AccueilNarrative Matters 2014

Narrative Matters 2014

Récit et savoir

Narrative Knowing

*  *  *

Publié le lundi 01 juillet 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Narrative Matters 2014, the 7th Narrative Matters conference, will be held from 23rd June to 27th June 2014 at the University of Paris Diderot and the American University of Paris. The conference will address the theme of Narrative Knowing / Récit et savoir. This conference will bring together scholars of all disciplines — psychology, psychoanalysis, sociology, anthropology, history, philosophy, linguistics, literary studies, feminist and gender studies, education, medicine/healthcare, social work, biology, law, theology, computer science, visual studies, etc. — to reflect on the issue of the, sometimes, contested epistemic powers of narrative.

Annonce

Argumentaire

Le congrès présenté ici est le septième congrès mondial Narrative Matters. Cette série de réunions internationales a été inaugurée à l’Université de Saint-Thomas au Canada (New Brunswick) en 2002. L’édition 2012 s’est tenue à l’Université américaine de Paris du 28 mai au 1er juin 2012, en partenariat avec l’Université Paris Diderot-Paris 7 (Narrative Matters 2012: Life and Narrative). L’édition 2014 se tiendra du 23 au 27 juin 2014 à l’Université Paris Diderot, en partenariat avec l’Université américaine de Paris, et aura pour thème : Narrative Knowing/Récit et Savoir.

À l’instar des éditions précédentes, le congrès réunira des chercheurs de toutes les disciplines — psychologie, psychanalyse, sociologie, anthropologie, histoire, philosophie, sciences du langage, études littéraires, études féministes et études de genre, éducation, médecine, santé et action sociale, biologie, droit, sciences des religions, informatique, visual studies… —, invités à réfléchir à la question des puissances épistémiques, parfois controversées, du récit.

Quelles sont les relations entre le récit et le savoir ? Comment les savoirs informent-ils et produisent-ils des récits ? Comment les récits véhiculent-ils ou produisent-ils des savoirs, et lesquels ? De quelle nature est la connaissance narrative, par opposition à d’autres formes de connaissance (connaissance commune ou spontanée du réel, connaissance scientifique, “sagesse” philosophique…) ? Le récit constitue-t-il un mode de connaissance privilégié ou est-il, au contraire, un moyen épistémologiquement opaque de poursuivre la vérité ? Il semble que la plupart des domaines propres aux sciences humaines et sociales, et peut-être même aux sciences expérimentales, soient concernés par la discussion du statut du savoir du et dans le récit. Les récits importent (Narratives matter) ; ils importent dès lors qu’il s’agit du savoir ou de la connaissance : telle est la signification du titre Narrative Knowing, emprunté à Donald Polkinghorne (dans Narrative Knowing and the Human Sciences, 1988).

Les chercheurs sont invités à soumettre leurs propositions de communications ou de panels avant le 15 novembre 2013. Les thèmes possibles sont les suivants (liste non limitative) :

la connaissance narrative (narrative knowing) : le rôle du récit dans la production de connaissance ; le récit comme mode de pensée dans le domaine des croyances et des représentations sociales, par opposition aux domaines associés aux comportements des objets physiques, par exemple ;

  • l’analyse narrative : la façon dont la collecte et l’interprétation de “données” produisent des connaissances dans la recherche en sciences sociales (relations sociales, développement humain et vieillissement, santé mentale, structures d’apprentissage, politique, etc.) ;
  • les récits de la science : le rôle des récits dans la construction des savoirs scientifiques et dans leurs apprentissages ; les relations entre le récit et le discours scientifique ;
  • la “médecine narrative” dans la construction et la transmission des savoirs médicaux ; son application dans les pratiques de recherche, cliniques ou de santé publique ;
  • récits et médias : la place du récit dans les nouveaux régimes de l'image (cinéma 3D, “High Frame Rate”, jeux vidéo immersifs) ; les types de savoir construits ou transmis par les récits visuels (audiovisuels ou digitaux) ;
  • l’Histoire entre science et récit : le récit et la mémoire collective ; mémoire et contre-mémoire ; le récit et le négationnisme ;
  • récit et épistémologie : le récit comme objet de connaissance, pour la théorie narrative, mais aussi pour les sciences de l’éducation par exemple ; le récit comme moyen de connaissance, médiation du savoir et opérateur de transition entre la science et le réel ; le récit comme obstacle à la connaissance : le récit et le déni (le refus du savoir) ; le refus du récit comme modèle d’historicisation dans certains domaines du savoir ;
  • le récit et la fiction : autofiction, journalisme littéraire, biographies ou autobiographies romanesques, romans historiques, toutes formes qui déplacent les frontières entre fiction et non-fiction ; le point de vue comme mode de connaissance dans la fiction et la non-fiction ;
  • les figures et les représentations du savoir dans le récit de fiction ; le “merveilleux scientifique” ; l’érudition fictionnelle ; le roman comme “laboratoire” de connaissance pour la sociologie ;
  • la “connaissance de l’écrivain” (Jacques Bouveresse) ; les bénéfices épistémiques de la lecture du récit littéraire.

Sont acceptées aussi bien des contributions théoriques que des études empiriques. Toutes méthodes et approches sont bienvenues. Les contributions peuvent être proposées en anglais ou en français. Certaines d’entre elles pourront ensuite être sélectionnées pour publication.

Modalités de soumission

  • Les propositions de panels ou de communications devront être déposées sur le site du Congrès

pour le 15 novembre 2013 au plus tard.

  • Le site sera ouvert à partir du 1er septembre 2013.
  • Les résumés des communications ne devront pas excéder 300 mots.
  • Les organisateurs de panels devront fournir un résumé décrivant le thème du panel proposé et un résumé pour chaque communication (300 mots max.). Chaque panel devra comprendre de trois à quatre communications.
  • Les auteurs seront également invités à fournir une brève bio-bibliographie, ainsi qu’une liste de mots clés.
  • Le comité scientifique sélectionnera les propositions de panels et de communications en fonction de leur clarté et de la pertinence et originalité de la recherche présentée.
  • Pour toute question, contacter : narrativematters2014@aup.edu.

Calendrier

  • 1er septembre 2013 : ouverture du site pour la soumission des propositions de panels et de communications
  • 15 novembre 2013 : date limite de soumission des propositions de panels et de communications
  • 15 janvier 2014 : notification des décisions du comité scientifique du congrès
  • 15 février 2014 : ouverture des inscriptions au congrès
  • 15 avril 2014 : clôture des inscriptions

Les frais d’inscription sont à la charge des participants. Sont exonérés de frais d’inscription les membres du comité d’organisation, les membres du comité scientifique qui appartiennent aux institutions partenaires, les conférenciers pléniers et les responsables d’ateliers.

Conférenciers pléniers

  • Jacques Bouveresse, Collège de France
  • Philippe Carrard, Université du Vermont, Dartmouth College
  • Donald Polkinghorne, Université de Californie du Sud

Ateliers

  • Des ateliers de formation préalables au Congrès seront organisés en particulier pour les étudiants et les jeunes chercheurs et traiteront des thèmes suivants :
  • L’analyse narrative en sciences sociales (Alexandra Georgakopoulou, King’s College de Londres)
  • La fonction du récit dans le soin (sous réserve)
  • L’entretien narratif (Amia Lieblich, Université hébraïque de Jérusalem, and Ruthellen Josselson, Fielding Graduate University, Santa Barbara, CA)
  • Atelier d’écriture narrative (Hubert Haddad, écrivain)

Langue

Les langues du congrès seront l’anglais et le français. Nous souhaiterions qu’elles soient représentées à parts égales.

Soumission des textes pour parution dans les actes du congrès

Nous envisageons de publier une sélection d’articles issus du congrès. Le volume sera disponible en archives ouvertes sur Hal-Diderot (http://hal-univ-diderot.archives-ouvertes.fr).

Comité d’organisation

  • Sylvie Patron, maître de conférences habilitée à diriger des recherches en littérature française, spécialiste de théorie littéraire, Université Paris Diderot-Paris 7
  • Brian Schiff, maître de conférences (associate professor) en psychologie, Université américaine de Paris, organisateur principal du congrès de 2012
  • Contact : narrativematters2014@aup.edu

Comité scientifique

  • Sylvie Archaimbault, Université Paris Diderot
  • Clive Baldwin, Université de Saint-Thomas (Canada)
  • Catherine Bernard, Université Paris Diderot
  • Florence Binard, Université Paris Diderot
  • Ernst Bohlmeijher, Université de Twente (Pays-Bas)
  • Florence Dumora, Université Paris Diderot
  • Anne Goliot-Lété, Université Paris Diderot
  • Marc Hersant, Université Jean Moulin-Lyon III
  • Christian Hervé, Université Paris Descartes

  • Gary Kenyon, Université de Saint-Thomas

  • Françoise Lavocat, Université de la Sorbonne nouvelle
  • Céline Lefève, Université Paris Diderot
  • Linda Martz, Université américaine de Paris
  • Elizabeth McKim, Université de Saint-Thomas

  • Kai Mikkonen, Université d’Helsinki (Finlande)

  • Nathalie Montoya, Université Paris Diderot 
  • Claude Murcia, Université Paris Diderot
  • Jacqueline Nacache, Université Paris Diderot
  • Frédéric Ogée, Université Paris Diderot
  • Sylvie Patron (voir ci-dessus)

  • Nathalie Piégay-Gros, Université Paris Diderot
  • William Randall, Université de Saint-Thomas

  • Claudia Roda, Université américaine de Paris

  • Cécile Sakai, Université Paris Diderot
  • Brian Schiff (voir ci-dessus)

  • Anneke Sools, Université de Twente
  • Pierre-Olivier Toulza, Université Paris Diderot
  • Carine Trevisan, Université Paris Diderot
  • Gerben Westerhof, Université de Twente

Lieux

  • University of Paris Diderot - 5 rue Thomas Mann
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 15 novembre 2013

Mots-clés

  • récit, savoir, pensée, science, représentations, mémoire, épistémologie, fiction, littérature

Contacts

  • Sylvie Patron
    courriel : narrativematters2014 [at] aup [dot] edu
  • Brian Schiff
    courriel : narrativematters2014 [at] aup [dot] edu

Source de l'information

  • Sylvie Patron
    courriel : narrativematters2014 [at] aup [dot] edu

Pour citer cette annonce

« Narrative Matters 2014 », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 01 juillet 2013, http://calenda.org/254510