AccueilFronts et frontières des sciences du territoire

Fronts et frontières des sciences du territoire

The fronts and borders of the territory sciences

IIe colloque du Collège international des sciences du territoire

Collège international des sciences du territoire 2nd conference

*  *  *

Publié le mardi 28 mai 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Les territoires sont à la fois une construction sociale et une matérialité observée par différents champs disciplinaires. Cette interdisciplinarité large constitue un front pionnier difficile mais nécessaire. Une autre frontière à dépasser est celle qui, trop souvent, éloigne les chercheurs des acteurs du développement territorial. Les données territoriales constituent un des domaines par lesquels ces confrontations sont rendues fécondes. Le deuxième colloque du CIST se propose de défricher ces nouveaux fronts en invitant à explorer six thématiques prioritaires : données locales, données citoyennes, demande sociale ; intégrations régionales et cohésion territoriale : regards croisés ;  mobilité, territorialité, territorialisation : approches critiques ; science des territoires : les fronts pionniers de l’interdisciplinarité ; images des territoires : media, représentations ; des systèmes d’information territoriale au service de nouvelles problématiques scientifiques ou pratiques sociales.

Annonce

Objectifs

Les territoires sont à la fois une construction sociale et une matérialité observée par différents champs disciplinaires. Cette interdisciplinarité large constitue un front pionnier difficile mais nécessaire. Une autre frontière à dépasser est celle qui, trop souvent, éloigne les chercheurs des acteurs du développement territorial. Les données territoriales constituent un des domaines par lesquels ces confrontations sont rendues fécondes. Le deuxième colloque du CIST se propose de défricher ces nouveaux fronts en invitant à explorer six thématiques prioritaires.

Thématique 1 – Données locales, données citoyennes, demande sociale

La décentralisation des données, à la fois dans leurs productions, leurs recueils et leurs usages, modifie en profondeur les relations entre chercheurs, citoyens et acteurs du développement territorial. Ce thème porte notamment sur la profusion de données produites à l’échelle individuelle, les nouveaux modes de recueil et de traçabilité de ces données (données citoyennes, données Internet…) ; les outils de traitement et de représentation des données territoriales permettant d’animer le débat public ; les nouveaux rapports de pouvoir liés à la disponibilité de ces données (open data…) ; les sciences participatives…

Thématique 2 – Intégrations régionales et cohésion territoriale : regards croisés

Les dynamiques d’intégration et parfois de désintégration régionale affectent la cohésion des territoires : remise en cause du cadre national, connexion directe du local à l’international, accent mis sur le transfrontalier, constitution de nouveaux territoires (macro-régions…). Ce thème comparera par exemple des territoires régionaux d’Europe, de Méditerranée, d’Amérique latine et d’autres régions.

Thématique 3 – Mobilité, territorialité, territorialisation : approches critiques

La révolution de la mobilité et la contraction de l’espace-temps sont maintenant bien étudiées. On a plus de mal à saisir, à l’échelle nationale comme internationale, les inscriptions spatiales multiples des individus et leurs effets sur les territoires. On s’interroge notamment sur les nouveaux rapports entre distance spatiale et proximité sociale. Par ailleurs, la mobilité des capitaux et des entreprises induit la création de nouveaux territoires, mouvants et pluri-scalaires, qui défient la cohérence des territoires locaux. Dans certains secteurs d'activité à forte empreinte spatiale comme par exemple l'agriculture ou les activités extractives, on observe des réactions identitaires fortes mobilisant le territoire comme argument.

Thématique 4 – Science des territoires : les fronts pionniers de l’interdisciplinarité

La science des territoires se positionne à l'interface entre plusieurs grands domaines scientifiques. Des enjeux sociaux majeurs à dimension territoriale obligent à avancer sur ce front pionnier de l’interdisciplinarité et favorisent un dialogue large entre sciences sociales, science de la vie et de la terre, sciences de l'ingénieur… Quelques pistes privilégiées sont suggérées : l'analyse de la dimension territoriale des risques ; les interactions entre santé, vieillissement et mobilité ; les échelles territoriales de la transition énergétique…

Thématique 5 – Images des territoires : media, représentations

La question des territoires est indissociable de la question de leur image. L’image des territoires conditionne leur dynamique et agit de manière rétroactive sur leur représentation et les politiques publiques qui s’y inscrivent. Ces rétroactions sont particulièrement explicites par exemple lors de la survenue de catastrophes, dans les pratiques de marketing territorial, dans la conduite de politiques territorialisées…
Thématique 6 – Des Systèmes d’Information Territoriale au service de nouvelles problématiques scientifiques ou pratiques sociales
À la vision spatiale de portions d’espaces précisément localisées par leurs coordonnées géographiques de latitude et longitude (SIG) s’oppose désormais de plus en plus une vision territoriale de lieux identifiés par des toponymes caractérisés par des localisations imprécises et des contours flous (SIT). Comment faire entrer dans ces systèmes – souvent figés – de l'information dynamique sur l'action (acteurs, perceptions, flux et transferts…) qui caractérise les territoires ? Comment développer des modélisations intégrant différents niveaux d’organisation ?

Conditions de soumission

Les propositions de communication devront être rédigées en français ou en anglais, et se conformer au modèle disponible sur le site du colloque http://cist2014.sciencesconf.org.

La taille des résumés devra être comprise entre 10 000 et 15 000 signes.

Les propositions seront examinées par le comité scientifique du colloque. Nous encourageons vivement la soumission de communications groupées autour de thématiques ciblées.

Calendrier

  • Date limite de soumission des propositions de communication : 25 septembre 2013, exclusivement via le site internet du colloque http://cist2014.sciencesconf.org,

  • Réponse du comité scientifique aux auteurs, courant octobre 2013.
  • Le colloque se déroulera sur deux journées, les jeudi 27 et vendredi 28 mars 2014.

Publication des communications

Les résumés des communications acceptées seront accessibles en ligne sur le site du colloque, et publiés dans un volume qui sera remis à chaque participant à l’ouverture du colloque ; ils seront également déposés sur les archives ouvertes Hal. Par ailleurs, nous envisageons de publier une synthèse scientifique du colloque et un ensemble de communications, sous forme d’ouvrage collectif et de numéro spécial dans des revues scientifiques, autour de thématiques ciblées.

Toutes les informations utiles sur http://cist2014.sciencesconf.org

Comité d’organisation

  • Responsable : France Guérin-Pace, directrice adjointe du CIST
  • Pierre Beckouche, directeur du CIST
  • Marion Gentilhomme, communication du CIST
  • Jean-Yves Moisseron – directeur adjoint du CIST
  • Dai Nguyen, responsable administratif et financier du CIST
  • Hugues Pecout, ingénieur bases de données et géomatique du CIST

Lieux

  • Campus Paris Diderot
    Paris, France (75013)

Dates

  • mercredi 25 septembre 2013

Mots-clés

  • demande sociale, intégration, cohésion, mobilité, territoire, interdisciplinarité, représentation, SIG, SIT

Contacts

  • Marion Gentilhomme
    courriel : marion [dot] gentilhomme [at] gis-cist [dot] fr

Source de l'information

  • Marion Gentilhomme
    courriel : marion [dot] gentilhomme [at] gis-cist [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Fronts et frontières des sciences du territoire », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 28 mai 2013, http://calenda.org/250063