AccueilCultures littéraires et pratiques performatives à Arras et à la cour de Robert II d’Artois (seconde moitié du XIIIe siècle)

Cultures littéraires et pratiques performatives à Arras et à la cour de Robert II d’Artois (seconde moitié du XIIIe siècle)

Literary cultures and performative practices in Arras and the court of Robert II of Artois (second half of the 13th century)

*  *  *

Publié le jeudi 11 juillet 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Si le remarquable rayonnement culturel de la ville d’Arras au XIIIe siècle a été abondamment commenté, le rôle que la cour de Robert II d’Artois, seigneur de la ville, y a joué doit encore être étudié précisément. Le prince capétien accueillait poètes, musiciens et jongleurs en nombre. La ville et la cour ont fonctionné comme d’exceptionnels creusets à la fois pour les arts du spectacle et pour la literacy.

Annonce

Presentation

Organisée par Marie Bouhaïk-Gironès et Xavier Hélary

Si le remarquable rayonnement culturel de la ville d’Arras au XIIIe siècle a été abondamment commenté, le rôle que la cour de Robert II d’Artois, seigneur de la ville, y a joué doit encore être étudié précisément. Le prince capétien accueillait poètes, musiciens et jongleurs en nombre. La ville et la cour ont fonctionné comme d’exceptionnels creusets à la fois pour les arts du spectacle et pour la literacy. La majorité des plus anciens textes de théâtre qui nous sont parvenus ont été composés en picard et proviennent de l’espace arrageois, notamment le Jeu de la feuillée (représenté en juin 1276 lors de la fête annuelle de la Confrérie des jongleurs et des bourgeois d’Arras) et le Jeu de Robin et Marion, composés tous deux par Adam de La Halle, attaché au service du comte. Témoins de cette culture arrageoise, à la fois urbaine et curiale, ces pièces de théâtre ont participé à un espace performatif dans lequel crieurs, hérauts, prédicateurs, acteurs et musiciens ont eu leur place. La journée d’étude entend examiner les caractères originaux des formes et des pratiques performatives qui s’y sont développées mais aussi la question de la densité inaccoutumée des témoignages conservés de ces pratiques parmi la considérable production de manuscrits dans l’espace arrageois dans la seconde moitié du  XIIIe siècle.

Programme

9h 30 – accueil

Présidence : Patricia Stirnemann

  • 9h40  – Marie Bouhaïk-Gironès (CNRS / Paris-Sorbonne), Introduction
  • 10h  – Xavier Hélary (Paris-Sorbonne), Robert d’Artois : itinéraire d’un prince capétien
  • 10h45 – Olivier Collet (Genève), Le recueil BnF, f. fr. 25566 ou le trompe-l’œil de la vie littéraire arrageoise au XIIIe siècle

11h30 – pause

  • 11h45 – Alexis Charansonnet (Lyon 2), Sur un manuscrit arrageois de sermons de circonstances, d'origine italienne (Arras, BM 876)

12h30 – discussion

déjeuner 13h-14h30

Présidence : Paul Bertrand

  • 14h 30  – Estelle Doudet (Lille 3), Princeps ludens : Robert II d’Artois et la représentation littéraire
  • 15h15 – Isabelle Ragnard (Paris-Sorbonne), Incidences dramatiques de quelques variantes musicales dans le Jeu de Robin et de Marion

16h – pause

  • 16h15 – Jelle Koopmans (UvAmsterdam/Académie Royale des Pays-Bas), Le programme de la fête : le jeu, le temps et le scénario du Jeu de la Feuilléed’Adam de La Halle
  • 17h – Discussion et table ronde conclusive animée par Elisabeth Lalou (Rouen) et Alain Provost (Arras)

Catégories

Lieux

  • centre Roland Mousnier (salle G647) - Université Paris-Sorbonne, 1 rue Victor Cousin
    Paris, France (75005)

Dates

  • vendredi 06 septembre 2013

Mots-clés

  • Arras, Robert II d’Artois, rayonnement culturel, arts, literacy

Contacts

  • Marie Bouhaïk-Gironès
    courriel : marie [dot] bouhaik [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Marie Bouhaïk-Gironès
    courriel : marie [dot] bouhaik [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cultures littéraires et pratiques performatives à Arras et à la cour de Robert II d’Artois (seconde moitié du XIIIe siècle) », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 11 juillet 2013, http://calenda.org/255246