AccueilAdaptation aux changements environnementaux et territoires

Adaptation aux changements environnementaux et territoires

Adaptation to environmental changes and territories

Numéro spécial de la revue Sud-Ouest européen

Sud-Ouest européen journal special issue

*  *  *

Publié le mardi 25 juin 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Appel à contributions pour le numéro spécial de Sud-Ouest européen du premier semestre 2014 consacré à la dimension territoriale des stratégies locales d'adaptation aux changements environnementaux. Les territoires du grand Sud-Ouest français et la péninsule Ibérique sont privilégiés.

Annonce

Argumentaire

L’adaptation s’est récemment imposée en France dans l’arène opérationnelle, de l’aménagement des territoires et des politiques environnementales. Il s’agit pourtant d’une notion plus ancienne, par exemple en géographie ou dans l’étude du milieu. Prise dans un jeu de filiations multiples qui en complexifie la définition, la portée et l’usage, l’adaptation semble remise au goût du jour à la faveur des grandes problématiques environnementales contemporaines.

La question du réchauffement climatique, et plus largement des changements environnementaux globaux, après une lecture plus rigoureusement climatologique et à petite échelle, se décline localement et se diversifie en matière de dimensions concernées (sociales, culturelles, écologiques, politiques…). L’institutionnalisation de la problématique environnementale et son passage à la réglementation se traduisent, entre autres, par l’obligation, en France, d’adopter des stratégies locales d’adaptation au réchauffement climatique. Cette initiative, qui s’inscrit dans la procédure délibérative et législative du Grenelle de l’environnement, reflète une tendance plus large que l’on retrouve à l’échelle européenne et parmi les institutions internationales.

Pour autant, la notion d’adaptation ne saurait être réduite au réchauffement climatique, et dépasse la singularité toute récente de ce débat pour concerner plus largement les liens entre changements environnementaux et changements sociaux. À la faveur d’un « moment » précipité par la question du changement climatique, l’adaptation amène à se pencher et à prendre des mesures sur la capacité d’action des sociétés ainsi que leur capacité d’analyse à l’endroit des rapports entretenus avec le milieu.

C’est là un des points clés du numéro thématique de Sud-Ouest Européen. À la fois catégorie de l’analyse socio environnementale ainsi que de l’action et de l’intervention sur les sociétés et leurs environnements, la notion d’adaptation véhicule des potentiels heuristiques et opérationnels dont l’étendue et la portée sont au cœur de ce projet éditorial. Le potentiel heuristique concerne la façon dont on connaît (c.-à-d. dont on identifie, qualifie, comprend) les interactions entre sociétés et milieux naturels alors que cette connaissance est l’objet de tensions et renouvellements depuis les crises environnementales de la deuxième moitié du 20e siècle. Le potentiel opérationnel concerne la légitimation et les modalités de l’action et de l’intervention sur les territoires, et qui prennent (ou prétendent prendre) pour objet principal l’articulation des multiples dynamiques socio environnementales.

Face à ce double enjeu heuristique et opérationnel, l’éventail des conceptions de l’adaptation est large, et l’on sait combien la diversité de ses acceptions préfigure pour partie le regard que l’on porte sur l’objet d’étude, les interprétations envisagées, les catégories de l’analyse et de l’action mobilisées. Dans ce numéro thématique de Sud-Ouest Européen, il appartient à chaque contributeur de se saisir de la notion d’adaptation et de la caractériser de façon à ne pas nourrir la confusion épistémique qui entoure son usage. En ce sens, l’invitation à participer à ce numéro thématique ne se prévaut pas d’une définition fermée de l’adaptation, et propose aux contributeurs de se positionner par rapport aux deux fronts de réflexion que sont les dimensions de l’analyse et les dimensions de l’action qui entourent la notion.

Périmètre indicatif des contributions attendues

Ainsi, le numéro thématique pourra tout aussi bien rassembler des productions originales sur la circulation et la conformation de la notion, à différentes échelles et dans différentes arènes que des articles revenant sur les multiples aspects de l’opérationnalisation et de la mise en place de stratégies locales d’adaptation. Dans tous les cas en revanche, que les auteurs travaillent l’adaptation comme catégorie d’analyse ou d’action (ou les deux), il est important qu’ils se positionnent par rapport à sa « mise en territoire », aux formes d’appropriation, aux impacts ou implications pour l’organisation et le fonctionnement des territoires locaux. L’espace du grand Sud-Ouest européen est privilégié dans ce dossier, même si quelques contributions ciblées à partir d’autres expériences locales pourront servir de contrepoint au regard posé sur la notion d’adaptation à l’épreuve de l’organisation, de la gestion et de l’expérience de territoires pris dans les enjeux socio environnementaux contemporains. À terme, le dossier thématique vise à proposer des regards situés et à identifier des aspects récurrents, obstacles, verrous ou opportunités, pour la recherche et pour l’action, en lien avec la remobilisation récente d’une notion à succès, un temps négligée, et aujourd’hui largement convoquée.

Coordinateur scientifique

Conditions de soumission

Les propositions d’article (50 000 signes max. tout compris) doivent être envoyées au coordinateur du numéro spécial (julien.rebotier@cnrs.fr)

le 1er octobre 2013 au plus tard

pour être soumises à un double arbitrage avant publication.

Les versions définitives doivent parvenir le 1er février 2014 au plus tard.

Normes et caractéristiques formelles fournies par la revue

Sud-Ouest Européen, revue interuniversitaire de géographie, publie des textes scientifiques concer¬nant essentiellement le Sud-Ouest de la France et la péninsule Ibérique. Elle peut aussi accueillir des ar¬ticles théoriques portant sur un autre espace, s’ils se référent à un thème retenu pour un fascicule.

Les articles seront examinés, de façon anonyme, par au moins deux membres du Comité scientifique et éventuelle¬ment par des experts extérieurs. À l’issue de cet examen, des recommandations peuvent être faites aux auteurs en vue de l’acceptation des textes et des illustrations qu’ils ont proposés. Une fois son article accepté, l’auteur s’engage à le publier exclusivement dans Sud-Ouest Européen ; à charge pour la revue de le faire paraître dans un des trois numéros à venir. Dans l’éventualité d’une utilisation ultérieure de l’article, les auteurs doivent en informer au préalable la revue.

Pour les articles acceptés, il sera demandé aux auteurs un CD : le texte, tableaux inclus, dans un fichier au format Word (PC ou Macintosh). Les illustrations numérotées et appelées dans le texte seront fournies autant que possible sous forme définitive avec titres, légendes, sources et échelle graphique, sur papier et sur support informatique. Chaque illustration informatique sera présentée dans un fichier séparé : les illustrations non vectorielles (graphiques, cartes, images numérisées ou photographies) dans des fichiers aux formats TIFF ou GIF, et les illustrations vectorielles (cartes) au format Adobe Illus¬trator. Les auteurs sont tenus de s’assurer que ces illustrations ne sont pas soumises à des droits de re¬production. Le cas échéant, ils devront accomplir les démarches nécessaires à l’obtention de ces droits. Le format habituel maximum de publication d’une image est 22 cm × 17 cm. L’usage de la couleur ou la publication de figures excédant les dimensions indiquées est soumis à l’approbation de la rédaction.

Les articles ne doivent pas dépasser 14 pages (50 000 signes), figures comprises. Ils sont accompagnés d’un résumé de 600 à 800 caractères et de 5 mots-clés.

La revue publie majoritairement en langue française. Le titre de l’article, le résumé et les mots-clés seront traduits en anglais, en espagnol et parfois dans une autre langue. Les auteurs doivent fournir ces traductions.

Chaque auteur devra indiquer ses nom et prénom, son titre, son ou ses organismes d’ap¬partenance et son adresse professionnelle qui apparaîtront sur la première page de l’article dans la revue. La communication d’un numéro de téléphone, de télécopie ou de courrier électronique est nécessaire au secrétariat de rédaction.

Les règles typographiques doivent être respectées, en particulier la conformité des espacements entourant les signes de ponctuation. Les noms propres sont écrits en minuscules à l’exception de la première lettre majuscule. Les sigles sont en majuscules et ne comportent pas de point. Les nombres comportent un intervalle insécable entre les milliers, mais pas de point.

Les références bibliographiques doivent être appelées dans le texte, entre parenthèses, avec les seules indications du nom de l’auteur et de la date de publication. Ces références seront reprises dans la bibliographie classée par ordre alphabétique, en fin d’article.

Les auteurs reçoivent un exemplaire du fascicule de la revue auquel ils ont collaboré. Les articles ne font pas l’objet de droits d’auteur. Les auteurs dont l’article est publié dans la revue acceptent la mise en ligne de leur travail dans un délai de trois ans à compter de la publication du numéro papier.

Pour tout renseignement complémentaire sur l’organisation du numéro thématique : julien.rebotier@cnrs.fr

Dates

  • mardi 01 octobre 2013

Mots-clés

  • adaptation, climat, énergie, Grenelle, politiques publiques, collectivités territoriales, environnement

Contacts

  • Julien Rebotier
    courriel : colloque [dot] resilience [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Julien Rebotier
    courriel : colloque [dot] resilience [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Adaptation aux changements environnementaux et territoires », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 25 juin 2013, http://calenda.org/253966