AccueilFrontière(s) au cinéma

Frontière(s) au cinéma

Border in film

Septièmes rencontres « Droit et cinéma »

Seventh "Law and Cinema" conference

*  *  *

Publié le jeudi 10 octobre 2013 par Julie Abbou

Résumé

La septième édition des rencontres « Droit et cinéma » sera consacrée au thème des frontières dans le cinéma. Nous tenterons par une approche interdisciplinaire (juridique, historique, économique, littéraire, civilisationniste, sociologique, communicationnelle, cinématographique) d'analyser la frontière au prisme du 7ème art. La frontière est-elle coupure ou passage ? Les marches, héritées de l’Empire romain, ont-elles disparu ? La chute du Mur et la suppression d’une partie des postes frontières, notamment en Europe, signifient-elles disparition de toutes les frontières ou leur maintien dans les domaines économiques et politiques ? Le cinéma transcende-t-il les frontières nationales à la fois par son ingéniosité créative, mais également dans sa représentation des frontières symboliques, mentales, de genre ?

Annonce

Argumentaire

La septième édition des rencontres « Droit et cinéma », organisées depuis 2008  pendant le Festival International du Film de La Rochelle, sera consacrée au thème des frontières dans le cinéma. Nous tenterons par une approche interdisciplinaire (juridique, historique, économique, littéraire, civilisationniste, sociologique, communicationnelle, cinématographique) d'analyser la frontière au prisme du 7ème art. Le processus de délimitation d’une frontière - fruit d’une longue démarche diplomatique et/ou militaire - est à la fois un acte géographique de représentation des espaces sur une carte, un acte politique fixant les limites d’une souveraineté étatique, et un acte juridique fondant la compétence de chacun des Etats par un procédé de reconnaissance internationale. Dès lors les frontières - qu’elles soient terrestres, fluviales, maritimes ou spatiales - ont imprimé la pellicule cinématographique, à l’image du cinéma états-unien, comme des filmographies issues de pays en proie à des revendications territoriales, à travers lignes de démarcation, postes frontières, murs, mais aussi migrants, réfugiés ou populations déplacées.

À une époque de mondialisation, d’effacement apparent des frontières, celles-ci semblent s’intérioriser, devenir plus floues, avec une remise en cause des identités et des entités physiques, psychologiques et culturelles, conduisant à une nécessaire reconsidération éthique des changements opérés. Ainsi avec l’Internet, la (re)composition de groupes identitaires et de communautés virtuelles éphémères s’opère, au gré d’engouements et d’engagements divers.Le cinéma apparaît comme un médium privilégié pour interroger de manière interdisciplinaire cette notion de frontière. La frontière est-elle coupure ou passage ? Les marches, héritées de l’Empire romain, ont-elles disparu ? La chute du Mur et la suppression d’une partie des postes frontières, notamment en Europe, signifient-elles disparition de toutes les frontières ou leur maintien dans les domaines économiques et politiques ? Le cinéma, qui a pu être considéré comme un art de l’universel, transcende-t-il les frontières nationales à la fois par son ingéniosité créative, mais également dans sa représentation des frontières symboliques, mentales, de genre ?

Les films, par leur thématique, peuvent aborder la frontière diversement (western, roadmovie, science fiction, films de gangsters…), que ce soit par absorption, réécriture ou palimpseste, mais également la notion de transgenre, tout comme des festivals de cinéma – nés à la marge de festivals officiels dans l’utopie des années 70 – visaient à repousser les frontières établies par ceux-ci. Quant aux cinéastes, si certains filment à l’intérieur de leurs frontières nationales, d’autres s’en éloignent temporairementou définitivement. À travers leurs parcours et leurs œuvres, ils interrogent les notions de diaspora, d’exil, de transnationalisme, mais aussi les frontières du cinéma (fiction/documentaire, liens avec les autres arts...).

Le colloque envisagé ayant une dimension plurielle, le corpus de films à étudier - qu'ils soient de fiction ou documentaires, permettra aux communications de s’inscrire dans toute l’histoire cinématographique et toutes les cinématographies nationales, sans exclusive.

Colloque organisé avec le concours financier du PRES Limousin Poitou-Charentes.

Bibliographie indicative

  • Robert BELOT dir., Frontières en images. Une mémoire cinématographique, Université de Technologie de Belfort-Montbéliard, 2006, coll. Sciences humaines et technologie ;
  • Elyette BENJAMIN-LABARTHE dir., Cinéma métis aux Etats-Unis : représentations de la frontière Mexique/Etats-Unis, Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine, 2012 ;
  • Daniela BERGHAHN, Far-flung Families in Film : The Diasporic Family in Contemporary European Cinema, Edinburgh , Edinburgh University Press, 2013
  • Wendy BROWN, Murs. Les murs de séparation et le déclin de la souveraineté étatique, trad. Nicolas Vieillescazes, Paris : Les Prairies ordinaires, 2009, coll. penser/croiser, 206 p. ;
  • Judith BUTLER, Bodies That Matter: On The Discursiv Limits of « sex », 1993 ;
  • Andrea GRUNERT dir., « L’écran des frontières », Cinémaction n° 137, 2010 ;
  • D. HASTINGS et T.M. WILSON, Borders, Frontiers of Identity, Nation and State, Oxford, New-York: Berg, 1999 ;
  • N. JARMAN, Material Conflicts, Parades and Visual Displays in Northern Ireland, Oxford : Berg, 1997 ;
  • J. W. JOHN HILL, Cinema and Northern Ireland : Film, Culture and Politics, London : BFI publishing, 2006 ;
  • Stéphanie LATTE ABDALLAH et Cédric PARIZOT dir., A l'ombre du mur. Israéliens et Palestiniens entre séparation et occupation, Actes sud/MSHS, 2011, coll. Etudes méditerranénennes ;
  • Sophie LE MENAHEZE, Nathalie MARTINIERE, Ecrire la frontière, Limoges : Pulim, 2003 ;
  • Nolwenn MINGANT, Hollywood à la conquête du monde. Marchés, stratégies, influences, CNRS édition, 2010 ;
  • Laura MULVEY, Visual and Other Pleasures, Houndmills, Basingstoke, Hampshire : Macmillan, 1989) ;
  • Stan NEILSON, Robot Nation, Eridanus Press, 2011 ;
  • M. NICCRAITH, Plural Identities, Singular Narratives : The Case of Northern Ireland, UK: Berghan Book, 2002 ;
  • Jean-Marc  SOREL Dir., Les murs et le droit international, Ed. Pedone, 2010, coll. Cahiers internationaux n° 24 ;
  • Bertrand WESTPHAL, Le Monde plausible. Lieu, espace, carte, Paris, Minuit, coll. « Paradoxe », octobre 2011.

Filmographie indicative

  • Bloody Sunday, Paul GREENGRASS GB/Irlande 2002
  • Bring Me The Head of Alfredo Garcia/Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia, Sam PECKINPAH, Etats-Unis/Mexique, 1974
  • Dr Jekyll and Mr Hyde, Victor FLEMING, USA, 1941
  • Frozen River, Courtney HUNT, Etats-Unis, 2008
  • Ha-kala ha-surit/La fiancée syrienne, Eran RIKLIS, Israël, 2004
  • The Hours, Stephen DALDRY, Etats-Unis/UK, 2002
  • Hudutlann Kanunu/La loi de la frontière, Lütfi Ömer AKAD, Turquie, 1966
  • Incendies, Denis VILLENEUVE, Canada, 2010
  • Laurence anyways, Xavier DOLAN, Canada/France, 2012
  • Loi, c’est la loi (La), Christian-Jaque, France/Italie, 1958
  • Los que se quedan, Juan Carlos RULFO, Mexique, 2009
  • Love Divided (A), Syd MACARTNEY, GB/Irlande, 1998
  • Man on a Thightorpe, Elia KAZAN, Etats-Unis, 1952
  • Men in Black, Barry SONENFELD, Etats-Unis, 1997
  • Mur, Simone BITTON, France/Israël, 2004
  • Searchers (The)/La prisonnière du désert, John FORD, Etats-Unis, 1956
  • Sin nombre, Cary Joji FUKUNAGA, Etats-Unis/Mexique, 2009
  • Storm/La révélation, Hans-Christian SCHMID, Allemagne, 2009
  • Terraferma, Emmanuele CRIALESE, France/Italie, 2011
  • The Time Machine/La machine à explorer le temps, George PAL, Etats-Unis, 1960
  • Tiresia, Bertrand BONELLO, France/Canada, 2002
  • To Vlemma tou Odyssea/Le regard d’Ulysse, Theo ANGELOPOULOS, France/Grèce/Italie, 1995
  • The Three Burials of Melquiades Estrada/Los tres enterrios de Melquiades Estrada/Trois enterrements, Tommy LEE JONES, Etats-Unis/France, 2005
  • Welcome, Philippe Lioret, France, 2008
  • The Wind that Shakes the Barley, Loach (Ken), Irlande, GB, Allemagne, Italie, Espagne, France, Belgique, Suisse, 2006
  • Wild side, Sébastien LIFSHITZ,France/Belgique, 2003
  • XXY, Lucia Puenzo, Argentine, 2007
  • Yadon ilaheyya/Intervention divine, Elia SULEIMAN, France/Maroc/ Allemagne/Palestine, 2002
  • Zona (La)/Zona, propriété privée (La), Rodrigo Pla, Mexique, 2007

Calendrier

Les propositions de communication devront être adressées

avant le 6 janvier 2014

à Magalie Flores-Lonjou mflores@univ-lr.fr et comporter : 

  • au moins 3 000 signes ;
  • le titre de la communication, sa problématique, le corpus filmique ;
  • une petite notice biographique du/des contributeurs ;

La liste des propositions retenues par le comité scientifique sera communiquée le 24 février 2014.  Les contributions définitives devront être reçues le 24 mai 2014.

Le colloque international se tiendra à La Rochelle les 27 et 28 juin 2014. les langues de travail seront le français et l'anglais.

NB : les actes de ce colloque seront publiés : les deux journées imparties à ces rencontres limitant de facto le nombre d’interventions, le comité scientifique se réserve la possibilité de retenir pour publication seule des textes ou de les proposer pour des journées d’études/séminaires organisés dans le cadre du projet PRES Limousin Poitou-Charentes « Frontière(s) au cinéma » sur les autres sites universitaires de La Rochelle, Limoges et Poitiers. 

Comité scientifique

  • Elyette BENJAMIN-LABARTHE, professeur d’études américaines à l’Université Bordeaux III,  CLIMAS EA 4196
  • Daniela BERGHAHN, professor of Film Studies, Department of Media Arts, Royal Holloway, University of London (Angleterre)
  • Christophe BONNOTTE, maître de conférences en droit public, Université de Limoges, OMIJ EA 3177
  • Xavier DAVERAT, professeur de droit privé, Université Montesquieu Bordeaux IV, IRDAP EA 4191
  • Camille GENDRAULT, maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, MICA EA 4426
  • Andrea GRUNERT, enseignante en études cinématographiques à l’Université protestante des sciences appliquées à Bochum (Allemagne)
  • Thomas HOCHMANN, maître de conférences en droit public, Université de Reims Champagne-Ardenne, CRDT EA 3312
  • Pascal KAMINA, professeur de droit privé, Université de Franche-Comté, CRJFC EA 3225
  • Eve LAMENDOUR, maître de conférences en gestion, Université de La Rochelle, CEREGE LR-MOS EA 1722
  • Ninon MAILLARD, maître de conférences en histoire du droit, Université de Nantes, Droit et Changement Social UMR 6297
  • Nathalie MARTINIERE, professeure de Littérature anglaise, département d’études anglophones, Université de Limoges, EHIC EA 1087 
  • Gilles MENEGALDO, professeur émérite en littérature américaine et études et cinématographiques, UFR Lettres et Langues, Université de Poitiers, équipe FORELL B3, esthétiques comparées EA 3816
  • Nolwenn MINGANT, maître de conférences en civilisation américaine, Université Sorbonne nouvelle-Paris 3, CREW/CRAN EA 4399
  • François OST, professeur de droit et de philosophie, Université St Louis, Bruxelles (Belgique), directeur du Séminaire interdisciplinaire d’études juridiques
  • Séverine NICOT, maître de conférences en droit public, Université Grenoble-Alpes, Centre de Recherches Juridiques EA 1965, Institut Louis Favoreu-GERJC UMR 7318
  • Nicoletta PERLO, maître de conférences en droit public, Université Toulouse 1 Capitole, IDETCOM EA785
  • Marion POIRSON, maître de conférences en cinéma, Université Paul Valéry Montpellier 3, RIRRA 21 EA 4209

Comité d'organisation

  • Danièle ANDRÉ, maître de conférences en civilisation et culture populaire nord-américaines, Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA) EA 1163, Université de La Rochelle
  • Annabel AUDUREAU Docteur en Littérature comparée, Enseignante en Expression et Communication à l’Université de La Rochelle en qualité de PRAG (IUT), vacataire en Littérature française et comparée à la faculté de Lettres modernes de La Rochelle
  • Brigitte BASTIAT, docteure en sciences de l’information et de la communication, PRCE d’anglais, Université de La Rochelle, membre associé du CRHIA EA 1163 et du Centre d’études irlandaises de Rennes 2
  • Estelle EPINOUX, maître de conférences en études irlandaises, département d’études anglophones, Université de Limoges chercheur associé à la SOFEIR, à la SAES, membre du comité des publications de la FE2C, membre du groupe de recherche EHIC (Espaces Humains et interactions culturelles à Limoges)
  • Magalie FLORES-LONJOU, maître de conférences en droit public HDR, Université de La Rochelle, CEREGE LR-MOS EA 1722, Le blog Droit et cinéma
  • Franck HEALY, maître de conférences en anglais (CIEL), Université de la Rochelle
  • Lionel MINIATO, maître de conférences en droit privé et sciences criminelles, Centre universitaire Jean-François Champollion, Institut de droit privé de l’Université Toulouse I Capitole, EA 1920, Le blog Droit et cinéma
  • Jean-Baptiste THIERRY, maître de conférences en droit privé et sciences criminelles, Université de Lorraine, Institut François Gény EA 1138 Le blog Carnet de recherches d’un MCF en droit privé Sine lege

Lieux

  • Université de La Rochelle Faculté de droit, de science politique et de gestion
    La Rochelle, France (17)

Dates

  • lundi 06 janvier 2014

Mots-clés

  • frontière, droit, cinéma, conflits, migrations, genres cinématographiques, frontières symboliques

Contacts

  • Magalie Flores-Lonjou
    courriel : mflores [at] univ-lr [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Magalie Flores-Lonjou
    courriel : mflores [at] univ-lr [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Frontière(s) au cinéma », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 10 octobre 2013, http://calenda.org/261369