de Bruxelles, Belgique – Le diable à Bruxelles : essai d’analyse cartographique d’un récit documentaire et fictionnel du milieu du 19e siècle
  • Sylviane SAUGUES, Maître de conférences en littérature française, Item/CNRS (équipe « Manuscrit, linguistique, cognition ») ; Xavier GARNERIN, écrivain, rédacteur cartographe indépendant – La cartographie au service de la poétique du déplacement dans les romans de Christian Oster
  • Bénédicte GAZAGNE-ZAMORA, docteure en Lettres modernes, Erelha, laboratoire de recherche en lettres de l’ICT, Toulouse – La cartographie proustienne. Territoires et espaces réels et symboliques

10 h 30 – Pause

11 h 00 – Mise en carte de l’éthique

  • Delphine PAPIN, Francesca FATTORI, Flavie HOLZINGER, Institut Français de Géopolitique (Paris 8) et journalistes au Monde Cartographier des représentations géopolitiques. Cartographier les utopies
  • Matthew MOYLE, Ph.D. Assistant Professor of French, Oxford College, Emory University (Géorgie, USA) – Récits-cartographes ; cartes-palimpsestes

12 h 00 – Déjeuner

14 h 00 – Itinéraires numériques, les nouveaux habits de la cartographie

  • Pascale ARGOD, PRCE à l’université de Bordeaux IV, Docteure en sciences de l’information et de la communication – Le carnet de voyage intermédia, esthétique géographique et art visuel pour la valorisation des lieux touristiques et patrimoniaux : de la cartographie sensitive et de l’image composée à l’itinéraire culturel
  • Caroline BOUGOURD, Doctorante Paris 1 - La Sorbonne ; Loup CELLARD, Scénariste nouveaux médias CFA com’ de Bagnolet ; Robin de MOURAT, Normalien en Design à l’ENS Cachan – La balade au Merlan, une ballade mémorielle ? Ou la controverse patrimoniale d’un quartier à l’épreuve d’une carte interactive
  • Sylvie LAROCHE, Architecte, doctorante au CRESSON et Grégoire ChELKOFF, Architecte, Professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble et directeur du Laboratoire CRESSON, Centre de recherche sur l'espace sonore et l'environnement urbain – Explorations urbaines sur internet

15 h 30 – Pause

16 h 00 – Expérimentations in situ

  • Arnaud du BOISTESSELIN, Photographe et journaliste indépendant, auteur – L’immeuble Yacoubian
  • Michel-Jean LAVEAUD, Directeur du CICSTE Arcure Art. 17, chef de projet interrégional RELIANCE 2010 2020, Animateur de L'OUvroir de CItoyennetés POtentielles – Pays d’art et d’histoire, stèles & monuments et le nouveau design des territoires

17 h 00 – Fin des journées

Lieux

  • IADT, 51 bd François Mitterrand | MSH, 4 rue Ledru
    Clermont-Ferrand, France (63)

Dates

  • vendredi 16 novembre 2012
  • samedi 17 novembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • cartographie, géographie littéraire, récits, lieux

Contacts

  • Mauricette Fournier
    courriel : Mauricette [dot] FOURNIER [at] univ-bpclermont [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mauricette Fournier
    courriel : Mauricette [dot] FOURNIER [at] univ-bpclermont [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Comment cartographier les récits documentaires et fictionnels ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 09 novembre 2012, http://calenda.org/226398