AccueilLe Festus des autres

Le Festus des autres

The Festus of others

Revue en ligne Eruditio Antiqua n. 6 (2014)

Eruditio Antiqua online journal no. 6 (2014)

*  *  *

Publié le mardi 17 décembre 2013 par Luigia Parlati

Résumé

Festus, dans son lexique appelé De uerborum significatione (Sur la signification des mots), résuma au 2ème s. apr. J.-C. l’ouvrage perdu du même nom de l’érudit Verrius Flaccus (époque augustéenne), et fut à son tour résumé par l’érudit carolingien Paul Diacre (8ème s.). La postérité a abondamment utilisé Festus dans la plupart des recherches portant sur de multiples aspects de la civilisation, de la langue et de la littérature de la Rome archaïque et républicaine. Le numéro 6 d’Eruditio Antiqua se propose d'examiner le texte de Festus (et de Verrius Flaccus) sous l’angle de la réutilisation et de la réinterprétation du matériau festien à travers les âges, de l’Antiquité à nos jours.

Annonce

Argumentaire

Les mystères de la composition et les malheurs de la transmission du lexique appelé De uerborum significatione(Sur la signification des mots) de Festus en font une juxtaposition plus ou moins aléatoire de « centaines de précieuses pépites d’informations (1) ». Ces pépites, ces précieux fragments d’érudition qui portent sur de multiples aspects de la civilisation, de la langue et de la littérature de la Rome archaïque et républicaine, ont été préservées par Festus, qui résuma au 2ème s. apr. J.-C. l’ouvrage perdu du même nom de l’érudit Verrius Flaccus (époque augustéenne), et fut à son tour résumé par l’érudit carolingien Paul Diacre (8ème s.). La postérité a abondamment utilisé Festus dans la plupart des recherches portant sur les domaines représentés. Mais souvent en note de bas de page.

Le « Festus Lexicon project » (2) de l’University College London (UCL), mené par un groupe d’historiens, archéologues et philologues, Michael Crawford, Fay Glinister, John North, Claire Woods, proposera à terme sur support papier et électronique une nouvelle édition de Festus et de Paul Diacre (3), et une traduction anglaise largement commentée de l’ensemble du lexique.

En attendant cette édition, ce numéro d’Eruditio Antiqua se propose de faire passer Festus de la note de bas de page à la première place, en examinant le texte de Festus (et de Verrius Flaccus) sous l’angle de la réutilisation et de la réinterprétation du matériau festien à travers les âges, de l’Antiquité à nos jours.
On s’intéressera alors plus particulièrement à la transmission de ce matériau dans l’Antiquité tardive, au Moyen Âge, et à la Renaissance (Verrius Flaccus, Festus ou Paul Diacre comme sources d’autres notices, ouvrages ou lexiques), et aux interprétations modernes de Festus (prises de position dans les éditions, lectures diverses et parfois contradictoires d’articles obscurs, propositions de reconstructions du texte).

Modalités d'envoi des propositions

Date limite d’envoi des textes : 15 novembre 2014

Les propositions de travaux sont adressées à la coordinatrice du numéro uniquement par courrier électronique (Marie-Karine Lhommé) en fichier Word (.doc ou .rtf).

Les textes seront formatés en corps 12, dans la police Times New Roman (ou une police unicode pour le grec), sans feuille de style, ni corps ou caractère particulier, ni tabulation.

Langues : français, anglais, allemand, espagnol, italien, portugais.

Taille des contributions : sans limitation inférieure ou supérieure.

Résumés : prévoir deux résumés, l'un dans la langue de l'article, le second dans une autre langue.

Contact : Marie-Karine Lhommé 

---------------------------------------------------------------------

(1) « Hundreds of precious nuggets of information », commente T.J. Cornell dans The Beginnings of Rome. Italy and Rome from the Bronze Age to the Punic Wars (c. 1000-264 BC), Routledge, Londres, New York, 1995, p. 21. 

(2) Présentation du projet : L’entreprise a déjà donné lieu à une journée d’études et à un volume publié en 2007 qui rassemble des travaux variés sur l’histoire, les sources et les enjeux du texte : F. Glinister, C. Woods, J. A. North and M. H. Crawford, Verrius, Festus and Paul: Lexicography, Scholarship and Society, Bulletin of the Institute of Classical Studies Supplement 93, Londres, 2007. 

(3) L’édition de référence reste encore celle de W. M. Lindsay, Sexti Pompei Festi. De uerborum significatu quae supersunt cum Pauli Epitome, Teubner, Leipzig, 1913.

Comité de rédaction

Daniel Vallat, Marie-Karine Lhommé, Isabelle Boehm, Jean-Baptiste Guillaumin

Comité scientifique 

Guillaume Bady (CNRS-UMR 5189 HiSoMA), Aline Canellis (Université de Saint-Etienne), Carmen Codoñer (Universidad de Salamanca), Jacques Elfassi (Université de Metz), Florence Garambois (Université de Saint-Etienne), Alessandro Garcea (Université Lyon 2), Benjamin Goldlust (Université Lyon 3), Jean-Yves Guillaumin (Université de Franche-Comté), Wolfgang Hübner (Universität Münster), Stavroula Kefallonitis (Université de Saint-Etienne), Pascal Luccioni (Université Lyon 3), Robert Maltby (University of Leeds), Philippe Moreau (Université Paris 12), Francesca Prescendi (Université de Genève), Bruno Rochette (Université de Liège), Jean Schneider (Université Lyon 2).

 

Dates

  • samedi 15 novembre 2014

Mots-clés

  • Festus, lexicographie, civilisation romaine, linguistique latine

Contacts

  • Marie-Karine Lhommé
    courriel : marie-karine [dot] lhomme [at] univ-lyon2 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Marie-Karine Lhommé
    courriel : marie-karine [dot] lhomme [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le Festus des autres », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 17 décembre 2013, http://calenda.org/269137