AccueilBlack Portraiture(s)

Black Portraiture(s)

Black Portraiture(s)

Représentation du corps noir en Occident

The Black Body in the West

*  *  *

Publié le jeudi 03 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Paris, scène culturelle internationale incontournable, très influente en Occident tant sur le monde des arts que sur les notions de modernité, s’est avérée être le lieu idéal pour la conférence, « Black Portraiture(s) : La représentation du corps noir en Occident ». Cette conférence est la cinquième d’une série organisée depuis 2004 par Harvard University et New York University. Du XIXe siècle à nos jours, « Black Portraiture(s) » a pour objectif d’explorer les différents concepts de fabrication et outils d'auto-représentation ainsi que la notion d'échange à travers le regard, dans les domaines des arts plastiques et visuels, de la littérature, de la musique, de la mode et des archives.

Annonce

Présentation

Paris, scène culturelle internationale incontournable, très influente en Occident tant sur le monde des arts que sur les notions de modernité, s’est avérée être le lieu idéal pour la conférence, « Black Portraiture(s) : La représentation du corps noir en Occident ». Cette conférence est la cinquième d’une série organisée depuis 2004 par Harvard University et New York University. Du XIXe siècle à nos jours, « Black Portraiture(s) » a pour objectif d’explorer les différents concepts de fabrication et outils d'auto-représentation ainsi que la notion d'échange à travers le regard, dans les domaines des arts plastiques et visuels, de la littérature, de la musique, de la mode et des archives. Comment sont exposées ces images, à la fois positives et négatives, qui définissent, reproduisent, et transforment la représentation du corps Noir ? Pourquoi et comment le corps Noir est-il devenu un produit négociable sur le marché mondial et quelle en est sa légitimité ? Tout aussi essentiel, quelles sont les réponses et les implications ? Comment la représentation du corps Noir pourrait-elle être libératrice tant pour le porteur de cette image que pour le regardant ? L’image du noir peut-elle être « déracialisée » afin d’encourager le regroupement culturel et favoriser la ré-appropriation et une expression diversifiée au-delà des limites de la race ? Bien que la représentation et la description des personnes noires ont le plus souvent été dominées par des approches faites à partir de la race et la sexualité, la manière dont le corps Noir a été imaginé en Occident a toujours été un espace riche en termes d’observations et de contestations. Black Portraiture(s) s’appuie sur les travaux et pensées d’écrivains, d’académiciens, d’artistes plasticiens et visuels et de commissaires d’art, parmi les plus influents aujourd'hui ou émergents. Cette conférence permettra aussi d’ouvrir une large discussion sur la place de l'Afrique dans l'imaginaire populaire. Il est important de noter que ce projet a bénéficié d’une exceptionnelle collaboration.  

Jeudi 17 janvier

École nationale supérieure des beaux-arts
14, rue Bonaparte
Amphi 1/Bâtiment des Loges (A)
Salle de conférences/Palais des études (SC)

9 h 30 – 16 h INSCRIPTION

10 h 15 – 10 h 30 ACCUEIL (A)

  • Cheryl Finley – Cornell University – Department of History of Art and Visual Studies
  • Deborah Willis – New York University – Department of Photography & Imaging

10 h 30 – 11 h MESSAGE DE BIENVENUE DES ORGANISATEURS (A)

  • Henry Louis Gates, Jr. – Harvard University –W. E. B. Du Bois Institute for African American Research
  • Nicolas Bourriaud – Directeur, École nationale supérieure des beaux-arts
  • Manthia Diawara – New York University – Institute of African American Affairs
  • Jean-Paul Colleyn – Centre d'études Africaines, EHESS/IRD
  • Awam Amkpa – New York University – Department of Social and Cultural Analysis
  • Lydie Diakhaté – New York University – Institute of African American Affairs

11 h – 12 h SÉANCE PLÉNIÈRE D’OUVERTURE (A)

  • Noemie oxley, modératrice, Chercheuse doctorante à l'EHESS et au Goldsmith College
  • Jean-Pierre Dozon, Directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, Directeur de recherche à l'IRD, "Régénérer la "race noire" et régénérer la nation française. Les jeux de miroir de l'imperium français en Afrique".
  • Jean-François Chevrier, History of Contemporary Art, École nationale supérieure des beaux-arts, “Kerry James Marshall's Work et sa Réception”

12 h – 13 h PAUSE DÉJEUNER 

13 h – 13 h 45 CONFÉRENCIER INVITÉ (A)

  • Lilian Thuram, ancien footballeur professionnel, à l'origine de la Fondation Lilian Thuram : Education Contre le Racisme  

14 h - 15 h 30 EXOTISME ET AMBIGUITÉ, (A)

  • Jean-Paul Colleyn, président de séance, EHESS/IRD, Centre d’études africaines
  • Nathalie Coutelet, Université de Paris 8 Habib Benglia, "Exo/Ero/tisme au music-hall : les figures d'Habib Benglia et Feral Benga"
  • Sylvie Chalaye, Université de Rennes et Université Sorbonne Nouvelle-Paris III, "La Vénus noire et ses avatars scéniques de Sartjie Bartman à Josephine Baker : érotisme sauvage, corps -territoire et modernité.”
  • Christine Douxami, Université de Franche-Comté, CEAf, "Le corps noir brésilien et son auto-représentation dans le théâtre militant : exotisme ou auto-affirmation ?"
  • Pascal Blanchard, historien, co-directeur du Groupe de recherche Achac, "L’invention du corps noir"

14 h - 15 h 30 L'IMAGINAIRE ET LE CORPS NOIR (SC)

  • Kalia Brooks, présidente de séance
  • Anne Lafont, INHA, “The Pendule au Nègre”
  • Tuliza Fleming, NMAAHC, Smithsonian, “Disappearing Acts: The Eradication of Black Male Agency in Charles Webber’s The Underground Railroad”
  • Michelle stephens, Rutgers University, “Defacing the Portrait in Contemporary Caribbean Art”
  • Adrienne L. Childs, Membre du W. E .B. Du Bois Institute, Harvard University, “The Blackamoor and the Lady: The Decorative Black Body, Luxury and Fashion”
  • Alissandra Cummins, Directrice de la "Barbados Museum and Historical Society", Coordinatrice du Black Diaspora Visual Arts Programme
  • Allison Thompson, Directrice de la Faculté des Beaux-Arts au Barbados Community College, Coordinatrice du Black Diaspora Visual Arts Programme, “The Unnamed Body: The commodification and codification of colour”
  • Gunja Sen Gupta, professeur d'histoire au Brooklyn College et au Graduate Center de CUNY, “Images of Uplift: The Visual Politics of African American Reform in the Progressive Era”

15 h 30 – 15 h 45 PAUSE CAFÉ

15 h 45 - 17 h 15 (T) AU COEUR DE LA COLLECTION : LES MUSÉES ET LEURS ARCHIVES (A)

  • Dominique Malaquais, Centre d’Études des Mondes Africains, C.N.R.S., présidente de séance
  • Françoise Vergès, Goldsmiths, University of London, “L’esclave dans les collections du Louvre ».
  • Bogumil Jewsiewicki, Université Laval, Québec, Canada, “La dignité et le désir : autoreprésentations des corps et visages ‘modernes’ dans la peinture et la photographie congolaises.”
  • Justin-Daniel Gandoulou, Université Rennes II, “Politique et élégance visuelle »
  • Prune Helfter, Fondatrice et directrice de la House of African Art, “Représentation du corps noir : le cas du Japon”
  • Christine Barthe, musée du quai Branly
  • Ngaire Blankenberg, Responsable du pôle Stratégie et Consultante Principale chez Lordculture, “From Representation to Engagement: Making space for black people in the new museums”

15 h 45 - 17 h 15 MIROIR MIROIR: LES STÉRÉOTYPES (SC)

  • Lydie Diakhaté, présidente de séance
  • Michele Wallace, Ecrivaine & Activiste, États-Unis "Change II: 100 Pound Weight Loss Story Quilt and Other Self-Portraits by Faith Ringgold”
  • Diagne Chanel, Peintre et Plasticienne, Sénégal / France, “Miroirs Mortels”
  • Nora Chipaumire, Chorégraphe, Zimbabwe / Etats-Unis
  • Léonora Miano, Ecrivain, Cameroun / Paris, “Effacer pour révéler”
  • Rokhaya Diallo, Editorialiste et Activiste, Sénégal / France
  • Trica Danielle Keaton, Vanderbilt University, “‘Au Nègre Joyeux’: Everyday Anti-blackness on rue Mouffetard”

Vendredi 18 janvier

Université Paris Diderot - Paris 7
15, rue Hélène Brion
Amphithéâtre Buffon

9 h – 17 h INSCRIPTION

9 h15 – 9 h 30 ACCUEIL

  • Jean-Paul Colleyn – EHESS/IRD, Centre d’études africaines
  • Manthia Diawara – New York University – Institute of African American Affairs

9 h 30 – 11 h SOUVENIRS ET NOSTALGIE : LES ARCHIVES DU CORPS NOIR

  • Cheryl Finley, Cornell University, présidente de séance
  • Pamela Newkirk, New York University; “Ota Benga in the Archive”
  • Roshini Kempadoo, University of East London, “Imagining Her(story): Memory and portraiture in postcolonial archives”
  • Celeste Marie Bernier, University of Nottingham, “Imaging Slavery: Representing and Remembering the Black Body in Contemporary African American and Black British Portraiture”
  • Brendan Wattenberg, Directeur des expositions au Walther Collection Project Space, New York, "Performing the Archive: The Black Body and the Borrowed Image.”
  • Renée Mussai, Autograph ABP (Londres) “Portraiture and Desire”

11 h – 12 h 30 TABLE RONDE – CORPS NOIRS : LIVE ET NON-CENSURÉS Isolde Brielmaier, Phd, présidente de séance, Commissaire principale au SCAD Museum of Art/SCAD Galleries

  •  Simon Njami , commissaire indépendant, « Le corps noir comme métaphore artistique »
  • Carrie Mae Weems, artiste, Jack Shainman Gallery, New York
  • Mickalene Thomas, artiste, Lehmann Maupin, New York
  • Elizabeth Colomba, Paris, “What’s in a name” (NY)
  • Kader Attia, Plasticien, Paris / Berlin / Alger
  • Jean-Ulrick Désert, Artiste, Allemagne (Haïti)
  • Lyle Ashton Harris, Artiste, New York University au Ghana, “Out in Africa”
  • Daniele Tamagni, Photographe, Milan, Italie, “From Gentlemen of Bacongo to Afrometals; global streetlife & old/new African urban subcultures”

  12 h 30 – 13 h 30 PAUSE DÉJEUNER 

13 h 30 – 15 h “MIX-UP, MIX-UP” : NIKKI MINAJ, RIHANNA ET AUTRES  (CONTRE)SENS SUR LE PLAISIR, LES ARTIFICES FÉMININS, LES REPRÉSENTATIONS DE LA DIASPORA NOIRE-AMÉRICAINE-CARIBÉENNE DANS LA CULTURE VISUELLE POPULAIRE

  • Joan Morgan, présidente de séance, Critique Culturelle, Auteur de “When Chickenheads Come Home to Roost” et doctorante en American Studies à NYU
  • Kevin Browne, professeur adjoint de rhétorique, Syracuse University, “When the Myth Gazes Back...And Smiles: Contemporary Masqueing and the Construction of a ‘Caribbean’ Icon”
  • Kimberli Gant, University of Texas, Austin, “Icons Brought Forward: Renee Cox’s Queen Nanny of the Maroons and The Discreet Charm of the Bougies”
  • Treva Lindsey, Professeur adjoint de Women Studies et Gender, University of Missouri, “(Mis)Reading Ri-Ri, (Mis)Identifying Nicki: Black Women’s Performative Alterity”
  • Mark Anthony Neal, Professeur de culture populaire noire, Duke University, “N*ggas in Paris or Hip-hop in Exile”

15 h –15 h15 PAUSE CAFÉ             

15 h15 - 15 h45 PORT DE RÊVE : À LA DECOUVERTE DU STYLE, DE LA BEAUTÉ ET DE L'ÉLÉGANCE NOIRS

  • Sandra Jackson-Dumont, Seattle Art Museum, présidente de séance
  • Mimi Plange, Styliste, Mimi Plange
  • Ekua Abudu, Avocate, pédagogue et spécialiste de la mode, “I REPRESENT....”
  • Michaela Angela Davis, écrivain, spécialiste de la mode et militante de l'image
  • Catherine McKinley, New York University, “Six Ways of Looking at A Dress: Fashion, Genocide, Diaspora Artists and the Sartorial Legacy of Namibia's Herero Women”
  • Robert O’Meally, Columbia University, “What Does it Mean to be Cool? A few Jazz Examples”
  • Katell Pouliquen, journaliste à l’Express, France
  • Anna Arabindan-Kesson, doctorante, Yale University, “Portraits in Black: Styling, Space, and Self in the work of Barkley Hendricks and Elizabeth Colomba”

16 h 45 – 18 h 15 SHOW UP TO SHOW OUT : L'ESSOR D'UN DANDYSME NOIR INTERNATIONAL

  • Shantrelle P. Lewis, présidente de séance, Commissaire Indépendante et Directrice des Expositions et de la Programmation Publique au Caribbean Cultural Center African Diaspora Institute (CCCADI), "Sartorial Shenanigans: The Global Black Dandy and Fashionable Manifestations of Eshu”
  • Michelle Joan Wilkinson, Directrice des Collections et des Expositions au Reginald F. Lewis Museum of Maryland African American History & Culture
  • Monica Miller, Barnard College, “’The beauty without which we cannot seem to live’: Black/Queer Dandyism”
  • Allison Janae Hamilton, New York University, “Mythic Beings: Black Women and the Aesthetics of Resistance in Art and Culture”
  • Michael McMillan, University of the Arts London, “Saga bwoys and Rude Bwoys: Migration, Grooming and Dandyism”
  • Ylva Habel, Etudes des médias et de la communication, Södertörn högskola, Sweden, “Afrodiasporic Dandy-narrative claims territory: Congolese counterpublics performing European identities in geographic and digital landscapes”

Samedi 19 janvier

Musée du quai Branly
37, quai Branly
Théâtre Claude Lévi-Strauss (TCL) et Salle de Cinéma (SC)

9 h 30 – 17 h INSCRIPTION 

9 h 30 – 9 h 40 ACCUEIL

  • Christine Barthe, musée du quai Branly

9 h 45 – 11 h (IL)LISIBILITÉS : LES ÉLÉMENTS DE LECTURE DU CORPS NOIR (TCL)

  • Awam Amkpa, président de séance, New York University
  • J. D. Ojeikere , Photographe - Nigéria, Beauté
  • Renée Cox, Photographe, Etats-Unis, Afro-Futurisme
  • Heike Behrend, Plasticienne, Allemagne, “‘The Couple’: Distance, Proximity and Intimacy in Popular Photographic Portraits in East Africa”
  • James Barnor, Photographe, Londres
  • Angèle Etoundi Essamba, Amsterdam/Cameroun
  • Kiluanji Kia Henda, Plasticien, Angola

9 h 45 - 11h INTERSECTIONS INEXTRICABLES : APPARITIONS NOIRES DANS L'EUROPE IMPÉRIALE (SC)

  • Yemane Demissie, président de séance, New York University
  • Idrissou Mora-Kpai, Cinéaste, Bénin
  • Temi Odumosu, chercheur postdoctoral Marie Curie, EUROTAST, “Caught between irreverent lines: African characters and caricatures from 18th century British print culture”
  • Maaza Mengiste, New York University, création littéraire
  • Artwell Cain, Fondateur et directeur de l'Institute of Cultural Heritage and Knowledge, Pays Bas, “The black body as a problem in the Netherlands”
  • Paul Kaplan, Art et Histoire de l'art, Purchase College, State University of New York, “‘A Mulatto Sculptor from New Orleans’: Eugène Warburg in Europe, 1853-1859”
  • Dell M. Hamilton, W.E.B. Du Bois Institute for African and African American Research, Harvard University, “‘Native’ Dahomey at the Paris Exhibition Universelle of 1900”

111 h - 12 h 30 EXPOSER LE CORPS NOIR (TCL)

  • Lydie Diakhaté, présidente de séance
  • N’Goné Fall, Commissaire, Paris/Dakar, “La non représentation du corps noir en Afrique”
  • Xuly Bët, Styliste et Plasticien, Sénégal/Mali/France
  • Elvira Dyangani Ose, Commissaire d'Art International, sponsorisé par Guaranty Trust Bank Plc, Tate Modern, Royaume-Uni, "Being the black body. Exhibition making as self-representational narrative"
  • Nadira Laggoune, Commissaire, Algérie "Le noir du corps n’est pas une couleur"
  • Salah Hassan, Cornell University

11 h – 12 h 30 ÉROTISMES NOIRS : NOUVELLES THÉORIES SUR LA RACE ET LE PORNO (SC)

  • Nicole Fleetwood, Rutgers, présidente de séance “Erotic Violence and Black Female Desire”
  • Carla Williams, RIT, “Mickalene Thomas and 1970's Porn”
  • Mireille Miller-Young, UCSB, “Grant of a Black Feminist Academic Pornographer”
  • Jennifer Christine Nash, GWU, "Race-Pleasure on the Pornographic Screen"
  • Jafari Allen, Yale, “Re-framing the Favela: 'Pornblography' and Diasporic Circuits of Black Gay Desire”

12 h 30 – 13 h 30 PAUSE DÉJEUNER 

13 h 30 -15 h VOIX CONTEMPORAINES : NOMMER ET LABÉLISER LE CORPS NOIR (TCL)

  • Hank Willis Thomas, président de séance, “Branded: The Black Male Image”
  • Alexis Peskine, Paris, “Masters of the Universal”
  • Misa Dayson, anthropologie, University of California, Los Angeles, “Uncoupling Fascism and Racism: A Critical Re-Reading of The Origins of Totalitarianism”
  • Nana Adusei-Poku, Enseignante au Département des arts médiatiques, Université des Arts de Zürich, “Iwishiwas- Visual Disobedience and Diasporic Interconnectivity”
  • Aja Monet, Poète, Paris/New York, "Surrendering to the Metaphor: A Search for Meaning"
  • Franck Freitas et Malek Bouyahia, Université de Saint Denis-Paris 8, “The remembrance of the black body: when Walter Benjamin’s jetztzeit ‘raps’ History!”

13 h 30 - 15 h 00   LA BEAUTÉ : DE JOSEPHINE À MAXINE (SC)

  • Michael Dinwiddie, président de séance, New York University, “Maxine Powell: the Female Body in Relation to (Male and Female) Sensuality”
  • Anna Maria Horsford , actrice, Los Angeles
  • Dyana Williams, publicitaire, co-fondatrice de l'International Association of African American Music Foundation, “Rihanna and Racial Notions of Beauty”
  • Horace Porter, University of Iowa, “James Baldwin’s Portraits of Black Boys and Native Sons in Paris: Reading ‘This Morning, This Evening so Soon’”
  • Dominic Thomas, Professeur, directeur du département des Études françaises et francophones, UCLA, "Afropean Bodies”
  • John Shevin Foster, Brooklyn Academy of Music, "Black Male Personae in Hip-Hop and Hip Hop Education"

15 h – 15 h 15 PAUSE CAFÉ

15 h 15 - 15 h 45 L'UNIVERSALISATION DU CORPS NOIR (TCL)

  • Jeff Rabhan, président de séance, Clive Davis Institute of Recorded Music, New York University
  • Jason King, Clive Davis Institute of Recorded Music, New York University, "Michael Jackson's Iconic Body as Visual Show in ‘This Is It’"
  • Tracey Sharpley-Whiting, Professeur émérite Gertrude Conaway Vanderbilt African American and Diaspora Studies et de la diaspora et de Français, Vanderbilt University, “Miss Baker Regrets”
  • Ed Guerrero, départements de Cinéma et des études africaines, New York University, “Bamboozled: Self-representation and It’s Discontents”
  • Sam Pollard, Cinéaste et Monteur, New York University
  • Lewis Watts, University of California Santa Cruz, “New Orleans Suite and Migration in the Diaspora”
  • Vera Grant, Directrice de la Cooper Gallery, Harvard University, “The Goetz Medals: The Enduring Visual Registers of Lurid Patriotism”

16 h 45 – 18 h 15 PERSPECTIVES NOIRES : LA VISUALITÉ, LE CADRE CINÉMATOGRAPHIQUE ET LE CORPS NOIR (TCL)

  • Michael Gillespie, Ohio University, président de séance, “Let Me Rub You Down: Noir et Blanc, Adaptation and Queer/Postcolonial Horror”
  • Erica Edwards, UC Riverside, “The Other Side of Terror: The Picture of Black Intimacy with U.S. Counterinsurgency after 9/11”
  • Eve Dunbar, Vassar College, “Doing Violence to the Screen: Generational Gazes, Blaxploitation, and Black Female ‘Freedom’ in Martha Southgate’s Third Girl From The Left”
  • Hiram Perez, Vassar College, “Framing Black Angels: Imitation of Life in Mexican Cinema and Telenovela”

16 h 45 – 18 h 15 OUT OF AFRICA : JEUNES FEMMES DERRIÈRE LA CAMERA (SC)

  • Shelley Rice, co-présidente de séance, Professeur d'art, New York University
  • Jeanne Mercier, co-présidente de séance,, co-fondatrice et coordinatrice d' Afrique en Visu
  • Zanele Muholi, Photographe, Afrique du Sud
  • Nandipha Mntambo, Artiset, Swaziland/Afrique du Sud, “Re-looking”
  • Maïmouna Guerresi, Artiste, Milan, Italie, “The Mystic Black Body: A Journey through Inner Beauty”
  • Ayana V. Jackson, Artiste, Etats-Unis/France/Afrique du Sud
  • Nadia Benchallal, Photographe, France/Algérie

Dimanche 20 janvier

Musée du quai Branly
Projections de films dans la Salle de Cinéma (SC).

11 h – 11 h 15 ACCUEIL

11 h 15 – 11 h 30 LES PRINCES NOIRS DE SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS

(14 min, 1975) de Ben Diogaye Beye
Une satire sur de jeunes hommes prêts à faire les promesses les plus extravagantes afin de satisfaire les désirs d'expériences exotiques des jeunes femmes.

  11 h 30 – 12 h 45 L'IMPORTANCE D'ÊTRE ÉLÉGANT

(69 min, 2004) documentaire de George Amponsah
Ce film raconte l'histoire d'un des clubs les plus insolites au monde : La SAPE. Ses membres, les Sapeurs, viennent de la République démocratique du Congo et ont élevé la mode au rang de religion. Au son de la superbe musique congolaise, le film suit le chef spirituel des sapeurs, Papa Wemba, musicien mondialement célèbre, connu sous le nom du « Roi de La Sape ».

13 h – 13 h 45 NORA

(30 min, 2008) documentaire de Alla Kovgan et David Hinton

En présence de Nora Chipaumire
Nora est inspiré de l'histoire vraie de la danseuse Nora Chipaumire, née au Zimbabwe en 1965. Dans le film, Nora retourne sur les lieux de son enfance et y évoque des souvenirs restés vifs. Mêlant danse et performance, elle donne vie à sa propre histoire et déroule son récit en un long poème fait de sons et d'image.

14 h – 16 h SHAFT

(100 min, 1971) de Gordon Parks - Musique originale de Isaac Hayes.

Présenté par Ed Guerrero
Film d'action présentant des éléments de film noir, Shaft raconte l'histoire d'un détective privé, John Shaft, qui parcourt Harlem et les quartiers régis par la mafia italienne à la recherche de la fille d'un gangster noir.

16 h 15 – 18 h MONA LISA

(1 h 44 min, 1986) drame réalisé par Neil Jordan
Bob Hoskins est George, un dur au grand cœur, homme de main récemment libéré de prison où il a purgé une peine à la place d'un parrain joué par Michael Caine. Toujours prêt à rendre service, George se fait engager comme chauffeur pour Simone (Cathy Tyson), une call-girl de luxe arrogante.

Lieux

  • École nationale supérieure des beaux-arts, Amphi 1 / Bâtiment des Loges (A) Salle de conférences / Palais des études (SC) | Université Paris Diderot, Amphithéâtre Buffon | Musée du quai Branly, Théâtre Claude Lévi-Strauss (TCL) et Salle de Cin - 14 rue Bonaparte | 15 rue Hélène Brion | 37 quai Branly
    Paris, France (75006 | 75007)

Dates

  • jeudi 17 janvier 2013
  • vendredi 18 janvier 2013
  • samedi 19 janvier 2013
  • dimanche 20 janvier 2013

Mots-clés

  • exotisme, ambiguité, imaginaire, corps noir, musées, archives, stéréotypes, sape, beauté, image

Contacts

  • Anna Gianotti Laban
    courriel : anna [dot] laban [at] quaibranly [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anna Gianotti Laban
    courriel : anna [dot] laban [at] quaibranly [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Black Portraiture(s) », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 03 janvier 2013, http://calenda.org/233064