AccueilLa révolution de la science ouverte et de l'accès libre

La révolution de la science ouverte et de l'accès libre

The revolution of open science and open access

État des débats et des enjeux

The current state of issues and debates

*  *  *

Publié le vendredi 04 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

La science ouverte recouvre quatre grands aspects de la pratique scientifique contemporaine : 1) l'accès libre pour tous les internautes à toutes les publications scientifiques arbitrées par les pairs (le libre accès) ; 2) le partage des données de recherche et l'évaluation scientifique ouverte (la science en ligne) ; 3) la science collaborative (ou citoyenne) qui intègre des non-professionnels de la recherche scientifique dans les projets de recherche ; 4) la science 2.0 qui regroupe les réseaux sociaux et blogs où s'expriment de plus en plus les chercheurs, y compris pour présenter et mettre en débat leurs hypothèses. Le but de ce colloque organisé par l'Association science et bien commun est de proposer un état des lieux et des débats sur la science ouverte et l'accès libre. Il prendra la forme d'une série de tables rondes et de conférences proposant des bilans, des exemples et des études de cas et laissant largement aux personnes présentes le temps de discuter. 

Annonce

En 2013, l'Association science et bien commun parraine le colloque « Révolution de la science ouverte et de l'accès libre : état des débats et des enjeux » qui se tiendra les 6-7-8 mai à Québec (Université Laval) dans le cadre du congrès annuel de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS).

Présentation

La pratique scientifique traverse actuellement une crise morale partout dans le monde, comme le montrent le nombre croissant de rétractations d'articles frauduleux même dans les plus grandes revues, le manque d'intérêt ou de confiance des décideurs dans les avis scientifiques, la fragilisation de l'autorité des organismes régulateurs (en sciences de la santé notamment), les conflits d'intérêts individuels et institutionnels dans la recherche et l'innovation et la domination du modèle compétitif et entrepreneurial du métier de chercheur qui génère une nouvelle « souffrance au travail ».  

La science ouverte (ou open science), qui valorise l'accès au savoir, la collaboration entre chercheurs, les contacts entre les chercheurs et la société, permettra-elle non seulement de repenser en profondeur les aspects du système scientifique actuel qui ont généré cette crise, mais aussi de le transformer ?

La science ouverte recouvre quatre grands aspects de la pratique scientifique contemporaine : 1) l'accès libre pour tous les internautes à toutes les publications scientifiques arbitrées par les pairs (le libre accès), 2) le partage des données de recherche et l'évaluation scientifique ouverte (la science en ligne), 3) la science collaborative (ou citoyenne) qui intègre des non professionnels de la recherche scientifique dans les projets de recherche, 4) la science 2.0 qui regroupe les réseaux sociaux et blogs où s'expriment de plus en plus les chercheurs, y compris pour présenter et mettre en débat leurs hypothèses. Le colloque abordera aussi le lien entre la science ouverte et les politiques scientifiques nationales.

L'existence même de ces nouvelles pratiques est une révolution par rapport aux pratiques conventionnelles de la science (revues réservées aux abonnés, données protégées ou secrètes, exclusion des non-pairs, confinement à la parole scientifique institutionnelle dans les revues ou les livres). Selon les pays, les universités et les disciplines, cette révolution s'effectue à des vitesses différentes. Par exemple, l'Université de Liège a rendu obligatoire le dépôt des articles de tous ses chercheurs dans son archive ouverte, alors que des universités québécoises n'ont pas encore développé une telle archive.

Le but de ce colloque est de proposer un état des lieux et des débats sur la science ouverte et l'accès libre. Il prendra la forme d'une série de tables rondes et de conférences proposant des bilans, des exemples et des études de cas et laissant largement aux personnes présentes le temps de discuter. Voici les thèmes et le calendrier provisoire :

  • 6 mai : l'accès libre pour tous les internautes à toutes les publications scientifiques arbitrées par les pairs (l'auto-archivage, les modèles verts et dorés de l'accès libre, les édpôts institutionnels dans les universités);
  • 7 mai (matin) : le partage des données de recherche et l'évaluation scientifique ouverte (la science en ligne);
  • 7 mai (après-midi) : la science collaborative (ou citoyenne), qui intègre des non-professionnels de la recherche scientifique dans les projets de recherche;
  • 8 mai (matin) : la science 2.0, qui regroupe les réseaux sociaux et blogues où s'expriment de plus en plus les chercheurs, y compris pour présenter et mettre en débat leurs hypothèses, et qui conduit à repenser la scientométrie avec la création des altmetrics;
  • 8 mai (après-midi) : les liens entre la science ouverte et les politiques scientifiques, notamment les politiques d'information scientifique (imposer, encourager, appuyer, financer, etc.).

Modalités de soumission

Les propositions de communication sont attendues jusqu'au 25 janvier 2013

sur ce formulaire en ligne.

  • La réponse sera donnée au plus tard le 1er février.
  • En cas d'acceptation, les conférenciers devront s'inscrire sur le site de l'ACFAS et s'y ouvrir un compte.

Comité scientifique

  • Jean Bernatchez, Université du Québec à Rimouski,
  • Olivier Charbonneau, Université Concordia,
  • André Lemelin, consultant en politique scientifique,
  • Mélissa Lieutenant-Gosselin, doctorante en communication publique,
  • Florence Piron, Université Laval.

Informations générales

  • L'inscription au congrès doit être payée par chaque conférencier. Voir le site de l'ACFAS pour les tarifs.
  • La Ville de Québec offre de nombreux hôtels et chambres d'hôtes. Nous pourrons vous aider à en choisir. L'Université Laval est un grand campus un peu excentré par rapport au centre-ville, mais très accessible par le réseau d'autobus express.
  • Si vous pensez avoir besoin d'aide financière (billet d'avion ou hébergement), veuillez nous l'indiquer dans le formulaire de proposition de communication. Nous pourrons ainsi mieux planifier notre demande de subvention.
  • Il sera possible de participer par Skype pour ceux qui ne peuvent se déplacer à Québec.

Lieux

  • Université Laval
    Québec, Canada

Dates

  • vendredi 25 janvier 2013

Mots-clés

  • libre accès, science ouverte, science citoyenne, auto-archivage, politique scientifique, dépôt institutionnel, blog de science, données ouvertes, évaluation ouverte

Contacts

  • Florence Piron
    courriel : Florence [dot] Piron [at] com [dot] ulaval [dot] ca

Source de l'information

  • Florence Piron
    courriel : Florence [dot] Piron [at] com [dot] ulaval [dot] ca

Pour citer cette annonce

« La révolution de la science ouverte et de l'accès libre », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 04 janvier 2013, http://calenda.org/233771