AccueilCuriosité et géographie en Orient et en Occident, XVIe-XVIIIe siècle

Curiosité et géographie en Orient et en Occident, XVIe-XVIIIe siècle

Curiosity and geography in the East and West, 16th-18th centuries

*  *  *

Publié le mercredi 27 février 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Ce colloque est consacré à un moment historique où une culture de curiosité mutuelle se met en place entre l’Europe et l’Asie, sous l’impulsion des grands voyages qui multiplient les opportunités d’échanges de biens et de savoirs, et celle des missionnaires chrétiens en Asie, facteurs décisifs dans les échanges entre Est et Ouest. Nous nous intéresserons aux manifestations matérielles et intellectuelles de ce phénomène, à travers les collections, les traductions, les récits de voyage, les catalogues de merveilles lointaines, etc., avant que la curiosité n’en vienne à prendre une connotation péjorative en Occident (avec la montée de l’encyclopédisme au XVIIIe siècle, l’institutionnalisation progressive de l’orientalisme et une normalisation des goûts qui valorise le « connaisseur » plutôt que le « curieux »), et que l’hostilité et le rejet vis-à-vis de l’occidental ne la remplacent dans la plupart des pays d’Asie.

Annonce

Colloque international organisé par le LARCA (EA 4214, Université de Paris 7), le CRCAO (UMR 8155, Université de Paris 7) et Epistémè (PRISMES, EA 4398, Université de Paris 3)

Argumentaire

Ce colloque est consacré à un moment historique où une culture de curiosité mutuelle se met en place entre l’Europe et l’Asie, sous l’impulsion des grands voyages qui multiplient les opportunités d’échanges de biens et de savoirs. C’est aussi l’époque où sont établis les comptoirs européens en Orient et où se développe l’activité des missionnaires chrétiens en Asie, facteurs décisifs dans les échanges entre Est et Ouest.

En Europe, cette culture de la curiosité est au premier chef médiée par les cabinets et les collections éclectiques, parfois à l’origine de musées et de bibliothèques spécialisées. Qualifiés de ‘rares’, de ‘singuliers’ ou de ‘choisis’, les mirabilia et les exotica qui composent de telles collections réifient le savoir en donnant aux objets qu’elles exposent une valeur marchande et en les transformant en instruments de prestige intellectuel et social pour une élite auto-proclamée de virtuosi. Parcellaire et hétéroclite, la culture de la curiosité européenne s’accompagne aussi d’un discours caractéristique, à l’œuvre dans des récits de voyage qui prennent la forme de catalogues et d’inventaires de curiosités rencontrées et classés selon une sensibilité personnelle, à la manière d’objets dans un cabinet de merveilles.

Au même moment en Asie, les contacts amorcés avec des contrées lointaines et leurs habitants suscitent très souvent un étonnement et une curiosité qui se manifestent par des représentations artistiques et un engouement pour certains objets emblématiques (lunettes, horloges, etc.). Cette culture de la curiosité accompagne et encourage parfois une approche plus savante de la civilisation occidentale, reposant sur la traduction de livres de science et l’utilisation d’instruments de précision.

C’est à cette culture de la curiosité, telle qu’elle est popularisée par les collections, les traductions, les récits de voyage, les catalogues de merveilles lointaines, etc. que s'intéresse ce colloque, avant que la curiosité n’en vienne à prendre une connotation péjorative en Occident (avec la montée de l’encyclopédisme au XVIIIème siècle, l’institutionnalisation progressive de l’orientalisme et une normalisation des goûts qui valorise le ‘connaisseur’ plutôt que le ‘curieux’), et que l’hostilité et le rejet vis-à-vis de l’Occidental ne la remplacent dans la plupart des pays d’Asie.

Programme

29 mars 2013

Amphi Turing, bâtiment Sophie Germain, Université Paris Diderot, Avenue de France, 75013, Paris

9.00: Accueil des participants

  • 9.15: Discours de bienvenue: Marie-Jeanne Rossignol (Université Paris Diderot, programme “Littérature pratique et l’imagination des savoirs”)

Session 1. Discours et méthodes

  • 9.30-10.00: Claire Gallien (Université de Montpellier 3), "Sir Thomas Palmer’s Essay on the Meanes How to Make our Trauailes Profitable (1606): Regulating Curiosity and Ordering the World"
  • 10.00-10.30: Gérard Colas (CNRS-EHESS), "Curiosité, science et interaction pédagogique: la mission française jésuite et la mission piétiste de Halle en Inde du sud au XVIIIe siècle"

Discussion

11.00-11.30: Pause-café

  • 11.30-12.00: Stéphane Van Damme (IEP de Paris), "Subversive Curiosity: Orientalizing Libertinism and Moral Geography"

Discussion

12.15-14.00: Déjeuner

Session 2. Du savoir au pouvoir

  • 14.00-14.30: Dejanireh Couto (EPHE), "Curiosités géographiques et missions jésuites en Asie du Sud-est dans la première moitié du XVIIe siècle: La Descripsão do Reyno dos Laos, e dos circumvizinhos a ella"
  • 14.30-15.00: Angelo Cattaneo (New University of Lisbon), "The Emplacement of Japan on the Map of the World during the Nanban Century by Japanese painters and cartographers (c. 1549 - c. 1647)"

Discussion

15.30-16.00: Pause-café

  • 16.00-16.30: Corinne Lefèvre (CNRS-EHESS), "Curiosité et pouvoir: les collections de l’empereur moghol Jahangir (reg. 1605-1627)"
  • 16.30-17.00: Catherine Jami (CNRS-Université Paris Diderot), "La curiosité géographique d’un empereur: le Jixia Gewu Bian de Kangxi (reg. 1662-1722)"

Discussion

17.30: Fin de la première journée

30 mars 2013

Maison de la Recherche, Université de Paris 3, 4, rue des Irlandais, 75005, Paris

Session 3. La logique des classements

  • 9.30-10.00: Andreas Motsch (Université de Toronto), "Le ginseng d’Amérique: un lien entre les deux Indes, entre curiosité et science"
  • 10.00-10.30: Myriam Marrache-Gouraud (Université de Poitiers), "L’Orient «systématique et raisonné»: l’exemple du cabinet parisien de Pedro Davila (1767)"

Discussion

11.00-11.30: Pause-café

  • 11.30-12.00: Céline Trautmann-Waller (Université de Paris 3), "Le Musée académique de Göttingen et ses collections extra-européennes, de la curiosité aux Lumières"

Discussion

12.15-14.00: Déjeuner

Session 4. Hybridation artistique et désir de l’autre

  • 14.00-14.30: Anne-Valérie Dulac (Université de Paris 13), "‘[F]or Curiositye rare’: Miniatures between East and West"
  • 14.30-15.00: Edith Girval (Université de Paris 3), "La belle étrangère des jardins: l’imaginaire de la tulipe au XVIIe siècle"

Discussion

15.30-16.00: Pause-café

16.00-16h30: Sébastien Galland (CPGE-Université de Montpellier 3), "Curiositas universalis. Enjeux et significations du style Namban byôbu"

16.30-17.00: Florence D’Souza (Université de Lille 3), "William Hodges’s Geographical Curiosity in India (1780-1783)"

Discussion et conclusions

17.30: Fin du colloque

Organisation

Lieux

  • Maison de la Recherche, Université de Paris 3 - 4, rue des Irlandais
    Paris, France (75005)

Dates

  • vendredi 29 mars 2013
  • samedi 30 mars 2013

Mots-clés

  • curiosité, Orient, Occident, XVIe siècle, XVIIe siècle, XVIIIe siècle, représentations culturelles, identités

Contacts

  • Ladan Niayesh
    courriel : niayesh [at] univ-paris-diderot [dot] fr
  • Annick Horiuchi
    courriel : horiuchi [at] univ-paris-diderot [dot] fr
  • Line Cottegnies
    courriel : line [dot] cottegnies [at] univ-paris3 [dot] fr

Source de l'information

  • Ladan Niayesh
    courriel : niayesh [at] univ-paris-diderot [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Curiosité et géographie en Orient et en Occident, XVIe-XVIIIe siècle », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 27 février 2013, http://calenda.org/240398