AccueilPost-doctorat « Logiques socio-économiques et santé des travailleurs agricoles exposés aux pesticides »

Post-doctorat « Logiques socio-économiques et santé des travailleurs agricoles exposés aux pesticides »

Postdoc post in "Socio-economical thinking and the health of agricultural workers exposed to pesticides"

INRA – RiTME - Ivry-sur-Seine

*  *  *

Publié le vendredi 14 février 2014 par Julie Abbou

Résumé

Mobilisant des compétences importantes en sociologie économique et/ou sociologie du travail et/ou sociologie des organisations, cette recherche post-doctorale de 18 mois a pour objectif d'analyser comment l’organisation socio-économique d’une filière agricole à déterminer contribue à façonner les expositions professionnelles aux pesticides. Il s’agit de comprendre comment les cahiers des charges commerciaux, les normes de production et de certification ainsi que le conseil agricole, influent sur les préconisations de stratégies phytosanitaires et les usages des pesticides qui en découlent. Cette recherche s’inscrira dans  le projet « SocioAgriPest. Pesticides et santé et travailleurs agricoles, entre mise en visibilité et invisibilisation » (2013 - 2016) qui réunit des chercheurs INRA, CNRS et universitaires.

Annonce

Projet postdoctoral

Depuis 2007 le plan interministériel « Ecophyto » propose une série de mesures visant à réduire l’usage des pesticides de 50%  pour 2018. Parmi celles-ci, le plan a récemment renforcé celles visant à mieux prendre en compte les effets sur la santé des pesticides, en particulier celles visant à évaluer les expositions des travailleurs  aux pesticides et à les en protéger. Ces mesures axées sur la formation et la prévention prennent très peu en compte la manière dont les contraintes économiques et agronomiques façonnent les usages concrets des pesticides et l’appréhension des dangers sanitaires qui leur sont associés. Cette question anime la recherche de post doctorat que nous proposons.

Ce travail s’attachera à comprendre comment l’organisation socio-économique d’une filière agricole à déterminer (fruits, maraîchage, vigne…) contribue à façonner les expositions professionnelles aux pesticides. Il s’agira plus précisément de comprendre comment les cahiers des charges commerciaux, les normes de production et de certification ainsi que le conseil agricole, influent sur les préconisations de stratégies phytosanitaires et les usages des pesticides qui en découlent. Corrélativement cette recherche aura pour objectif de comprendre comment l’ensemble de ces contraintes travaillent les enjeux de santé au travail associés aux traitements chimiques en agriculture. Cette recherche s’inscrira dans  le projet « SocioAgriPest. Pesticides et santé et travailleurs agricoles, entre mise en visibilité et invisibilisation», retenu par l’APR ANSES 2012 et financé par l’ONEMA dans le cadre de l’axe 9 du programme Ecophyto. Il est conduit par des chercheurs en sciences sociales de l’Inra, du CNRS, de l’université Paris Nord, de l’université de Bretagne occidentale et de l’université François Rabelais de Tour. La recherche sera co-encadrée par François Dedieu, (Unité INRA, Sciences en Société (Sens)) et Nathalie Jas, (Unité INRA RiTME (Risque, Travail, Marché, Etat)).

En termes méthodologiques, la personne s’appuiera sur la collecte d’une documentation exhaustive (rapports spécialisés, bilans économiques etc.) et sur la conduite d’entretiens approfondis semi-directifs auprès de l’ensemble des acteurs impliqués dans la production (industriels), la commercialisation (coopératives locales, groupement d’achats) et l’usage des pesticides (agriculteurs, conseillers techniques). Le choix de la filière agricole n’est pas arrêté. Il dépendra des centres d’intérêt du candidat et des accès au terrain. La filière retenue devra cependant être une filière forte consommatrice en pesticides et dans laquelle les usages peuvent induire des risques élevés en termes d’exposition.

Compétences requises

Cette recherche requiert des compétences importantes en sociologie économique et/ou sociologie du travail et/ou sociologie des organisations. Une bonne connaissance du monde agricole ainsi que des compétences dans l’analyse des réseaux seraient des atouts supplémentaires. Les candidats devront être titulaires d’un doctorat en sociologie ou en science politique. A noter que de nombreux déplacements en province sont à prévoir et que le permis de conduire voiture est nécessaire.

Conditions d'exercice

  • Le chercheur sera rattaché à l’Unité INRA RiTME (Risque, Travail, Marché, Etat).
  • Le poste est basé à Ivry-sur-Seine pour une durée de 18 mois.
  • La prise de poste aura lieu entre juin et septembre 2014. La date exacte sera déterminée avec la personne retenue.
  • Le traitement mensuel brut sera de 2310,52 euros.

Modalités de candidature

Les dossiers de candidature comportant un C.V., une lettre de motivation, trois publications ou chapitres de thèse devront être envoyés par mail à  François Dedieu (dedieu@inra-ifris.org) et Nathalie Jas (nathalie.jas@ivry.inra.fr) avant le 31 mars 2014.

Les entretiens oraux auront lieu fin avril 2014.

Pour toutes informations complémentaires veuillez contacter ensemble, par mail, François Dedieu (dedieu@inra-ifris.org) et Nathalie Jas (nathalie.jas@ivry.inra.fr).

Lieux

  • 65 Bd de Brandebourg
    Ivry-sur-Seine, France (94200)

Dates

  • lundi 31 mars 2014

Mots-clés

  • santé, travail, sociologie, agriculture

Contacts

  • Nathalie Jas
    courriel : nathalie [dot] jas [at] ivry [dot] inra [dot] fr
  • François Dedieu
    courriel : dedieu [at] inra-ifris [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Nathalie Jas
    courriel : nathalie [dot] jas [at] ivry [dot] inra [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Post-doctorat « Logiques socio-économiques et santé des travailleurs agricoles exposés aux pesticides » », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 14 février 2014, http://calenda.org/276440