AccueilDessiner les frontières

Dessiner les frontières

Drawing borders

*  *  *

Publié le jeudi 02 janvier 2014 par Julie Abbou

Résumé

La notion de frontière, si elle n’est pas nouvelle, prend dans les sociétés contemporaines des significations particulières. L’espace des lieux a laissé place à l’espace des flux et la mobilité géographique ou sociale se conçoit en relation avec ces réalités avec des zones et des types de contacts divers, notamment en milieu urbain. Ceci suscite chez les chercheur-e-s en sciences humaines et sociales, à la fois un regain d’intérêt pour la notion de frontière et un renouveau de sa conception et de son étude. Notre journée d’étude se propose d’interroger la notion de frontière grâce à une perspective interdisciplinaire croisant la sociolinguistique urbaine, l’anthropologie culturelle et la géographie humaine. Notre objectif est de réfléchir à la façon dont les frontières sont dessinées, c'est-à-dire, comment elles peuvent être repérées, conçues, mais aussi produites par les pratiques des acteurs sociaux interagissant avec d’autres.

Annonce

Argumentaire

La notion de frontière, si elle n’est pas nouvelle, prend dans les sociétés contemporaines des significations particulières. L’espace des lieux a laissé place à l’espace des flux (Zygmunt Bauman, 2004) et la mobilité géographique ou sociale se conçoit en relation avec ces réalités avec des zones et des types de contacts divers, notamment en milieu urbain (Agier, 1999, Clavel, 2002). Ceci suscite chez les chercheur-e-s en sciences humaines et sociales, à la fois un regain d’intérêt pour la notion de frontière et un renouveau de sa conception et de son étude.

Sur un plan géopolitique et économique, cet intérêt participe d’un double mouvement assez paradoxal. D’une part, les frontières sont mobilisées comme une ressource pour justifier le renforcement des contrôles et des contraintes à la mobilité des personnes (érection du mur entre les Etats-Unis et le Mexique, par exemple) ; d’autre part, elles sont reconfigurées dans le cadre des accords de libre échange entre différents pays (Schengen…) ainsi que de nouvelles formes de contacts, de mobilités, de réseaux (Urry, 2000) et de sociabilité (Agier 1999) dans l’espace urbain. Les chercheur-e-s s’intéressent ainsi à des zones de contacts dans lesquelles une multitude d’espaces, de pratiques, d’identités, de cultures cohabitent. Mais également à la façon dont ces contacts produisent des espaces en soi, que les acteurs sociaux identifient, interprètent et délimitent en produisant, par leurs pratiques sociales et par leurs activités (Bruxelles, Greco, Mondada 2009 ; Greco, Champsiaux, Nectoux 2010), des lignes de partage et de distinction. Différents domaines scientifiques développent notamment cette problématique en termes d’espaces tiers (Soja, 1996), d’identités métisses (Anzaldua, 1987 ; Besnier, 2003 ; Rampton, 2005), de mobilités (Juillard, 1995 ; Coupland, 2011 ; Augé 2009) et de production discursive (Auzanneau, Juillard, Leclère-Messebel, 2012, Nicolaï, 2000).Au regard des mutations et des réorganisations du monde contemporain d’une part et de l’évolution des acteurs sociaux qui s’y inscrivent et y participent d’autre part, est ainsi reposée la question complexe du partage et de la distinction, réalités variables et labiles qui se trouvent au cœur de la relation de l’individu à l’espace, à la culture et à l’altérité.

Notre journée d’étude se propose d’interroger la notion de frontière grâce à une perspective interdisciplinaire croisant la sociolinguistique urbaine, l’anthropologie culturelle et la géographie humaine. Notre objectif est de réfléchir à la façon dont les frontières sont dessinées, c'est-à-dire, comment elles peuvent être repérées, conçues, mais aussi produites par les pratiques des  acteurs sociaux interagissant avec d’autres.

Les conférencier-e-s développeront ainsi ces questionnements à partir de terrains, problématiques et contextes différents dans lesquels s’inscrivent les activités observées. Leurs travaux portent en particulier sur les espaces, les pratiques plurilingues, le genre et les mobilités. Cette diversité des travaux permettra, grâce à la confrontation et au partage de plusieurs points de vue, approches et outils méthodologiques, d’envisager les frontières sous leurs aspects multiples et dynamiques. Elle entraînera nécessairement des questionnements concernant la façon dont un « apparent même objet » (Nicolaï, 2013), la frontière, est appréhendé mais aussi construit diversement grâce à des outils conceptuels et à des perspectives diverses.Ceci devrait révéler l’intérêt et la capacité heuristique d’une notionirréductiblement transdisciplinaire.

Programme 

  • 09h00-09h15 : Michelle Auzanneau (Paris III) et Luca Greco (Paris III)  - Présentation de la journée
  • 09h15-09h55 : Louis-Jean Calvet (Université de Provence) - Des frontières et des langues

09h55-10h10 : Questions et débat avec le public

10h10-10h25 : Pause

  • 10h25-11h05 : Cécile Vigouroux (Simon Fraser University) - Être Français, Noir et drôle : Stand-up Comedy French Style
  • 11h05-11h45: Claudine Moise (Grenoble Alpes) - Frontières sociales ou frontières subjectives : du questionnement épistémique à l'analyse d'interactions situées.

11h45-12h00 : Questions et débat avec le public

  • 12h00-12h15 : Retour de Méderic Gasquet-Cyrus (Université de Provence)

12h15 – 14h00 : Repas

  • 14h00-14h40 : Niko Besnier (Université d’Amsterdam) - Qu'est-ce qu'une frontière pour un(e) athlète international ?
  • 14h40-15h20: Véronique Traverso (ICAR CNRS) - Frontières invisibles, zones d'opacité: une discussion multiculturelle sur le hammam

15h20-15h35 : Questions et débat avec le public

15h35-15h50 : Pause

  • 15h50-16h05 : Marianne Blidon (Paris I) - Tracer des frontières pour garantir l'ordre sexuel du monde.

16h05-16h30 : Questions et débat avec le public

16h30-16h45 : Pause

  • 16h45-17h05 : Conclusions - Salikoko Mufwene (Université de Chicago)
  • 17h05-18 : Projection du documentaire « L’île des femmes » de Cécile Canut (Paris Descartes)

Lieux

  • Maison de la recherche - Paris III - 4, rue des Irlandais
    Paris, France (75005)

Dates

  • vendredi 31 janvier 2014

Mots-clés

  • frontières, catégories, genre, plurilinguisme, globalisation

Contacts

  • Luca Greco
    courriel : luca [dot] greco [at] wanadoo [dot] fr
  • Michelle Auzanneau
    courriel : mch [dot] auzanneau [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Luca Greco
    courriel : luca [dot] greco [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Dessiner les frontières », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 02 janvier 2014, http://calenda.org/272711