AccueilSciences et techniques en société

Sciences et techniques en société

Appel à communication du RT29 de l'Association française de sociologie

*  *  *

Publié le vendredi 25 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Dans le cadre du cinquième congrès de l’AFS qui se tiendra du 2 au 5 septembre 2013 à Nantes, le réseau thématique « Sciences et techniques en société : savoirs, pratiques, instruments et institutions » (RT 29) organise des sessions consacrées aux questions relevant de l’analyse sociologique des sciences, des techniques et des savoirs dans les sociétés contemporaines.

Annonce

Dans le cadre du 5e congrès de l’AFS qui se tiendra du 2 au 5 septembre 2013 à Nantes, le réseau thématique « Sciences et techniques en société : savoirs, pratiques, instruments et institutions » (RT 29) organise des sessions consacrées aux questions relevant de l’analyse sociologique des sciences, des techniques et des savoirs dans les sociétés contemporaines.

Le réseau a vocation à rassembler des recherches en sociologie des institutions scientifiques et techniques (professions, laboratoires, disciplines…), des connaissances et des pratiques scientifiques et techniques, de l’expertise, des relations sciences-industries-technologies, des processus d’innovation, ainsi que des analyses des relations science-politique-société.

Présentation

Session du RT29

Cette gamme de questionnements peut être déployée à partir d’entrées empiriques diverses (études de laboratoires académiques et industriels, de controverses scientifiques, de dynamiques professionnelles, de transformations contemporaines des institutions et des politiques de recherche en France et à l’étranger, etc.), et d’une variété d’orientations théoriques (science and technology studies, sociologie économique, sociologie des professions, sociologie du travail, sociologie de l’action publique, etc.)

Compte tenu de la thématique du congrès cette année (« Les dominations »), les propositions qui s’y inscrivent sont particulièrement bienvenues. Celles-ci pourraient par exemple aborder les phénomènes de pouvoir, d’autorité, de hiérarchisation et/ou d’ordonnancement à l’œuvre dans des espaces scientifiques et techniques en (re)composition. L’analyse des controverses, mobilisations et politiques qui se déploient autour de ces processus (luttes juridictionnelles, travail frontière, reconfigurations professionnelles…) ainsi qu’une réflexion sur leurs médiations techniques et cognitives (cultures matérielles, instrumentation, paradigmes, rhétoriques, pratiques...) sont encouragées.

Ces sessions sont ouvertes à tous, sans limitation de statut ou de spécialité : sont invités à y participer tous les sociologues, qu’ils soient enseignants, doctorants ou chercheurs confirmés, travaillant dans des organismes publics, des sociétés d’études, des administrations ou des entreprises.

Modalités de participation

  • Les propositions de communication, d’une taille maximale de 5000 signes, résumeront les options méthodologiques, empiriques et théoriques envisagées ainsi que les résultats mis en avant. Elles devront parvenir à Ashveen Peerbaye (ashveen.peerbaye@univ-paris-est.fr) au plus tard le 28 janvier 2013.
  • Elles devront comporter les nom, prénom, institution de rattachement et adresse mail du ou des auteurs, ainsi que le titre de la communication. Une session commune avec le RT23 « Travail, activité, technique »est envisagée, et des propositions sont encouragées en ce sens.
  • Le RT29 co-organise également une session avec le RT12 « Sociologie économique » (appel ci-dessous). Vous trouverez tous les détails pratiques à propos du congrès sur le site de l’AFS (http://www.afs-socio.fr) et sur la page du RT 29 (http://www.afs-socio.fr/?q=29).

Session croisée RT12 (Sociologie économique) et RT29 (Sciences et techniques en société) : « Connaissances et marchés »

Cette session, au croisement de la sociologie des marchés et de la sociologie des sciences et techniques, propose d’explorer trois ensembles de questions.

  • 1. Mettre en marché la connaissance Plusieurs marchés sont organisés autour de la vente de connaissances (marchés du conseil, de l’expertise, des consultants, de la formation, de la recherche-développement…). En quoi la mise en marché des connaissances est-elle caractérisée par des dynamiques originales, y compris dans la façon même dont sont produites les connaissances ? Si les connaissances peuvent être communément considérées comme des biens immatériels, comment s’organise de façon concrète et matérielle leur mise en circulation dans les activités marchandes ? Quels sont les processus de qualification et de jugement des biens et services échangés ? Comment leur valeur est-elle construite et leur prix fixé dans les espaces marchands ?
  • 2. La marchandisation de la connaissance scientifique Certains mouvements sociaux ou milieux de la recherche expriment fréquemment une crainte liée à une « marchandisation » de la connaissance scientifique. Comment définir cette marchandisation ? Par des évolutions dans les modalités de financement et de valorisation de la recherche ? Par des évolutions dans les finalités et les indicateurs de performance… ? Quelle est la réalité de ce mouvement, comment l’objectiver ? Quels en sont les moteurs (acteurs, dispositifs, valeurs…) ? Quels en sont les effets sur les conditions de la production des connaissances au sein des laboratoires ? Enfin, quelles en sont les conséquences sur le contenu des connaissances produites (ou non) ?
  • 3. Le pouvoir des connaissances dans l’organisation des marchés Les connaissances comptent dans le fonctionnement des marchés concrets. Elles sont source d’asymétries, entre acteurs de l’offre et de la demande, mais aussi entre concurrents. Elles sont également vectrices de modèles normatifs plus ou moins stabilisés ou controversés. Comment les acteurs de l’offre et de la demande mobilisent-ils la connaissance pour maintenir la domination qu’ils imposent, ou contester la domination qu’ils subissent sur le marché ? Comment les connaissances véhiculées dans les littératures et les formations économiques et managériales contribuent-elles à la formation des marchés ? Faut-il disposer de connaissances alternatives pour contester les modalités dominantes d’organisation des échanges ou la domination d’un acteur économique sur le marché ?

Modalités de participation

Les propositions de communication sont à envoyer conjointement aux deux adresses afs.rt12@gmail.comet frederic.goulet@cirad.fr au plus tard le 28 janvier 2013.

Elles devront comporter les nom, prénom, institution de rattachement et adresse mail du ou des auteurs, le titre de la communication et, en moins de 5000 signes, une présentation du sujet : question traitée, méthodologie de la recherche, le cas échéant terrain étudié, résultats mis en avant, bibliographie sommaire.

Lieux

  • Nantes, France (44)

Dates

  • lundi 28 janvier 2013

Contacts

  • Ashveen Peerbaye
    courriel : ashveen [dot] peerbaye [at] u-pem [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Ashveen Peerbaye
    courriel : ashveen [dot] peerbaye [at] u-pem [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sciences et techniques en société », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 25 janvier 2013, http://calenda.org/236837