AccueilTourisme et personnes en situation de handicap

*  *  *

Publié le mercredi 15 mai 2013 par Élodie Faath

Résumé

Depuis les années 1970, sous l’impulsion d’un double mouvement comprenant les revendications des associations de défense des droits humains et les avancées législatives constatées à des degrés divers sur la planète, une transformation du regard porté sur les personnes en situation de handicap est visible. De questions mineures ou reléguées aux calendes grecques, les thématiques liées aux handicaps deviennent centrales dans les agendas socio-politiques et constituent des analyseurs de l’état de démocratisation des sociétés contemporaines (Henry-Jacques Stiker). Ainsi, dans le cadre de la participation sociale, l’accès aux loisirs et au tourisme pour les personnes en situation de handicap est un enjeu majeur, notamment consacré en droit à l’échelle internationale en 2006 par la Convention des Nations Unies sur le Handicap.

Annonce

Argumentaire

Depuis les années 1970, sous l’impulsion d’un double mouvement comprenant les revendications des associations de défense des droits humains et les avancées législatives constatées à des degrés divers sur la planète, une transformation du regard porté sur les personnes en situation de handicap est visible. De questions mineures ou reléguées aux calendes grecques, les thématiques liées aux handicaps deviennent centrales dans les agendas socio-politiques et constituent des analyseurs de l’état de démocratisation des sociétés contemporaines (Henry-Jacques Stiker). Ainsi, dans le cadre de la participation sociale, l’accès aux loisirs et au tourisme pour les personnes en situation de handicap est un enjeu majeur, notamment consacré en droit à l’échelle internationale en 2006 par la Convention des Nations Unies sur le Handicap (cf. art.30.1.c « faire en sorte que les personnes handicapées aient accès aux lieux d’activités culturelles tels que les théâtres, les musées, les cinémas, les bibliothèques et les services touristiques, et, dans la mesure du possible, aux monuments et sites importants pour la culture nationale ».

C’est dans cette optique que l’on constate l’apparition depuis deux voire trois décennies, d’un nombre croissant d’activités et de prestations touristiques progressivement pensées et organisées pour répondre aux besoins et aux attentes des personnes en situation de handicap : le tourisme adapté. Qu’elles soient à l’initiative d’opérateurs du tourisme et des loisirs, d’associations de type auto support ou soutenues par des instances étatiques sous la forme de politiques d’aide aux départ ou d’accessibilité, ces activités contribuent à garantir et à concrétiser l’accès aux tourisme des personnes déficientes motrices, intellectuelles, visuelles et auditives. Via la mobilisation de facilitateurs adaptés aux types et aux degrés de déficiences des personnes, tels que l’intervention humaine, l’innovation technologique et l’aménagement architectural de l’espace du milieu, de nombreuses activités, sites et infrastructures sont à présent accessibles : les espaces culturels, les espaces naturels que ce cela soit la montagne ou le littoral, les lieux de restauration et d’hôtellerie font l’objet d’aménagements. Cet accès au tourisme se concrétise par une bipolarisation idéologique et institutionnelle de l’offre : si certaines propositions proviennent de prestataires spécialisés dans l’organisation d’activités touristiques pour ce public, d’autres propositions résultent de prestataires généralistes accueillant ce public parmi leur clientèle. Dans le premier cas, la prestation implique un regroupement de personnes handicapées dans un entre soi, tandis que la seconde soutient une offre mixte ou personnes handicap et non handicaps se côtoient.

Ce numéro propose de faire l’état de lieux de l’offre tourisme à destination des personnes en situation de handicap à travers la présentation et l’analyse de :

  • l’apparition et du développement de cette offre touristique à partir d’une approche sociohistorique qui met en lumière les caractéristiques, écueils et difficultés que rencontre ce marché;
  • la mise en accessibilité de produits et prestations touristiques grâce à des facilitateurs humains, technologiques, matériels, architecturaux;
  • la mise en place de politique et de dispositifs tant au niveau local que national afin de soutenir l’accès au tourisme des personnes en situation de handicap;
  • l’expérience du voyage et les imaginaires touristiques des personnes en situation de handicap.

Au final, les textes pourront évoquer comment le tourisme adapté participe de l’aménagement durable du territoire via le levier du design for all.

Modalités de soumission

Les auteur(e)s doivent faire parvenir un manuscrit rédigé préférablement en français présenté selon les règles de la revue, disponibles au www.teoros.revue.org/168

Les textes soumis, en format Word (pas de PDF), doivent compter environ 7000 à 7500 mots et doivent comprendre

  • un objectif (question) de recherche clairement énoncé ;
  • un descriptif de la méthodologie de recherche employée,
  • et un volet théorique.

Une étude de cas peut s’ajouter à ces éléments mais sans monopoliser l’ensemble de l’espace alloué au texte.

Le lectorat de Téoros est international. Les auteur(e)s sont invité(e)s à tenir compte de cette réalité dans la présentation de leur cas d’étude afin de les rendre accessibles aux lecteurs moins familiers avec la destination étudiée.

Chaque article doit inclure les nom et prénom de tous les auteurs, leur titre principal et leur affiliation (une seule), leur adresse électronique (courriel) et postale, un résumé de 150 à 200 mots maximum en français, ainsi qu'une une liste des mots clés (maximum de 5). Les auteurs sont invités à fournir 3 ou 4 illustrations, libres de droits et en haute résolution (300 dpi) en indiquant clairement la légende de la photo et le nom du photographe.

Les manuscrits soumis pour la publication dans Téoros doivent apporter une contribution scientifique originale.

Les auteurs restent responsables du contenu et des opinions exprimés ainsi que de la correction des données et des références bibliographiques.

La date limite pour soumettre un texte est le 31 août 2013.

Dates de publication : printemps 2014

Les propositions de textes doivent être adressées à la revue : teoros@uqam.caVeuillez inscrire « ADAPTÉ » dans la ligne de sujet.

Responsables scientifiques

Rédacteur invité : Frédéric REICHHART, France

Directeur et rédacteur en chef : Alain A. GRENIER, Ph.D.

Dates

  • samedi 31 août 2013

Mots-clés

  • tourisme, handicap, mobilité, loisir, personne handicapée, déficience physique

Contacts

  • Anne Fournier
    courriel : teoros [at] uqam [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Alain A. Grenier
    courriel : grenier [dot] alain [at] uqam [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Tourisme et personnes en situation de handicap », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 15 mai 2013, http://calenda.org/247889