AccueilUsages de la réflexivité dans la construction du savoir anthropologique. Du terrain à l'écriture

Usages de la réflexivité dans la construction du savoir anthropologique. Du terrain à l'écriture

The uses of reflexivity in the construction of anthropological knowledge. From terrain to writing

Atelier de recherche de doctorants de l'IRIS

IRIS doctoral research workshop

*  *  *

Publié le mercredi 06 novembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

Cet atelier de recherche examine ce en quoi consiste la démarche réflexive en sciences humaines et sociales, il interroge les conceptions plurielles de celle-ci ainsi que le statut que l'on accorde à la réflexivité dans le processus de production du savoir anthropologique et sociologique. Les multiples approches de la réflexivité seront ainsi interrogées, quelles que soient les perspectives disciplinaires d'où elles proviennent : anthropologie, anthropologie linguistique, sociologie pragmatique, sociologie des sciences, etc. Les travaux de chercheurs invités nous donneront l'occasion d'examiner et de discuter les manières dont ils ont fait usage de la notion de réflexivité dans leurs travaux ainsi que les modalités par lesquelles ils se sont fabriqué une posture réflexive propre à leurs terrains, contextes et parcours de recherche. Il s'agir de discuter aussi de comment, en retour, cette posture réflexive spécifique a contribué à façonner l'objet de recherche qui était ou est encore le leur.

Annonce

Présentation

Cet atelier se propose d’interroger la démarche ethnographique en se fondant sur les interactions particulières qui se nouent autour de la réalisation de l’enquête de terrain.

Ainsi, la réflexion portera sur la rencontre avec l’autre et de là, sur le partage de(s) subjectivité(s) qui s’élabore, de manière plus ou moins aisée, entre l’ethnographe et ses interlocuteurs, au fil du processus d’insertion sur le « terrain ». Il s’agit donc de penser la relation ethnographique et le déroulement de l’enquête dans leur portée heuristique, en analysant leurs conditions, leurs modalités, et leurs effets dans le cadre des mondes sociaux étudiés.

Cette approche conduit à explorer des formes sous-évaluées de la pratique de l’ethnographie et de son écriture dans les textes universitaires. Il s’agit, pour les premières, des interactions habituellement négligées comme relevant du « vécu » de l’ethnographe plutôt que de sa quête de connaissance scientifique et condamnées à ne pas quitter son journal de terrain voire sa mémoire, et, pour les secondes, du récit narratif ou de la restitution fidèle de paroles échangées, pour ne prendre que quelques exemples.

Notre positionnement se veut résolument réflexif quant à la démarche de l’anthropologue.

Cet atelier revient donc à interroger le statut de la réflexivité dans le cadre de la compréhension de nos «objets » de recherche : n’est-elle qu’un outil au service du chercheur et n’est-elle qu’un « outil » parmi d’autres dans les procédures de recherche ? Ou, simultanément, la démarche ethnographique n’incite-telle pas les enquêtés à pratiquer une forme de réflexivité, devenant ainsi une source de savoirs et de connaissances pour la discipline anthropologique ? Cette hypothèse est-elle tenable et/ ou quelles en seraient les conditions ?

Il s’inscrit dans le débat épistémologique et méthodologique quant à l’historicité, voire à la dimension située du savoir anthropologique. En cela, nous nous référerons à la façon dont ce débat se déploie au gré des contextes nationaux. Nous en retirerons un certain nombre de thématiques que nous souhaitons discuter : les usages de la démarche réflexive par le chercheur, la question du sujet, la dimension intersubjective de l’enquête de terrain et la fabrique du texte.

Programme

Horaires : samedi de 10 h à 13 h

9 novembre – Séance introductive

  • Marieke Blondet, Manon Capo, Mickaële Lantin Mallet & Yannis Papadaniel

14 décembre – Retour réfléxif sur deux parcours de recherche 

(salle 5)

  • Invité : Albert Piette  (anthropologue, U. Paris Grand Ouest   Nanterre)
  • Invité : Nicolas Dodier   (sociologue, dir. d’études EHESS & dir. de recherche INSERM)

Retour sur deux recherches & travaux:

Piette A., Ethnographie de l’action. L’observation des détails, Ed.   Métaillié, 1996.

Dodier N. & Baszanger I.,  « Totalisation et altérité dans l’enquête ethnographique», RFS, 1997,   pp.37-66.

25 janvier –  « Faire »   l’anthropologie : évolutions et heurts 

  • Invitée : Anne Gotman  (sociologue, directrice de recherche au CNRS/CERLIS, U.   Descartes): « Observer les mœurs et les manières : les conseils aux voyageurs   d’Harriet Martineau »
  • Invité : Bertrand Masquelier  (anthropologue, LACITO): « Débats et ruptures, réflexivité et politique : remarques sur les positions d'une anthropologie   linguistique engagée »

8 mars – Une ethnographie de la parole : Exercices   de réflexivité « en pratique » à partir de matériaux   ethnographiques

  • Séance dirigée par Yann Beldame (anthropologue, ATER U. de Montpellier)  & Annabelle Boissier (anthropologue affiliée au LAMES, Aix-en-Provence)

12 avril – La question des biographies et des   parcours individuels

  • Invitée : Emmanuelle Simon (anthropologue, U. de Metz): « Le parcours de de Souza. Une approche biographique en anthropologie ou comment décrire l’intrication des   mondes sociaux dans un contexte de mondialisation sanitaire »

17 mai – La question de la réception : une   anthropologie dialogique

sous réserve

  • Invité : Steve Coleman (anthropologue, U. d’Irlande, Maynooth) : « Listening to time : Resonances through Irish performance traditions »
  • Invité : Bob White (anthropologue, U. de Montréal)

14 juin – De la construction de la personne, la   question du sujet

  • Invitée : Natacha Collomb (anthropologue, chargée de recherche au CNRS-EHESS/CASE)

Coordinateurs 

Marieke BLONDET  postdoctorante en anthropologie à AgroParisTech – LEF Nancy : marieke.blondet@agroparistech.fr

Manon CAPO doctorante en anthropologie à l'IRIS : manoncapo@yahoo.com

Mickaële LANTIN MALLET doctorante en anthropologie à l’IRIS & chargée de cours UPJV et Institut LaSalle: mlantin@ehess.fr

Yannis PAPADANIEL  docteur en anthropologie, chargé de cours à l’Université de Lausanne : yannis.papadaniel@unil.ch

Lieux

  • EHESS, salle 2 (et le 14 décembre en salle 5), 1er étage - 105, Boulevard Raspail
    Paris, France (75006)

Dates

  • samedi 09 novembre 2013
  • samedi 14 décembre 2013
  • samedi 25 janvier 2014
  • samedi 08 mars 2014
  • samedi 12 avril 2014
  • samedi 17 mai 2014
  • samedi 14 juin 2014

Mots-clés

  • anthropologie, ethnographie, sociologie, écriture, enquêtes, épistémologie, méthodologie, réflexivité(s), intersubjectivité, sujet, interlocution, interaction, contextualisation, autorité du chercheur

Contacts

  • Mickaele Lantin Mallet
    courriel : mlantin [at] ehess [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Mickaele Lantin Mallet
    courriel : mlantin [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Usages de la réflexivité dans la construction du savoir anthropologique. Du terrain à l'écriture », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 06 novembre 2013, http://calenda.org/264850