AccueilPhilosophie et physique

Philosophie et physique

Philosophy and Physics

*  *  *

Publié le jeudi 17 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

L’ambition première du groupe de travail « Philosophie et Physique » est de réunir un certain nombre de compétences en histoire et en philosophie de la physique afin d’aborder des questions susceptibles de résonner avec des recherches philosophiques transversales concernant, en particulier, la nature de l’espace et du temps. Il nous semble que les transformations du concept d’espace-temps au cours du XXe siècle, jusqu’à son dépassement annoncé dans la perspective des théories contemporaines d’unification de la théorie quantique et de la relativité générale, constituent un terrain particulièrement fécond pour une telle entreprise. La recherche d’une théorie quantique de la gravitation pose des problèmes de nature aussi bien technique que conceptuelle ; bon nombre de physiciens estiment que seul un retour réflexif sur la mécanique quantique et la relativité générale est à même de contribuer de façon décisive à l’élaboration d’une telle théorie. C’est dans cet esprit que nous proposons la mise en place de ce séminaire de recherche visant à examiner l’évolution des concepts d’espace et de temps, depuis l’introduction du syntagme d’« espace-temps » par Minkowski en 1907-1908 jusqu’aux théories contemporaines (théorie des cordes, théorie des boucles, causal sets,  géométries non-commutatives) qui – nonobstant leur différence – semblent consacrer, selon des modalités qu’il s’agira de clarifier, la disparition de l’espace-temps.

Annonce

Argumentaire

L’ambition première du groupe de travail « Philosophie et Physique » (SPHERE /Université de Paris-Ouest Nanterre) est de réunir un certain nombre de compétences en histoire et en philosophie de la physique afin d’aborder des questions susceptibles de résonner avec des recherches philosophiques transversales concernant, en particulier, la nature de l’espace et du temps. Il nous semble que les transformations du concept d’espace-temps au cours du XXe siècle, jusqu’à son dépassement annoncé dans la perspective des théories contemporaines d’unification de la théorie quantique et de la relativité générale, constituent un terrain particulièrement fécond pour une telle entreprise. La recherche d’une théorie quantique de la gravitation pose des problèmes de nature aussi bien technique que conceptuelle ; bon nombre de physiciens estiment que seul un retour réflexif sur la mécanique quantique et la relativité générale est à même de contribuer de façon décisive à l’élaboration d’une telle théorie.

C’est dans cet esprit que nous proposons la mise en place de ce séminaire de recherche visant à examiner l’évolution des concepts d’espace et de temps, depuis l’introduction du syntagme d’« espace-temps » par Minkowski en 1907-1908 jusqu’aux théories contemporaines (théorie des cordes, théorie des boucles, causal sets, géométries non-commutatives) qui – nonobstant leur différence – semblent consacrer, selon des modalités qu’il s’agira de clarifier, la disparition de l’espace-temps.

Qu’est-ce qu’un espace-temps quantique ? Quelles sont les conséquences sur l’espace, le temps, la localisation et l’évolution, d’une théorie quantique de la gravitation qui serait « background independent », c’est-à-dire sans toile de fond spatiotemporelle ? Comment l’espace-temps classique émerge-t-il lui-même de structures discrètes ? Telles sont quelques-unes des questions que ce séminaire tâchera d’aborder.

Parallèlement, nous pensons qu’il est opportun de s’interroger sur la manière dont la philosophie de la physique est capable de réagir sur certaines questions traditionnellement « réservées » aux philosophes, touchant notamment l’ontologie, la métaphysique, et plus généralement la philosophie de la nature ou de l’esprit. Il faut en effet constater que les travaux remarquables publiés ces dernières années en histoire et en philosophie de la physique n’ont pas beaucoup diffusé au-delà du cercle des épistémologues, alors même qu’ils réactivent souvent des questions transversales à l’histoire de la philosophie tout entière (débats autour du statut des objets, des propriétés, du relationnisme et du substantialisme, de la signification du temps et du devenir ou encore, du problème de l’individuation).

C’est pourquoi il paraît opportun d’ouvrir le champ, de manière à inclure dans ce groupe de travail, non seulement des spécialistes reconnus de l’histoire et de la philosophie de la physique, mais aussi bien des scientifiques (mathématiciens, physiciens) intéressés par les enjeux conceptuels de leur discipline, et des philosophes soucieux de ne pas se couper des intuitions et des idées qui s’élaborent dans le sillage de la physique contemporaine. En ce sens, le « et » de « Philosophie et Physique » porte l’idée d’un mode renouvelé de collaboration et de circulation entre les savoirs et les spécialités, tout en maintenant un ancrage fort dans un type de questions spécifiquement liées au développement de la rationalité physique.

Organisation

  • Élie During (Université de Paris Ouest-Nanterre et CIEPFC-ENS)
  • Alexis de Saint-Ours (REHSEIS-SPHERE / Université Paris Diderot)
  • en collaboration avec l’Université de Paris Ouest-Nanterre.

Programme

Séance mensuelle, vendredi 14:00–17:00, salle Malevitch (483A).

Bâtiment Condorcet, Université Paris-Diderot, 4 rue Elsa morante, 75013 Paris

2 novembre 2012

  • John Stachel (Center for Einstein Studies, Boston University) : Space-Time and Background Independence : The Hole Story 

21 décembre

  • Edward Anderson et Alexis de Saint-Ours (University Paris Diderot) : Physical and Philosophical Discussion on Time and Change : Machian approaches to the Problem of Time in Quantum Gravity

1er février 2013

  • Julien Bernard (Ceperc, Universite de Provence) : Weyl et le problème de l’espace

22 février

  • Holger Lyre (University Magdeburg) : Quantum Phases and Realism about Structure

29 mars

  • Carlo Rovelli (Universite de la Méditerranée) : Réalisme et quanta : l’objet réel n’est pas la fonction d’onde 

24 mai

  • Fabien Besnard (EPF, Sceaux) : A friendly introduction to the concepts of noncommutative geometry

28 juin 2013 9:30–18:30 salle Luc Valentin, 454A

  • Aurélien Barrau (Laboratoire de Physique Subatomique et Cosmologie, CNRS),
  • Nazim Bouatta  (Cambridge),
  • Jeremy Butterfield (Cambridge),
  • Gabriel Catren (CNRS),
  • David Wallace (University of Oxford)

Lieux

  • Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet, 4th floor - 4 rue Elsa Morante
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 01 février 2013
  • vendredi 22 février 2013
  • vendredi 29 mars 2013
  • vendredi 24 mai 2013
  • vendredi 28 juin 2013
  • vendredi 21 décembre 2012
  • vendredi 02 novembre 2012

Mots-clés

  • philosophie, fondements de la physique, espace, temps, espace-temps, relativité générale, mécanique quantique, gravité quantique

Contacts

  • Alexis De Saint-ours
    courriel : asaintours [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • nad fachard
    courriel : nad [dot] fachard [at] univ-paris-diderot [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Philosophie et physique », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 17 janvier 2013, http://calenda.org/235181