AccueilPratiques et enseignement de l’anthropologie médicale en Afrique

Pratiques et enseignement de l’anthropologie médicale en Afrique

The practices and teaching of medical anthropology in Africa

*  *  *

Publié le lundi 09 septembre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Cet ouvrage collectif s’inscrit dans l’espace intellectuel comme un outil de santé publique, puissant dans les nouveaux défis de la discipline. Les potentiels auteurs sont invités à rédiger des manuscrits s’inscrivant dans les thématiques suivantes : 1) enjeux de la phénoménologie de la santé et de la maladie (vécu de la maladie, représentations, itinéraires thérapeutiques, politiques de santé (lutte contre les grandes pandémies ; santé maternelle et infantile…) ; 2) relation soignant-soigné (soin culturel, qualité de vie, soins palliatifs, observance, prévention, etc.) ; 3) développement des outils méthodologiques (conceptuels en anthropologie clinique, réflexifs et appliqués, plaidoyer qualitatif/quantitatif, etc.

Annonce

Argumentaire

L’anthropologie médicale a connu un essor aussi bien théorique que pratique au cours des dernières décennies. Aujourd’hui, sa pratique est même revendiquée par un nombre de plus en plus croissant de non spécialistes. Face à l’ampleur de la maladie qui perdure malgré les prouesses de la médecine, l’approche anthropologique des problèmes de santé est plus que jamais nécessaire notamment pour ce qui de la production des savoirs étiologiques et thérapeutiques.

Trois traditions scientifiques particulières sont à l'origine de l'anthropologie médicale en tant que champ distinctif de l'ethnologie : (i) l'intérêt de l'ethnographie pour les médecines locales (l'ethnomédecine) ; (ii) le tandem "personnalité et culture" qui a favorisé une étroite collaboration entre anthropologues et psychiatres ; et (iii) l'expansion de la santé publique (1). Ces trois traditions ont contribué à la constitution d'un corpus de connaissances se rapportant à la santé et à la maladie dans des contextes transculturels qui élargissent les conceptions biomédicales de la maladie ainsi que les représentations professionnelles et les modèles thérapeutiques des intervenants. Ainsi l'anthropologie médicale établit les liens existant entre la santé, le sens de la maladie, et la dispensation des soins. Les anthropologues médicaux ont mis en relief des modèles opératoires incarnant ces conceptions élargies de la santé, et les proposent aux praticiens pour une définition plus contextuelle de la santé, des démarches thérapeutiques qui tiennent compte du socioculturel, des principes de réinsertion sociale respectant l'univers phénoménologique des patients, ainsi que les systèmes d'offre de soins large. Elle prend en compte la culturalité du patient, de l'entourage, ainsi que celle du praticien.

L'anthropologie médicale enseignée dans les facultés de médecine et les départements d’anthropologie du Cameroun met l'accent sur trois plusieurs axes de réflexion  que sont : l'approche d'A. Kleinman avec facteurs socioculturels présents dans les définitions de la maladie (Illness, Sickness, Disease), et les formes de guérison (2) ; l'approche de R. Massé avec le relativisme modèle clinique par la médiation de l'explication des savoirs  populaires (3) ; l'approche de R. Boudon à travers les valeurs et coutumes associées à la maladie, en tant qu'elles organisent les itinéraires thérapeutiques  et la prise en charge non médicale (4) ; le modèle étiologico-thérapeutique développé par Laplantine qui permet de saisir la maladie telle que représentée, fantasmée, vécue et prise en charge par les acteurs sociaux ; et enfin de l’approche fonctionnaliste qui met en exergue les fonctions des institutions hospitalières, etc.

Ces enseignements sont surtout théoriques, et ne peuvent guère permettre au praticien de santé de répondre au besoin culturel médical des malades. La principale contribution du présent ouvrage est d'offrir aux intervenants de santé publique, des observations concrètes et déconstruites, de contextes pluriels, susceptibles de leur permettre d’améliorer leurs pratiques quotidiennes dans le champ de la santé.

Axes thèmatiques

Cet ouvrage collectif s’inscrit dans l’espace intellectuel comme un outil de santé publique, puissant dans les nouveaux défis de la discipline selon Massé (5).

Les potentiels auteurs sont invités à rédiger des manuscrits s’inscrivant dans les thèmes suivants :

  1. enjeux de la phénoménologie de la santé et de la maladie (vécu de la maladie, représentations, itinéraires thérapeutiques, Politiques de santé (lutte contre les grandes pandémies ; santé maternelle et infantile…) ;
  2. relation soignant-soigné (soin culturel, qualité de vie, soins palliatifs, observance, prévention, etc.) ;
  3. développement des outils méthodologiques (conceptuels en anthropologie clinique, réflexifs et appliqués, plaidoyer qualitatif/quantitatif, etc.). 

Chaque article de l'ouvrage devra être écrit de manière concise et les concepts utilisés clairement définis. Pour faciliter la compréhension de l’intérêt de l’anthropologie médicale par tous.

Les contributions doivent être :

  • des manuscrits originaux découlant des recherches sur l'anthropologie médicale;
  • des synthèses critiques sur l'anthropologie médicale ; et
  • des analyses méthodologiques sur des aspects de l'anthropologie médicale.

Conditions de soumission

Les contributions peuvent être soumises en anglais ou en français.

Les propositions de contribution (sous forme de résumé et plan de rédaction) doivent être rédigées en 350 mots maximum et soumis

au plus tard le 30 octobre 2013.

  • Les manuscrits doivent être soumis le 31 décembre 2013, délai de rigueur.
  • Les manuscrits originaux  devront comprendre entre 4000 et 6000 mots, et les autres types de contribution ne doivent pas dépasser 3500 mots.
  • La bibliographie est comprise dans la longueur indiquée.
  • Le format est : Times new roman, police 12, interligne 1,5.  
  • Le modèle de référencement est le système vancouver.

Les auteurs doivent indiquer leur affiliation institutionnelle, adresse postale et courriel.

Les contributions sont à envoyer à : anthropologie.médicale@gmail.com ou i.cassrt@gmail.com

La parution de l'ouvrage est prévue pour le 28 février 2014.

Références indicatives

  1. Foster G. Medical anthropology: some contrasts with medical sociology.  In Olesen VL. Convergences and divergences: anthropology and sociology in health care. Medical Anthropology Newsletter, vol. VI, n˚ 1, 1974.
  2. Kleinman A. Patient and healer in the context of culture, an exploration of the borderland between anthropology, medicine and psychiatry.Californoia, University of California Press, 1980.
  3. Massé R. Culture et santé publique. Les contributions de l'anthropologie à la prévention et à la promotion de la santé. Montréal, Gaëtan Morin éditeur, 1995.
  4. Boudon R. essais sur la théorie générale de la rationalité. Paris, PUF, 2007.
  5. Massé R. Les nouveaux défis pour l’anthropologie de la santé. Anthropologie et santé, Revue française d’anthropologie de la santé, vol.1 (1), 2010. http://anthropologiesante.revues.org/116

Comité éditorial

  1. Paul Nchoji Nkwi, Unversité catholique de Bamenda, Cameroun

  2. Valentin Nga Ndongo, Université de Yaoundé I, Cameroun

  3. Ngima Mawoung Godefroy, Université de Yaoundé, Cameroun

  4. Joseph Tonda, Université Omar Bongo de Libreville, Gabon

  5. Benjamin Alexandre Nkoum, Ecole des Sciences de la Santé – UCAC, Cameroun

  6. Valery Ridde, Université de Montréal, Canada

  7. Maxime Drabo, Institut Supérieur des Sciences de la Santé, Burkina Faso  

  8. Olivier de Sardan,  LASDEL-Niger

  9. Hatem Marie, Université de Montréal

  10. Laurent Vidal, IRD, France - Cameroun

  11. Marie Thérèse Mengue, UCAC, Cameroun

  12. Bruno Lapikadi  Dimonfu, Université de Kinshasa, RDC

  13. Peter Geschiere, Université d’Amsterdam, Pays Bas

  14. Dedy Seri, Institut d’Ethno-sociologie, Université d’Abidjan, Côte d’Ivoire

  15. Moustapha Tamba, Université Cheikh Anta Diop, Sénégal

  16. Isaac Nyamongo, Université de Nairobi, Kenya

  17. Honoré Mimche, Université de Yaoundé II – Soa, Cameroun

  18. Ute Röschenthaler, Université de Frankfurt, Allemagne

  19. Mamadou Diawara, Université de Frankfurt, Allemagne

  20. Simo, Université de Yaoundé I, Cameroun

Dates

  • mercredi 30 octobre 2013

Mots-clés

  • santé, anthropologie, sociologie, santé publique, soins de santé, sciences de la santé

Contacts

  • Marie Essi
    courriel : mariejoseessi [at] yahoo [dot] fr
  • Antoine Socpa
    courriel : asocpa [at] yahoo [dot] com
  • Cradat Cass-rt
    courriel : i [dot] cassrt [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Marie Essi
    courriel : mariejoseessi [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Pratiques et enseignement de l’anthropologie médicale en Afrique », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 09 septembre 2013, http://calenda.org/257049