AccueilFoncier et gouvernance alimentaire des régions urbaines

Foncier et gouvernance alimentaire des régions urbaines

The real estate and governance of food in urban regions

Deuxième colloque international de l'IUFN

Second UFN international conference

*  *  *

Publié le vendredi 04 octobre 2013 par Julie Abbou

Résumé

L’IUFN (International Urban Food Network) lance un appel à contributions destiné à la communauté scientifique internationale sur la place de la question du foncier liée à la gouvernance alimentaire des régions urbaines.  Cet appel à contributions s’intéresse aux terres qui nourrissent nos villes et au foncier, défini comme l'ensemble des rapports entre les hommes pour l'accès et le contrôle de la terre et la gestion des ressources naturelles. Il s’intéresse non seulement à la terre qui produit les ressources alimentaires dont se nourrissent nos villes, mais également au foncier sur lequel repose l’ensemble du système alimentaire urbain, de la production, la transformation, les activités d’approvisionnement et la gestion des déchets alimentaires des villes. Il s’intéresse donc à l’ensemble de ce que nous appelons le foncier alimentaire.

Annonce

Argumentaire

Le partage des ressources naturelles, leur attribution, le choix de leurs usages, la gestion des conflits qui peuvent en résulter : tels sont quelques-uns des sujets au cœur de la problématique de la gouvernance alimentaire des régions urbaines. Sans la terre, point de réflexion sur les pistes possibles d’une éventuelle relocalisation des sources d’approvisionnement. Sans la terre, point de débat sur les possibilités d’augmentation de l’autonomie alimentaire locale.

Aujourd’hui, l’augmentation de la population mondiale et sa concentration progressive dans les zones urbaines, font peser sur les terres une pression sans précédent. Les collectivités locales se retrouvent ainsi face à un défi de taille – concilier le développement urbain avec la préservation des espaces agricoles. Les aspirations actuelles des populations des pays industrialisés et celles des nouvelles puissances émergentes complexifient encore la donne. D’un côté, la demande alimentaire semble se détourner du système agro-alimentaire en place et de son organisation (économique et spatiale)  pour aller vers plus de local, plus de durabilité. De l’autre, la demande alimentaire semble au contraire ériger le modèle agro-alimentaire en un standard d’alimentation des nouvelles classes moyennes avides d’un mode de vie à l’occidentale.

Comment ces mutations/évolutions sociétales se traduisent-elles en termes spatiaux ? Quelles influences peuvent-elles avoir sur l’aménagement territorial, sur la préservation des terres agricoles ? Quel avenir du foncier alimentaire comme une ressource territoriale ? Comment concilier et/ou faire coïncider la politique foncière avec la politique alimentaire locale ?

Axes thématiques

Cet appel à contributions s’intéresse aux terres qui nourrissent nos villes et au foncier, défini comme l'ensemble des rapports entre les hommes pour l'accès et le contrôle de la terre et la gestion des ressources naturelles [1]. Il s’intéresse non seulement à la terre qui produit les ressources alimentaires dont se nourrissent nos villes, mais également au foncier sur lequel repose l’ensemble du système alimentaire urbain, de la production, la transformation, les activités d’approvisionnement et la gestion des déchets alimentaires des villes. Il s’intéresse donc à l’ensemble de ce que nous appelons le foncier alimentaire.

Les communications attendues pourront porter aussi bien sur les pays industrialisés que sur les BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine). Elles pourront présenter des analyses historiques, des enjeux actuels, mais également mobiliser des outils de prospective.

Plus spécifiquement, cet appel vise à recueillir des contributions sur les trois thématiques suivantes :

I. Gestion des terres agricoles et sécurité alimentaire des villes

  • Analyses historiques, enjeux actuels et perspectives : quel impact des politiques publiques ? 
    • L'évolution du régime alimentaire dans les BRIC et son impact sur le foncier agricole.
    • Le processus d'accaparement des terres au regard de ses liens avec la sécurité alimentaire des villes.

II. Foncier alimentaire en ville

  • Les zones de production alimentaire en ville et leur intégration au projet urbain, aussi bien à l'échelle de la planification qu'à celle de l'urbanisme opérationnel.
  • Les impacts environnementaux et sociaux des pratiques agricoles urbaines, et notamment des formes d'agriculture urbaine récentes (fermes verticales, hors sol, sur les toits …) ?
  • Les friches urbaines et leur dépollution à la lumière du foncier alimentaire urbain.
  • Les enjeux fonciers des activités de transformation, d'approvisionnement et de gestion des déchets alimentaires des villes.

III. Le rôle de la régulation foncière et de l'aménagement du territoire

  • Les modalités de gestion de l'accroissement démographique des villes, et en particulier dans les BRIC.
  • La gestion des terres périurbaines : quelles logiques foncières, quelle gestion des conflits ?

 

[1] Source : GRET (2009), Livre Blanc Gouvernance foncière et sécurisation des droits dans les pays du Sud

Modalités de soumission

Date limite d’envoi des extraits de contributions :

30 décembre 2013

Format des contributions :

  • envoi par voie électronique,
  • document PDF,
  • en français ou en anglais,
  • 5 000 caractères maximum.

Chaque contribution doit obligatoirement intégrer les éléments suivants :

  • titre ;
  • mots clés ;
  • choix de la thématique (1-3) ;
  • introduction précisant les questions de recherche;
  • originalité de l’approche ;
  • méthode employée ;
  • résultats majeurs ;
  • liste de références les plus pertinentes (10 max).

La soumission se fait par mail à l’adresse suivante contact@iufn.org avec la référence APP LA FAIM DES TERRES IUFN 2014.

Sélection des contributions et confirmation d’acceptation : 28 février 2014

Quel rôle peuvent jouer la régulation foncière et l'aménagement du territoire dans une politique alimentaire locale durable ?

Comité scientifique

Le Comité scientifique est composé des membres du Conseil d’orientation stratégique d’IUFN et d’experts invités

Valorisation

L’objectif du présent appel à contributions est de constituer un état de l’art sur le foncier alimentaire au niveau international. En plus de leur valorisation dans le cadre du deuxième colloque international d’IUFN La faim des terres en avril 2014, les contributions sélectionnées seront également mises en avant via le centre de ressources de la plateforme web d’IUFN dédiée à la gouvernance alimentaire des régions urbaines, dont le lancement est prévu le 16 octobre 2013.

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • lundi 30 décembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • foncier, ville, système alimentaire, gouvernance

Contacts

  • Marketa Braine-Supkova
    courriel : marketa [dot] braine [at] iufn [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Albane Gaspard
    courriel : contact [at] iufn [dot] org

Pour citer cette annonce

« Foncier et gouvernance alimentaire des régions urbaines », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 04 octobre 2013, http://calenda.org/260915