AccueilCréation, distribution et consommation des produits culturels à l’ère du numérique

Création, distribution et consommation des produits culturels à l’ère du numérique

Creation, distribution and consumption of cultural products in the digital age

*  *  *

Publié le mercredi 16 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Les activités culturelles ont déjà connu par le passé des révolutions ou des modifications de leur « écologie ». La numérisation des contenus et le développement du haut débit ont généré des transformations qui ont modifié les équilibres sur chacun des différents maillons de la chaîne de valeur (création, production, édition, promotion, distribution, exploitation), mais qui ont aussi bouleversé l’organisation de l’ensemble de la production. Si le web génère une émulsion et une innovation dans la création, celles-ci passent-elles l'étape du marché, ou bien la consommation de masse reste-t-elle hiérarchisée comme dans l'ère pré-numérique ? L’objectif de la journée est, à partir de présentations par les chercheurs du projet de leurs principaux résultats, de susciter des échanges entre industriels, acteurs de la politique publique et chercheurs académiques.

Annonce

Présentation

Les activités culturelles ont déjà connu par le passé des révolutions ou des modifications de leur « écologie ». La numérisation des contenus et le développement du haut débit ont généré des transformations qui ont modifié les équilibres sur chacun des différents maillons de la chaîne de valeur (création, production, édition, promotion, distribution, exploitation), mais qui ont aussi bouleversé l’organisation de l’ensemble de la production.
Si le web génère une émulsion et une innovation dans la création, celles-ci passent-elles l'étape du marché, ou bien la consommation de masse reste-t-elle hiérarchisée comme dans l'ère pré-numérique ?

Cette journée d’étude est organisée par les membres du projet ANR PANIC (« Prosumérisation des audiences et numérisation des industries culturelles »). L’objectif de la journée est, à partir de présentations par les chercheurs du projet de leurs principaux résultats, de susciter des échanges entre industriels, acteurs de la politique publique et chercheurs académiques.

La participation est libre mais l’inscription obligatoire, sur le site du projet : http://panic.wp.mines-telecom.fr.

Programme 

  • 09h00 - 09h30 : Introduction
  • 09h30 - 12h00 : Table ronde 1 – Diversité et longue traîne

Internet est souvent considéré comme un moyen d’étaler la visibilité sur un plus grand nombre d’artistes et d’oeuvres, et comme un vecteur de « bouche à oreille électronique », c’est-à-dire des recommandations émises par des fans, permettant ainsi de s’affranchir du contrôle exercé sur la visibilité par la critique professionnelle. Qu’en est-il de cette diversité, sur la base de constatations empiriques ? En quels sens les recommandations sur les forums, les réseaux sociaux ou les blogs ont-telles un effet prescripteur sur les comportements d’achat?

Participants

  • Matthieu de Montchalin, Président du Syndicat de la Librairie Française
  • Yves Riesel, Président d'Abeille Musique et de Qobuz
  • Philippe Chantepie, Chargé de mission Stratégie-prospective,  Secrétariat général du Ministère de la Culture et de la Communication
  • Cédric Mallet, Directeur Général de jeuxvideo.com 

Modération : Françoise Benhamou, Membre du collège de l'ARCEP et Professeur à l'Université de Paris 13

12h00 - 13h30 : Pause déjeuner

  •  13h30 - 16h00 : Table ronde 2 – Nouveaux acteurs, nouveaux formats, nouveaux genres

Quels sont les formats émergents de la création, quels sont leurs publics et leurs voies de diffusion? Une hypothèse pourrait être faite que le numérique soumet tendanciellement la création à deux évolutions : l’encouragement de la participation, de la co-création et de la sociabilité des spectateurs transforme les anciennes audiences sérielles en publics actifs et expressifs ; l’essor de formes d’attention plus volatiles et dispersées oblige les genres à évoluer pour retenir l’exploration curieuse.

Comment se reforme l’opposition entre création artistique et industries culturelles dans le contexte de ces transformations ? Quels sont les profils des nouveaux amateurs à l’heure du Web 2.0 ? Comment le numérique modifie-t-il, pour les créateurs, l’équilibre entre formation professionnelle et apprentissages autodidactes ? Qu’en est-il, dans ce nouveau contexte, de la « démocratisation » de la création et de l’accès aux carrières artistiques ?

Participants

  • Olivier Donnat, chercheur au Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) du ministère de la Culture
  • Stéphane Natkin, directeur de l'ENJMIN (Ecole Nationale du Jeu et des médias interactifs numériques)
  • Yann Chauvière, éditeur du blog nesblog sur le jeu vidéo et les images animées
  • Jean-Christophe Théobalt, Ministère de la culture, département Education artistique et culturelle (sous réserve)

Modération : Dominique Pasquier, directrice de recherche CNRS, département Sciences Economiques et Sociales, Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications.

Catégories

Lieux

  • Conservatoire National des Arts et Métiers, Salle des Conseils - René Mayer Accès 39, 1er étage - 2 rue Conté
    Paris, France (75003)

Dates

  • vendredi 08 février 2013

Mots-clés

  • économie de la culture, sociologie de la culture, activité des audiences en ligne

Contacts

  • Irène Bastard
    courriel : irene [dot] bastard [at] telecom-paristech [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Irène Bastard
    courriel : irene [dot] bastard [at] telecom-paristech [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Création, distribution et consommation des produits culturels à l’ère du numérique », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 16 janvier 2013, http://calenda.org/234043