AccueilLes « interfaces numériques » dans la recherche d'aujourd'hui

Les « interfaces numériques » dans la recherche d'aujourd'hui

"Digital interfaces" in research today

Atelier du neuvième congrès de l’Association des francoromanistes allemands

Workshop of the 9th congress of the Association des francoromanistes allemands

*  *  *

Publié le jeudi 02 janvier 2014 par Julie Abbou

Résumé

Les chercheurs et chercheuses dans le domaine de la langue, de la littérature et de la culture françaises et francophones peuvent de plus en plus utiliser, dans leurs travaux, des représentations numériques de leurs objets de recherche. Ces nouveaux objets de recherche impliquent également que de nouvelles méthodes de recherches soient développées et mises en œuvre à l’aide d’outils divers. Dans ce contexte, nous proposons de reprendre à Milhad Doueihi le concept des « interfaces numériques » et de le concrétiser dans le contexte de la recherche en sciences humaines.

Annonce

Appel à contributions pour l'atelier Les "interfaces numériques" dans la recherche d'aujourd'hui", organisé lors du IXe congrès de l’Association des francoromanistes allemands.

Exposé

Les chercheurs et chercheuses dans le domaine de la langue, de la littérature et de la culture françaises et francophones peuvent de plus en plus utiliser, dans leurs travaux, des représentations numériques de leurs objets de recherche. En fonction des thématiques, des époques et des approches méthodiques, des matériaux de forme et de type différents peuvent être pertinents : les facsimilés numériques de documents, les grandes collections de textes littéraires sous forme de texte simple, les éditions critiques en ligne des œuvres d’un auteur donnée, ou bien les corpus linguistiques plus ou moins fortement annotés. Ces nouveaux objets de recherche impliquent également que de nouvelles méthodes de recherches soient développées et mises en œuvre à l’aide d’outils divers.

Dans ce contexte, nous proposons de reprendre à Milhad Doueihi le concept des “interfaces numériques” et de le concrétiser dans le contexte de la recherche en sciences humaines. Par exemple, les représentations numériques des objets de recherche peuvent eux-mêmes être considérées comme des “interfaces” positionnées entre les chercheurs et chercheuses, d’une part, et le phénomène culturel, littéraire ou linguistique qui motive leur recherche, d’autre part. Par ailleurs, les outils de découverte, d’analyse, de lecture et de manipulation des données numériques présentent également des “interfaces” aux chercheurs et chercheuses qui les utilisent. Enfin, les méthodes numériques fonctionnent comme des “interfaces” ou des lieux de rencontre entre des chercheurs et chercheuses en inguistique, en études de lettres, en science de l’information et en informatique qui se réunissent autour d’un problème ou d’une méthode de recherche.

L’atelier se propose de réunir autour de la question des “interfaces numériques” des chercheurs et chercheuses venant de disciplines différentes, comme la linguistique, les études de lettres et l’informatique, et qui s’intéressent aux interfaces numériques de recherche dans des perspectives différentes. Parmi les questions qui pourront être adressées par les participants et participantes de l’atelier, on peut nommer les suivantes, à titre d’exemple et en allant du général au spécifique :

  • Qu’est-ce que les méthodes, données et outils numériques apportent-ils à des domaines de recherche établis, tels que l’histoire littéraire, la stylistique, l’intertextualité, la recherche sur la constitution de “gender”, sur l’usage de la langue, ...
  • Quelles configurations interdisciplinaires, quels fonctionnements nouveaux les “interfaces numériques” produisent-elles dans la recherche en linguistique, littérature ou culture?
  • Comment les savoirs et les compétences que littéraires, linguistes et informaticiens ou informaticiennes apportent à un projet de recherche sont-ils mis à contribution et coordonnées concrètement?
  • Comment la découverte des ressources et des textes, la communication et la collaboration, enfin la dissémination des résultats de la recherche sont-elles modifiées par le paradigme numérique?
  • Comment des effets de décanonisation, d’élargissement des corpus, de collaboration à grande échelle modifient-ils la recherche dans les études de genre?
  • Quels sont les avantages et les difficultés concernant l’interface proposé aux utilisateurs et utilisatrices d’une édition de texte numérique?
  • Comment la question des variantes textuelles peut-elle être adressée avec des outils numériques et des visualisations?

Nous voudrions proposer d’organiser, en complément aux travaux présentés dans les sessions de l’atelier, une présentation des projets de recherche menés par les participants et participantes sous forme d’affiches dans un espace ouvert à tous les participants et toutes les participantes au colloque.

Modalités de soumission

Les propositions de contribution doivent comporter entre 250 et 500 mots et sont à envoyer aux organisateurs sous forme de fichier DOC, DOCX, ODT ou TXT

avant le 31 janvier.

Le congrès aura lieu du 24 au 27 septembre 2014 à la Westfälische Wilhelms-Universität de Münster. La thématique du congrès s’intitule « Schnittstellen/Interfaces ».

Responsabilité scientifique

Les propositions de contribution seront évaluées par le comité scientifique composé par Elisabeth Burr et Christof Schöch.

Participant(e)s

(au 15.10.2013)

  • Prof. Dr. Thomas Bremer, Halle
  • Prof. David Wrisley, Beirut 
  • Sascha Diwersy, Köln
  • Marcos Zampieri, Köln
  • Prof. Suzan van Dijk, Den Haag
  • Prof. Mokhtar Ben Henda & Prof. Henri Hudrisier, Paris / Bordeaux

Contact

Prof. Dr. Elisabeth Burr
Universität Leipzig
Beethovenstr. 15
04107 Leipzig
Telefon: 04103-9737411
E-Mail: elisabeth.burr@uni-leipzig.de

Dr. Christof Schöch
Universität Würzburg
Institut für Deutsche Philologie
Lehrstuhl für Computerphilologie
Am Hubland
97074 Würzburg
Telefon: 0931-3185704
Email: christof.schoech@uni-wuerzburg.de

Références (sélection)

  • David M. Berry (ed.) (2012): Understanding Digital Humanities. Houndmills, Basingstoke: Palgrave Macmillan.
  • Christine Borgman (2011): Scholarship in the Digital Age. Information, Infrastructure and the Internet (2007). Cambridge: MIT Press.
  • Milad Doueihi (2012): Pour un humanisme numérique (2011). Paris: publie.net.
  • Stephen Ramsay (2011): Reading Machines. Toward an Algorithmic Criticism, Urbana: Univ. of Illinois Press.
  • Sinclair, John (1991): Corpus, Concordance, Collocation. Oxford: Oxford University Press.
  • Meunier, Fanny / De Cock, Sylvie / Gilquin, Gaëtanelle / Paquot, Magali (eds.) (2011): A Taste for Corpora. In honour of Sylviane Granger (= Studies in Corpus Linguistics 45). Amsterdam: John Benjamins.

Lieux

  • Münster, Allemagne

Dates

  • vendredi 31 janvier 2014

Mots-clés

  • humanités numériques, interfaces, littérature, linguistique

Contacts

  • Elisabeth Burr
    courriel : elisabeth [dot] burr [at] uni-leipzig [dot] de
  • Christof Schöch
    courriel : christof [dot] schoech [at] uni-wuerzburg [dot] de

Source de l'information

  • Christof Schöch
    courriel : christof [dot] schoech [at] uni-wuerzburg [dot] de

Pour citer cette annonce

« Les « interfaces numériques » dans la recherche d'aujourd'hui », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 02 janvier 2014, http://calenda.org/271937