AccueilEsthétisation de l’espace public

Esthétisation de l’espace public

The Aestheticization of Public Space

*  *  *

Publié le mardi 15 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce colloque est organisé en plusieurs sessions sur une thématique large relative à l’espace public, considéré à la fois comme un espace concret des formes urbaines accessibles au public (public space) aussi bien que comme un espace virtuel de dialogue (public sphere) que désigne le débat public analysé par les politistes et comme un cyberespace dès lors qu’il prolonge cet espace du débat public. La notion d’esthétisation de l’espace public rend compte d’une série de phénomènes qui traduisent l’importance croissante de l’esthétique dans l’espace public : les interventions croissantes des artistes (art urbain, arts de la rue, commandes publiques, etc.) dans les espaces publics urbains ; la convocation du sensible dans la production urbaine ; le développement des mobilisations « esthétiques ». Il est prévu trois sessions au cours du premier semestre 2013, puis deux autres au cours du second semestre, en Slovaquie et en France.

Annonce

Esthétisation de l’espace public, Appel à contribution - Colloque International, Sofia – Bucarest – Paris, 20 avril – 22 avril – 6 juin 2013

Présentation

Ce colloque est organisé en plusieurs sessions sur une thématique large relative à l’espace public, considéré à la fois comme un espace concret des formes urbaines accessibles au public (public space) aussi bien que comme un espace virtuel de dialogue (public sphere) que désigne le débat public analysé par les politistes et comme un cyberespace dès lors qu’il prolonge cet espace du débat public.

Ainsi, l’esthétique désigne autant les réflexions qui s’exercent sur les pratiques et les productions artistiques dans la ville que l’analyse de l’expérience esthétique et sensible (aesthesis) des habitants.

La notion d’esthétisation de l’espace public rend compte d’une série de phénomènes qui traduisent l’importance croissante de l’esthétique dans l’espace public : les interventions croissantes des artistes (art urbain, arts de la rue, commandes publiques, etc.) dans les espaces publics urbains ; la convocation du sensible dans la production urbaine ; le développement des mobilisations « esthétiques ».

Il est prévu trois sessions au cours du premier semestre 2013, puis deux autres au cours du second semestre, en Slovaquie et en France.

Session n° 1 : 20 avril 2013

Université de Sofia St Clément d’Ohrid, Bulgarie

L’esthétisation de l’espace public : enjeux, acteurs, perspectives

Le monde contemporain est marqué par une substitution graduelle de la dimension éthique par celle de l’esthétique. Un raison pour cela pourrait être liée au processus d’individualisation et de la fragmentation des groupes sociaux lors de la deuxième modernité. Une autre hypothèse explicative serait la généralisation du principe marchand dans un monde mobile et médiatisé, où non seulement les biens et les œuvres, mais également les lieux, les idées, même les mouvements citoyens se font la concurrence pour attirer l’attention, c’est-à-dire les clients, les citoyens, les sympathisants, les adhérents.

Nous proposons de réfléchir sur ce nouvel état de nos sociétés de manière interdisciplinaire, en combinant donc la démarche esthétique avec celle des sciences sociales, l’analyse médiatique avec celle de l’urbanisme.

Thématiques proposées :

  • L’esthétisation dans la ville : projets et résistances. L’urbanisme et les arts publics contre les différentes appropriations de l’espace par les citoyens. Le brouillage des frontières, entre public et privé, entre art et économie, entre action citoyenne et action artistique.
  • La renaissance du sacré, les monuments et leurs usages, les rites anciens et nouveaux, le blasphème dans la société et ses manifestations publiques.
  • Les cultures de la consommation : la publicité, la mode, marchandise et marchandisation, les mises en scène des objets.
  • L’esthétique des mouvements sociaux : créativité, carnaval, jeux en particulier avec les nouveaux medias.
  • Aspects esthétiques de l’action citoyenne
  • L’esthétisation des espaces publics doublée par les medias digitaux…

Session n° 2 : 22 avril 2013

Académie Roumaine, Calea Victoriei 125, Bucarest.

Esthétisation de l’espace public et tournant culturel des questions métropolitaine

Depuis quelques années, on observe en Europe et en Amérique du Nord un processus d’esthétisation de l’espace public. Ce terme désigne une série de phénomènes qui traduisent l’importance croissante de l’esthétique dans l’espace public : les interventions multiformes des artistes dans les espaces publics urbains ; la convocation du sensible dans la production urbaine ; le développement des mobilisations esthétiques. Partout, et notamment dans nos métropoles se développent des actions publiques, des mobilisations, des expérimentations avec un référentiel esthétique et des acteurs du champ esthétique.

Nous analyserons les relations entre ces phénomènes et le tournant culturel des questions métropolitaines : l’évolution des politiques culturelles et le développement des villes créatives ; les politiques d’images et le marketing des métropoles. La session analysera les différentes modalités de l’esthétisation de l’espace pour mieux comprendre certaines évolutions métropolitaines et le renouvellement des modalités du débat concernant l’avenir de la ville.

L'efficacité de ces nouvelles politiques urbaines réclame l'invention de dispositifs de participation capables de restituer l’expérience habitante tout en favorisant l’émergence d’un débat public. Cette session, en particulier, regroupera des contributions relatives aux ateliers participatifs, expérimentations urbaines et méthodologies innovantes qui illustrent cette importance nouvelle des enjeux habitants et culturels dans la production de la ville.

Session n° 3 : 6 juin 2013, INHA, Paris

Frontières & esthétisation de l’espace public

L’espace public, a priori ouvert à tous, ne s’oppose plus facilement à l’espace privé : le cyberespace, en particulier, bouscule et transforme les frontières. Mais, en fait, la délimitation entre ces deux espaces n’a pas toujours été claire, en particulier en matière d’art. La vie privée est en effet « publicisée » pendant que des espaces publics sont « privatisés ». Ainsi, la perméabilité des frontières entre espaces est devenue un grand sujet de réflexion, peut-être parce que tous les domaines sont concernés, des quotidiens des vies privées, des apparences, des comportements des groupes ou « tribus », de la sexualité, du corps, mais aussi de l’esthétique, du rapport à l’image, de la réception comme de la création.

Il s’agit donc ici d’avoir une réflexion collective et transdisciplinaire sur les évolutions esthétiques des espaces, des expressions, créations, réceptions, et de tenter de cerner comment et pourquoi ces intentions « esthétiques » contribuent à la transformation des frontières qui, in fine, définissent ces nouveaux espaces.

On sera en particulier attentif aux traitements que divers artistes font de ce problème, comprenant que, parmi les enjeux possibles de cette interrogation, deux semblent s'imposer:

  • en quoi ces pratiques géoartistiques nourrissent-elles l’art-contemporain?
  • l’expansion de l'espace public rend-elle possible l’existence d’un espace privé, à savoir d’un espace dont je prive les autres ?

Ces réflexions sont à l’articulation de 2 cycles internationaux de recherche :

  • FRONTIERES (Soulages 2012-14, Labex ArtsH2H, Université Paris 8 & RETINA. International)
  • ESTHETISATION DE L’ESPACE PUBLIC (2013).

Propositions de contributions

 Les propositions de contributions (titre, résumé de la proposition, présentation personnelle de l’auteur) sont à adresser :

  • Pour la première session à Ivaylo Ditchev (ivayloditchev@gmail.com) et Gilles Rouet, (gilles.rouet@gmail.com)
  • Pour la deuxième session à Emilian M. Dobrescu (dobrescu@acad.ro) et Gilles Rouet (gilles.rouet@gmail.com)
  • Pour la troisième session à François Soulages (francois.soulages@wanadoo.fr) et Gilles Rouet (gilles.rouet@gmail.com)
  •  avant le 28 février 2013

Les contributeurs retenus devront adresser leur texte avant le 10 juin 2013, ce qui permettra de mettre en œuvre ensuite une publication rapide au sein de la collection Local & Global, dirigée par Gilles Rouet et François Soulages aux éditions L’Harmattan, Paris.

Comité scientifique et d’organisation

  • Éric Bonnet, Université Paris 8
  • Ivaylo Ditchev, Université St Clément d’Ohrid, Sofia
  • Edith Mihaela Dobre, Academia Romana, Bucarest
  • Emilian M. Dobrescu, Academia Romana, Bucarest
  • Serge Dufoulon, Université Pierre Mendès France, Grenoble
  • Antoniy Galabov, Nouvelle Université Bulgare, Sofia
  • Petia Gueorguieva, Nouvelle Université Bulgare, Sofia
  • Svetla Koleva, Académie des Sciences Bulgare, Sofia
  • Anna Krasteva, Nouvelle Université Bulgare, Sofia
  • Jacques Lolive, CNRS, Grenoble
  • Gilles Rouet, Université Matej Bel, Retina.International, Institut Français de Bulgarie
  • Imad Saleh, Université Paris 8
  • François Soulages, Université Paris 8, Retina.International
  • Antony Todorov, Nouvelle Université Bulgare, Sofia
  • Gérard Wormser, Sens Public

 

Lieux

  • Université St Clément d'Ohrid
    Sofia, Bulgarie
  • Academia Romana
    Bucarest, Roumanie
  • INHA
    Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 28 février 2013

Mots-clés

  • espace public, esthétique, villes, usages

Contacts

  • Gilles Rouet
    courriel : gilles [dot] rouet [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Gilles Rouet
    courriel : gilles [dot] rouet [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Esthétisation de l’espace public », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 15 janvier 2013, http://calenda.org/234585