AccueilLa migration des idées

La migration des idées

The migration of ideas

*  *  *

Publié le jeudi 30 mai 2013 par Élodie Faath

Résumé

Si les changements de lieu de vie affectent les êtres humains, comment pourrait-il en être autrement de leurs idées ? Migrations et déplacements sont constitutifs des processus intellectuels. Que sont les idées hors du « pays natal » et de la « langue maternelle » ? De quels usages font-elles l'objet ? L'objectif est d'explorer la création et la transformation des idées à partir du paradigme de la migration.

Annonce

Colloque La migration des idées dans le cadre du trentième anniversaire du Collège international de philosophie et de sa quinzaine Intersections

Coordonné par Seloua Luste Boulbina et Mathieu Potte-Bonneville

Présentation

Si les changements de lieu de vie affectent les êtres humains, comment pourrait-il en être autrement de leurs idées ? Migration et déplacement sont constitutifs des processus intellectuels. Les figures connues du philosophe marcheur ou voyageur nous ont depuis longtemps familiarisés avec la représentation d’une pensée en mouvement ; reste à penser, vraiment, la migration des idées. Par transferts d’un champ du savoir à l’autre, par traduction d’un langage ou d’une langue à l’autre, par émigration d’intellectuels d’un pays à l’autre, ce ne sont pas seulement les conditions matérielles et immatérielles qui changent, mais aussi les espaces mêmes de la pensée et les aires de son déploiement. L’objectif est d’explorer la création et la transformation des idées à partir du paradigme de la migration – examiner les liens entre les cheminements géographiques des penseurs et les transformations des théories qu’ils formulent, sans réduire les tensions entre l’universel toujours historiquement constitué et les géographies dans lesquelles il s’élabore. Que sont les idées hors du « pays natal » et de la « langue maternelle » ? De quels usages font-elles l’objet ? Comment aborder les entre-mondes et les genres flous que produisent déplacements, dépassements, deterritorialisations et effacements de frontières ?

Colloque organisé avec le Centre de sociologie des pratiques et représentations politiques (CSPRP), l’Université Paris Diderot et le Laboratoire d’études et de recherches sur les Logiques contemporaines de la philosophie (EA 4008 LLCP).

Programme

9h : Ouverture des portes et présentation de la journée

  • 9h15 : Martine Leibovici (Université Paris Diderot) : Le site de « L’entre » et l’identification marrane selon Jacques Derrida
  • Ali Benmakhlouf (CIPh) : La philosophie Arabe, de ses origines grecques à sa présence européenne : migration et acclimatation 

9h55 : Discussion

  • 10h45 : Madeleine Dobie (Columbia) : Captifs, otages, corsaires et   terroristes en Méditerranée à travers les disciplines
  • Salim Abdelmadjid (CIPh) : Frontières et monde 

11h25 : Discussion

  • 14h30 : Ann Laura Stoler (New school) : L’ar(r)ête des idées : les études   coloniales face à Palestine/Israël
  • Jim Cohen (Sorbonne Nouvelle) : La pensée décoloniale,   d’Amérique latine aux États-Unis 

15h10 : Discussion

  • 15h45 : Amalia Boyer (Warwick) : Deleuze/Benitez Rojo : géophilosophie et contrepoint
  • Stéphane Douailler (Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis) : La migration sous le signe de l’égalité. Quelques épisodes Haïtiens
  • Dandan Jiang : Une modernité à la chinoise ? 

16h45 : Discussion

Lieux

  • Université Paris Diderot – Halle aux farines, amphi 2A - 10 rue françoise dolto
    Paris, France (75013)

Dates

  • samedi 01 juin 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • migration, idées, intellectuels, colonial, décolonial

Contacts

  • Astrid Sylvain
    courriel : astrid [dot] silvain [at] ciph [dot] org

Source de l'information

  • seloua luste boulbina
    courriel : seloualusteboulbina [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« La migration des idées », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 30 mai 2013, http://calenda.org/249888