AccueilPour une histoire politique des sciences

Pour une histoire politique des sciences

For a political history of sciences

Enjeux, méthodes, questions

Issues, methods and questions

*  *  *

Publié le vendredi 11 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Ce séminaire, ouvert aux étudiant-e-s de master, aux doctorant-e-s et aux chercheur-e-s, a une double ambition : faire le point sur les recherches et les perspectives historiographiques les plus récentes en histoire des sciences et réunir des spécialistes d'histoire des sciences et des spécialistes venu-e-s d’autres horizons. En alternant des séances méthodologiques à des présentations de travaux en cours, l’objectif est de placer l'histoire des sciences au cœur des questionnements historiographiques actuels afin d’élaborer en commun de nouvelles perspectives de recherches.

Annonce

Présentation

Organisateurs :

  • Bruno Belhoste,
  • Diego Carnevale,
  • Jean-Luc Chappey,
  • Stéphane Lamassé,
  • Julien Vincent

Ce séminaire, ouvert aux étudiant-e-s de master, aux doctorant-e-s et aux chercheur-e-s, a une double ambition : faire le point sur les recherches et les perspectives historiographiques les plus récentes en histoire des sciences et réunir des spécialistes d'histoire des sciences et des spécialistes venu-e-s d’autres horizons. En alternant des séances méthodologiques à des présentations de travaux en cours, l’objectif est de placer l'histoire des sciences au cœur des questionnements historiographiques actuels afin d’élaborer en commun de nouvelles perspectives de recherches.

Pour sa première année, le séminaire portera sur l'idée d'une « histoire politique des sciences ». Il ne s’agira ni de faire entrer à toute force l'histoire des sciences dans la chronologie ou les objets de l'histoire politique, ni de limiter le point de vue aux seules politiques scientifiques, mais de repenser à la fois les échelles, les acteurs et les lieux de l’histoire des sciences à partir du politique et les dynamiques politiques à partir des objets scientifiques. Ce séminaire, ouvert aux étudiant-e-s de master, aux doctorant-e-s et aux chercheur-e-s, a une double ambition : faire le point sur les recherches et les perspectives historiographiques les plus récentes en histoire des sciences et réunir des spécialistes d'histoire des sciences et des spécialistes venu-e-s d’autres horizons. En alternant des séances méthodologiques à des présentations de travaux en cours, l’objectif est de placer l'histoire des sciences au cœur des questionnements historiographiques actuels afin d’élaborer en commun de nouvelles perspectives de recherches.  

Pour sa première année, le séminaire portera sur l'idée d'une « histoire politique des sciences ». Il ne s’agira ni de faire entrer à toute force l'histoire des sciences dans la chronologie ou les objets de l'histoire politique, ni de limiter le point de vue aux seules politiques scientifiques, mais de repenser à la fois les échelles, les acteurs et les lieux de l’histoire des sciences à partir du politique et les dynamiques politiques à partir des objets scientifiques.

Programme

Les séances ont lieu de 10h30 à 12h30

  • Séance 1 (07/02) : Séance d’introduction. « Qu’est-ce que l’histoire politique des sciences ? ».
  • Séance 2 (21/02) : Pour une histoire des sciences par en bas.

Autour de l’ouvrage de Clifford D. Conner, Histoire populaire des sciences (Éditions l’Echappée, 2011), avec Renaud d'Enfert (ENS Lyon-IFE, SHE).

  • Séance 3 (07/03) : Les enjeux politiques de l’histoire mondiale des sciences.

Autour des ouvrages de Timothy Brook, Le chapeau de Vermeer. Le XVIIe siècle à l’aube de la mondialisation (Payot, 2010) et de Serge Gruzinski, L’aigle et le dragon. Démesure européenne et mondialisation au XVIe siècle (Fayard, 2012), avec Karine Chemla (SPHERE).

  • Séance 4 (21/03): Questions politiques sur la longue durée ou Deep History.

Autour de Daniel Lord Smail & Dipesh Chakrabarty, avec Rafael Mandressi (Centre Koyré).

  • Séance 5 (04/04) : Science et politique autour des animaux.

Autour de l’ouvrage d’Eric BaratayLe Point de vue animal, une autre version de l'histoire (Seuil, 2011).

  • Séance 6 (18/04) : Pour une histoire politique de la médecine.

Avec Anne Carol (Université d'Aix-Marseille), autour de son ouvrage Physiologie de la Veuve. Une histoire médicale de la guillotine (Champ Vallon, 2012).

  • Séance 7 (25/04) : Question politiques sur l’histoire de l’environnement.

Avec Jean-Baptiste Fressoz (Imperial College London), autour de son ouvrage L’Apocalypse joyeuse (Seuil, 2012).

  • Séance 8 (16/05) : Pour une histoire politique des politiques scientifiques.

Avec John Krige (Georgia Institute of Technology), autour de son ouvrage American Hegemony and the Postwar Reconstruction of Science in Europe (MIT Press, 2006).

  • Séance 9 (30/05) : Questions politiques sur l’histoire des sciences de l’homme.

Autour de l’exposition du Quai Branly: "Exhibition. L’invention du sauvage" (nov. 2011 - juin 2012).

  • Séance 10 (13/06) : Qu'est-ce qu'une histoire politique de l’hygiénisme?

Avec Gérard Jorland (EHESS), autour de son ouvrage Une société à soigner : hygiène et salubrité publique en France au XIXe siècle (Gallimard, 2010).

Lieux

  • Centre Malher salle 106 (niveau -1) - 9 rue Malher
    Paris, France (75004)

Dates

  • jeudi 07 février 2013
  • vendredi 21 décembre 2012
  • jeudi 07 mars 2013
  • jeudi 21 mars 2013
  • jeudi 04 avril 2013
  • jeudi 18 avril 2013
  • jeudi 25 avril 2013
  • jeudi 16 mai 2013
  • jeudi 30 mai 2013
  • jeudi 13 juin 2013

Mots-clés

  • histoire des siences, histoire politique, histoire sociale, hygiénisme, sciences de l'homme, histoire de l'environnement, histoire de la médecine

Source de l'information

  • Bruno Belhoste
    courriel : bruno [dot] belhoste [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pour une histoire politique des sciences », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 11 janvier 2013, http://calenda.org/234141