AccueilL’Éducation nationale au risque de l’Éducation nouvelle (1945-1975)

L’Éducation nationale au risque de l’Éducation nouvelle (1945-1975)

The national education system and the risk of the New Education (1945-1975)

*  *  *

Publié le mardi 08 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Cette journée d’étude se propose d’interroger l’influence du mouvement de l’Éducation nouvelle sur les orientations et les méthodes pédagogiques officielles de l’Éducation nationale de la Libération jusqu’à la création du collège unique en 1975. À cet effet, notre ambition est d’analyser les effets de conversion et / ou de résistance dans le champ scolaire à ses divers degrés d’enseignement. Nous chercherons également à repérer par quels biais cette contagion ou, au contraire, la circonscription de ces essais de pédagogie nouvelle a été orchestrée.

Annonce

Présentation

Cette journée d’étude se propose d’interroger l’influence du mouvement de l’Éducation nouvelle sur les orientations et les méthodes pédagogiques officielles de l’Éducation nationale de la Libération jusqu’à la création du Collège unique en 1975. À cet effet, notre ambition est d’analyser les effets de conversion et / ou de résistance dans le champ scolaire à ses divers degrés d’enseignement. Nous chercherons également à repérer par quels biais cette contagion ou, au contraire, la circonscription de ces essais de pédagogie nouvelle a été orchestrée. À cet effet, il conviendra d’étudier les associations d’éducation nouvelle qui grâce à leurs relais au sein du ministère de l’Éducation nationale ont accompagné certaines de ces réalisations au cours de la période retenue ici. Les déterminants contextuels seront également appréhendés afin de pouvoir saisir les circonstances à partir desquelles ces expériences sont nées avant de devoir se résoudre à disparaître. Nous verrons également dans quelle mesure les réformes scolaires ont contribué à interroger certaines pratiques d’enseignement en pointant leurs limites. Cette journée sera, enfin, l’occasion de réfléchir sur les différents axes de mise en œuvre possible destinés à accompagner une évolution des pratiques pédagogiques à l’heure où notre pays s’engage sur la voie du changement. Les échanges que nous espérons nombreux à cette occasion, souhaitent ainsi nourrir une réflexion sur la réforme à venir de notre École.

Programme

9h.  Accueil

9h15. Ouverture

  • Colombe Brossel, Adjointe au Maire de Paris en charge des questions éducatives.
  • Martine Safra, IGEN, Présidente du CUIP

9h30. Introduction à la journée

  • Françoise F. Laot (Université de Reims Champagne-Ardennes)
    Les années 1960 et la question éducative en France : quels enjeux ?

10h-11h. L’Éducation nouvelle en actes

Présidence : Laurent Gutierrez (Université de Rouen)

  • Sylvain Wagnon (Université de Montpellier 2)
    L’école Decroly : un laboratoire pédagogique pour l’enseignement public ?
  • Catherine Dorison (IUFM de Cery-Pontoise)
    La promesse non tenue par les Classes de transition (1962-1970)

10h45-11h. Echanges avec la salle

11h-12h. Pour une « éducation nouvelle scolaire »

Présidence : Jean-Paul Delahaye, Directeur de la DGESCO, membre du CA du CUIP

  • Pierre Kahn (Université de Caen)
    Où en sont les méthodes actives en 1961 ?
  • Francine Best (IGEN honoraire)
    L’aventure des activités d’éveil en France

11h45-12h. Echanges avec la salle

12h-13h30  Déjeuner

13h30-15h. Éducation nouvelle et programmes scolaires

Présidence : Antoine Prost (Université de Paris 1. Panthéon-Sorbonne)

  • Marie-France Bishop (Université de Cergy-Pontoise)
    Réformer l’enseignement du français
  • Renaud d’Enfert (ENS. IFE)
    Mathématiques modernes et méthodes actives
  • Patricia Legris (Université de Rennes 2)
    Réformer l’enseignement de l’histoire au-delà des programmes

14h30-15h. Echanges avec la salle

15h-15h15. Pause

15h15-16h15. Des raisons d’espérer  

Présidence : Laurent Gutierrez (Université de Rouen)

  • Antoine Savoye (Université de Paris 8)
    Du difficile mais possible cheminement des idées de l’Éducation nouvelle dans l’Éducation nationale (1945-1975)
  • Jean-Michel Chapoulie (Université de Paris 1. Panthéon-Sorbonne)
    L’école des réformateurs (1963-1967)
  • André Robert (Université de Lyon 2)
    Le colloque d’Amiens (1968) : un acte manqué ?

16h15-16h45. Échanges avec la salle

16h45. -17h. Conclusion de la journée

  • Guy Avanzini (Université de Lyon 2)

Lieux

  • Salle des fêtes de la Mairie du 13ème arrondissement de Paris
    Paris, France (75013)

Dates

  • jeudi 14 février 2013

Mots-clés

  • réforme, Éducation nouvelle, pédagogie, histoire, Éducation nationale

Contacts

  • Laurent Gutierrez
    courriel : lgutierrez76 [at] aol [dot] com

Source de l'information

  • Laurent Gutierrez
    courriel : lgutierrez76 [at] aol [dot] com

Pour citer cette annonce

« L’Éducation nationale au risque de l’Éducation nouvelle (1945-1975) », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 08 janvier 2013, http://calenda.org/233925