AccueilLes recherches en sciences sociales : les méthodologies au prisme du handicap

Les recherches en sciences sociales : les méthodologies au prisme du handicap

Research in the social sciences: methodologies through the prism of disability

Troisième journée du GT Handicap(s)

Third GT Handicap(s) study day

*  *  *

Publié le mardi 18 décembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le GT Handicap(s), groupe de jeunes chercheurs soutenu par le programme « Handicap et sciences sociales » de l'EHESS et le Réseau santé et société, organise sa troisième journée d’études, consacrée aux méthodologies utilisées dans les recherches sur le handicap en sciences sociales, le vendredi 17 mai 2013. Cette journée vise à s'interroger sur l’influence de la spécificité de l’objet « handicap »  sur les méthodologies tant qualitatives que quantitatives dans les recherches en sciences sociales (droit, ethnologie, géographie, histoire, économie, psychologie sociale, science politique, sociologie, STAPS). Travailler sur le handicap amène-t-il à adapter ou transformer des démarches classiques de recherche, voire à en inventer de nouvelles ? Certaines approches théoriques renforcent-elles l'utilisation de certaines méthodes ? Quelles leçons tirer des expériences acquises dans d’autres contextes, en particulier celles en Angleterre en matière de recherches participatives ? Comment améliorer les stratégies méthodologiques adoptées et en élaborer de communes ? Ces stratégies pourraient-elles être transférées ? A l'inverse, des méthodes utilisées dans d'autres champs peuvent-elles être utilisées lors de recherches sur le handicap ?

Annonce

Le GT Handicap(s), groupe de jeunes chercheurs soutenu par le programme « Handicap et sciences sociales » de l'EHESS et le Réseau Santé et Société, organise sa troisième journée d’études, consacrée aux méthodologies utilisées dans les recherches sur le handicap en sciences sociales, le vendredi 17 mai 2013.

Argumentaire

Cette journée vise à s'interroger sur l’influence de la spécificité de l’objet « handicap »  sur les méthodologies tant qualitatives que quantitatives dans les recherches en sciences sociales (droit, ethnologie, géographie, histoire, économie, psychologie sociale, science politique, sociologie, STAPS).

Travailler sur le handicap amène-t-il à adapter ou transformer des démarches classiques de recherche, voire à en inventer de nouvelles ? Certaines approches théoriques renforcent-elles l'utilisation de certaines méthodes ? Quelles leçons tirer des expériences acquises dans d’autres contextes, en particulier celles en Angleterre en matière de recherches participatives ? Comment améliorer les stratégies méthodologiques adoptées et en élaborer de communes ? Ces stratégies pourraient-elles être transférées ? A l'inverse, des méthodes utilisées dans d'autres champs peuvent-elles être utilisées lors de recherches sur le handicap ?

Trois axes ont été retenus pour cet appel à communication.

Accès au terrain, aux données et méthodologies

Cet axe explorera les questions liées au recueil de données dans les recherches en sciences sociales sur le handicap, qu’il s’agisse de recueil de discours, de pratiques ou de documents.

Du point de vue du recueil des discours, on pourra s’interroger sur les procédés méthodologiques mis en place pour communiquer entre un(e) enquêteur(trice) et un(e) enquêté(e), quels que soient les moyens de communication respectifs utilisés. Comment accéder à la parole des personnes utilisant des moyens différenciés de communications ? Comment améliorer les moyens d’une compréhension réciproque ? Comment accéder également à certains types de documents peu valorisés ?

Du point de vue de l’observation des pratiques, on pourra analyser celles élaborées par les chercheurs eux-mêmes pour accéder aux contextes propres au champ du handicap (contextes institutionnels fermés, situations d’isolement social, etc.). De même, comment accéder aux personnes ayant une déficience mais ne se définissant pas comme appartenant au monde du handicap ?

On pourra aussi se demander si les méthodologies décrites gagneraient à être utilisées dans d’autres domaines que celui du handicap, si elles pourraient être incluses dans des protocoles d’enquête s’appliquant à d’autres échantillons de populations, voire à des enquêtes dites en « population générale » ?

Approches théoriques, définitions de l’objet et méthodologies

Si une méthodologie est définie en partie par l’objet de recherche retenu, dans quelle mesure les approches théoriques, les modèles conceptuels utilisés pour aborder le « handicap » influencent-ils la méthodologie adoptée pour l’objectiver ? Selon que le chercheur soit dans une perspective situationnelle ou décentrée du handicap les méthodologies utilisées sont-elles différentes ? Quelles sont-elles et quelles sont leurs implications respectives ?

Une approche fondée sur le modèle social du handicap (Oliver, 1990), une autre systémique (Fougeyrollas et al., 1998) ou une perspective plus générale comme celle de Sen (2010) sur les capabilités donnent-elles lieu à l'utilisation d'outils méthodologiques différents ? De la même manière, qu’en est-il des approches participatives mises en application dans les recherches menées en particulier en Angleterre ? Ces recherches participatives, visant à intégrer les personnes directement concernées, peuvent amener à réfléchir aux types de questions dès lors posées et sur l'autonomie des chercheurs.

Face aux évolutions conceptuelles, comment adapter les méthodologies classiquement utilisées dans le champ ? Quels sont les obstacles à surmonter, à éviter ?

Enfin, dans quelle mesure les méthodologies élaborées en fonction de ces options théoriques pourraient-elles trouver des applications dans d’autres domaines de recherche, enrichir certains protocoles dès leur conception ?

Éthique et méthodologies

Ces questions croisent inévitablement celles liées à l’éthique. Le champ du handicap, comme d’autres, permet d’aborder ces interrogations à travers l’analyse de situations d’observation et d’entretien dans lesquelles les chercheurs peuvent potentiellement se trouver face à des personnes isolées socialement et/ou dont la parole est confisquée.

On pourra s'interroger sur la posture du chercheur en situation d'enquête et de recueil de données. Par exemple, comment analyser les stratégies et les pratiques mises en place et interroger leurs conséquences ?

Comment les chercheurs peuvent-ils se positionner afin de garantir et protéger la parole de certains interlocuteurs ? Comment travailler, négocier les conditions de réalisation de certains entretiens à effectuer dans des contextes complexes ? Comment réagir face à la souffrance potentielle de certain(e)s enquêté(e)s ? Enfin, cette journée sera aussi l'occasion de se questionner sur les transferts potentiels des éléments soulevés dans ce cadre vers d’autres champs de recherche et inversement.

Comité d'organisation 

  • Marie Cuenot, Doctorante, SANTESIH
  • Elise Lantz, Doctorante, SANTESIH
  • Martial Meziani, GEPECS

Modalités de participation

La journée est organisée à destination des jeunes chercheur-e-s (Master 2, doctorant, docteur ayant récemment soutenu ou post-doctorant).

Les propositions de communication sont à envoyer à gthandicaps@gmail.com

au plus tard le vendredi 18 janvier 2013.

  • Nom, Prénom :
  • Discipline :
  • Statut, institution de rattachement :
  • Titre de la communication :
  • Résumé de la communication proposée : 2000 signes (espaces compris) maximum

Lieux

  • MSH Paris-Nord - 4 rue de la Croix Faron
    Saint-Denis, France (93)

Dates

  • vendredi 18 janvier 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • handicap, sciences sociales, méthodologies

Contacts

  • Comité d'organisation du colloque
    courriel : gthandicaps [at] gmail [dot] com
  • Martial Meziani
    courriel : martial [dot] meziani [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Martial Meziani
    courriel : martial [dot] meziani [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les recherches en sciences sociales : les méthodologies au prisme du handicap », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 18 décembre 2012, http://calenda.org/233002