AccueilÉcrans exposés

Écrans exposés

Exposed screens

Cinéma, art contemporain, médias

Cinema, contemporary art, medias

*  *  *

Publié le mercredi 18 décembre 2013 par Julie Abbou

Résumé

À partir de la notion d’écran exposé, ce séminaire cherche à mettre en avant la convergence et les processus d’hybridation entre le cinéma, l’art contemporain et les médias pris dans une perspective archéologique. Plus précisément, il s’agira de s’intéresser à la notion d’écran, en en retraçant la généalogie, en s’interrogeant sur leur nature, format et mise en espace : des écrans pré-cinématographiques à celui du téléphone portable, en passant par les écrans multiples des installations. Ce sont donc également les nouvelles pratiques et les nouveaux usages de l’image via un écran qui seront ici questionnés. En croisant différentes approches – histoire de l’art et histoire du cinéma, esthétique et archéologie des médias, ce séminaire voudrait ainsi participer à une réécriture de l’histoire des images en mouvement aux XXe et XXIe siècles.

Annonce

Présentation

À partir de la notion d’écran exposé, ce séminaire cherche à mettre en avant la convergence et les processus d’hybridation entre le cinéma, l’art contemporain et les médias pris dans une perspective archéologique. Plus précisément, il s’agira de s’intéresser à la notion d’écran, en en retraçant la généalogie, en s’interrogeant sur leur nature, format et mise en espace : des écrans pré-cinématographiques à celui du téléphone portable, en passant par les écrans multiples des installations. Ce sont donc également les nouvelles pratiques et les nouveaux usages de l’image via un écran qui seront ici questionnés. Élément constitutif des salles de cinéma, puis des installations dans les galeries d’art, l’écran, aujourd’hui, est en effet partout jusqu’à devenir partie intégrante de notre expérience quotidienne. Cette prolifération et l’élargissement de son champ obligent à décloisonner les disciplines et leurs méthodologies afin de repenser l’écran et ses dispositifs, le régime d’images ainsi que la manière de regarder qui lui sont liés. En croisant les approches – histoire de l’art et histoire du cinéma, esthétique et archéologie des médias –, ce séminaire voudrait ainsi participer à une réécriture de l’histoire des images en mouvement aux 20e et 21e siècles.

Programme

27 novembre

  • Annie Claustres (INHA), Introduction

Écran dynamique : Eisenstein, le cinéma et l’histoire des arts

  • Antonio Somaini (université de Paris 3), Le Carré dynamique. Le statut de  l’écran selon Eisenstein, entre cinéma et histoire de  l’art
  • Elena Vogman (Freie Universität, Berlin), Comment écrire  un  livre sphérique  ? Méthode d’Eisenstein et la mise  en mouvement de  la théorie du  cinéma
  • Ada Ackerman (CNRS/ARIAS), Le cinéma d’Eisenstein au contact des  autres arts : mises en  espace et circulations dans le projet d’exposition Sergueï Eisenstein au Centre Pompidou-Metz

18 décembre

Rythme et image de la pensée : repenser les débuts du cinéma

17h30-20h, Salle Vasari, INHA

Laurent Guido (Université de Lausanne), L'"espace rythmique", entre scène et écran.
Pascal Rousseau (Université Paris I), La psyché à l'écran. Cinématographie et visualisation de la pensée au passage du siècle.

29 janvier

Images en mouvement à l’ère numérique

17h30-20h, Salle Vasari, INHA

  • Erik Bullot (École nationale supérieure d’art, Bourges), La disparition du  projectionniste
  • Patrick Vonderau (Université de Stockholm) : Small Screens, Big Data: Moving Images in the Digital Age

La quatrième séance du séminaire « Ecrans exposés. Cinéma et art contemporain » sous la direction scientifique de Riccardo Venturi (pensionnaire, INHA) et Géraldine Sfez (université Lille 3) portera sur l’image en mouvement à l’ère numérique.

À partir de la notion d’écran exposé, ce séminaire cherche à mettre en avant la convergence et les processus d’hybridation entre le cinéma, l’art contemporain et les médias pris dans une perspective archéologique. Plus précisément, il s’agira de s’intéresser à la notion d’écran, en en retraçant la généalogie, en s’interrogeant sur leur nature, format et mise en espace : des écrans pré-cinématographiques à celui du téléphone portable, en passant par les écrans multiples des installations. Ce sont donc également les nouvelles pratiques et les nouveaux usages de l’image via un écran qui seront ici questionnés.

Élément constitutif des salles de cinéma, puis des installations dans les galeries d’art, l’écran, aujourd’hui, est en effet partout jusqu’à devenir partie intégrante de notre expérience quotidienne. Cette prolifération, et l’élargissement de son champ, nous obligent à décloisonner les disciplines et leurs méthodologies afin de repenser l’écran et ses dispositifs, le régime d’images ainsi que la manière de regarder qui lui sont liés. En croisant les approches – histoire de l’art et histoire du cinéma, esthétique et archéologie des médias –, ce séminaire voudrait ainsi participer à une réécriture de l’histoire des images en mouvement aux 20e et 21e siècles.

5 mars

Tactilité des écrans

  • Alexandra Schneider (université d’Amsterdam), Optics and screens: towards a cinematic genealogy of Glass
  • Wanda Strauven (université d’Amsterdam), Between Touching and  Seeing: Hand  Travels,  Tactile Screen and  Touch Cinema in the 21st  Century

27 mars

Les artistes face à l’écran

Journée  d’étude organisée au LaM (musée d’Art moderne et contemporain), Lille

23 avril

Le champ élargi de la projection

  • Philippe-Alain Michaud (Centre Pompidou, Paris), L’aquarium et l’imaginaire de la projection
  • Noam Elcott (Columbia University, New York), Sites of Cinema: Cinematic, Phantasmagoric, and  Room-Space

28 mai

Spectralité de l’écran

  • Mireille Berton (université de Lausanne), L’imaginaire de l’écran  cinématographique dans  les sciences du psychisme au début du 20e siècle
  • Olivier Schefer (université de Paris 1), L’écran dans l’écran. La mise  en  abyme spectrale dans le cinéma d’horreur

25 juin

Post-cinématique. Vers des  nouveaux régimes de temporalités  ?

  • Vinzenz Hediger (Goethe Universität, Francfort), Préfigurations, épiphanies, post-figurations. Penser le ‘post-cinématographique’ à partir d’Eisenstein
  • Eric De Bruyn (université de Leyde) : Video topologies: Loops, Delays  and  other Media Time-Slips

Contacts

  • Riccardo Venturi (pensionnaire, INHA) : riccardo.venturi@inha.fr
  • Géraldine Sfez (maître de conférences, Lille 3) : geraldine.sfez@univ-lille3.fr

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Lieux

  • INHA - 2, rue Vivienne
    Paris, France (75002)

Dates

  • mercredi 18 décembre 2013
  • mercredi 29 janvier 2014
  • mercredi 05 mars 2014
  • jeudi 27 mars 2014
  • mercredi 23 avril 2014
  • mercredi 28 mai 2014
  • mercredi 25 juin 2014
  • mercredi 27 novembre 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • INHA, média, écran

Contacts

  • Allison Huetz
    courriel : alison [dot] huetz [at] inha [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Allison Huetz
    courriel : alison [dot] huetz [at] inha [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Écrans exposés », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 18 décembre 2013, http://calenda.org/271621